Wi-Vi : du Wi-Fi pour voir au travers des murs

Le par  |  6 commentaire(s) Source : MIT news
Wi-Vi

On connaissait les caméras térahertz capables de voir au travers des murs comme les scanners Rayons X tout en se voulant très compactes. Demain, nous pourrions simplement compter sur le WiFi pour distinguer des présences humaines dans des pièces.

Les scientifiques du MIT viennent ainsi de développer un procédé capable de tracer la présence et le déplacement d’individus au travers des murs à l’aide d’un signal Wi-Fi.

Deus Ex L’idée est simple et reprend quelques bases déjà utilisées par le projet WiSee. Deux émetteurs et un récepteur sont ainsi nécessaires pour que l’ensemble fonctionne.

Les deux émetteurs envoient chacun un signal de phase exactement inverse l’un de l’autre de façon à ce qu’ils s’annulent complètement et que l’antenne de réception " n’entende" rien.

Le fait de déplacer un objet dans la zone de transfert du signal en reflète une partie. De ce fait, le signal n’est plus Wi-Vi totalement annulé et l’antenne perçoit les modifications. Selon la distance entre l’émetteur et le récepteur et la force du signal reçu, il est ainsi possible de calculer précisément à quel endroit une personne se situe dans une pièce.

Cette technologie est baptisée Wi-Vi et a été développée par Dina Katabi, professeur au MIT.

Le Wi-Vi pourrait se montrer très intéressant dans des opérations d’assistance aux victimes de sinistres. Elle permettrait par exemple de repérer la présence de personnes bloquées sous des décombres.

L’installation se veut très accessible, et surtout facile à mettre en place. En miniaturisant le système, il serait possible de faire tenir l’antenne dans un appareil de la taille d’une tablette.

En outre, l’utilisation des ondes Wi-Fi est relativement libre et non réservée à l’armée ou aux services de secours, ce qui faciliterait l’obtention d’autorisations de divers organismes de régulation des fréquences de communication.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1385602
"Deux émetteurs et un receveur sont ainsi nécessaires pour que l?ensemble fonctionne."

Un receveur, c'est au base-ball, ou pour payer ses impôts... ici il faut un récepteur.

A part ça, je ferais le même commentaire que pour Wisee...

ok, ils peuvent peut-être détecter du mouvement dans la zone, mais de là à "localiser" (c.a.d. connaître la position de l'objet/la personne en mouvement dans le volume surveillé...)
Le #1385872
ouai c pas aussi facile de trouver qqn ecrasé sous les décombres dans le foutoir, que de voir qqn se balader tranquille dans un bureau.
Sans parler de l'épaisseur de gravats à traverser, positionner les antennes ....
Le #1385922
prometteur. Mais terriblement big brother
Le #1386322
Pareil, je trouve ça flippant...

Le #1386762
Il me semble que ce n'est pas si simple que ça. Je ferais volontiers une analogie avec l’échographie.

Dans l'échographie, avec ou sans mouvement, on a une image qui est interprétable, on voit si les organes ont la bonne dimension, densité ou s'ils présentent des anomalies ... bref, on a des éléments de comparaison !

Or ici si j'ai bien compris, c'est le mouvement qui est détecté, exactement comme l'effet doppler en échographie.

Par contre, sans mouvement, il n'y aurait pas de perturbation du champ analysé et donc pas d'identification de la présence d'un corps.

D'autre part, même si on avait une image, ... un bâtiment dévasté, c'est censé ressembler à quoi sur une image recueillie via Wivi ???? quelle précision ?? on différencie comment un cadavre allongé d'un petit canapé ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]