Wi-Fi : danger pour les étudiants canadiens

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Silicon
Cerveau Wi-Fi

Deux universités canadiennes ne veulent pas de la technologie Wi-Fi sur leur campus.

Deux universités canadiennes ne veulent pas de la technologie Wi-Fi sur leur campus. La raison invoquée : les risques sanitaires pour les étudiants.

Cerveau wi fiDans notre monde de communication où toutes sortes d'ondes circulent, il n'y a pas que celles émises par les portables qui soulèvent des questions concernant notre santé. Si ces dernières font actuellement l'objet d'une expérimentation en Finlande, celles provenant des bornes Wi-Fi inquiètent les universités canadiennes de Lakehead et de l' Ontario, soucieuses de la santé de leurs jeunes étudiants.

Se basant sur diverses études abondant dans le sens d'une incidence des champs radio-électriques émis par les bornes Wi-Fi sur la santé des animaux ( effets cancérigènes supposés ) et partant du sacro saint principe de précaution, le président de l'université de Lakehead a décidé de favoriser l'installation d'un réseau câblé sur son campus au détriment du WiFi.

L'université de l' Ontario lui a également emboîté le pas. Bien qu'elle reconnaisse l'aspect pratique indéniable de la technologie Wi-Fi ( connexion nomade sans fil ), l'université laisse son réseau en l'état et n'envisage une migration vers le Wi-Fi qu'à la condition d'un risque zéro somme toute bien difficile à garantir.

On peut toutefois penser que ce genre de réaction soit bénéfique en induisant une multiplication des études sur le sujet. Même si en la matière on a tendance à entendre tout et son contraire.

Il n'est cependant pas dit que ce refus ait un grand retentissement tant il est vrai que l'implantation du Wi-Fi dans les sites universitaires ne relève pas d'un enjeu économique primordial.

Et quid de la sécurité de transmission des données ' cf. notre dossier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #90924
"Il n'est cependant pas dit que ce refus ait un grand retentissement tant il est vrai que l'implantation du Wi-Fi dans les sites universitaires ne relève pas d'un enjeu économique primordial." '''' Alors là, il faudrait m'éclairer ! Pourquoi ' Si l'on considère non seulement les universités, mais aussi les écoles de commerce, il y a un colossal vivier de marchés !!!! Sans compter que l'on apprend alors aux étudiants à travailler avec ces nouvelles technologies, et donc à développer un effet "d'accoutumance" qu'ils peuvent importer chez leur futur employeur si il n'est pas équipé ! Bref, OK pour l'ensemble de la news, sauf cette affirmation.

Par ailleurs, sur le fonds, je suis assez d'accord avec ces deux universités. Enseignant en école de commerce sur Lille, nous sommes équipés du Wifi, dont l'intérêt est indéniable pour le travail des étudiants, et qui permet également d'externaliser l'achat de postes informatiques sur les étudiants à la disposition desquels on ne met plus que la connection au net... Mais pourquoi ne pas passer aussi par le CPL ' C'est également une bonne alternative, même si moins (beaucoup moins) flexible, mais au moins sans danger ! Tout cela en attendant d'en savoir plus, bien sûr ! (si tant est que cela soit possible, voir les études sur les téléphones mobiles... Les enjeux éco sont tellement importants...)
Le #90935
Bravo à ces deux universités. la santé avant tout !
Le #90947
Mouais...
Pour les portables, les accusations de facteur agravant pour le cancer ont été dementi par des enquetes scientifiques également...

Je demande à voir..
Le #90955
wolvie >c'est vrai que globalement j'abonde dans ton sens.
Toutefois, le vrai marché pour le Wi-Fi se situe plus dans des infrastructures type aéroports, grandes gares, ... et dernièrement, la ville de Londres a signé un contrat à ce sujet ( bornes Wi-Fi dans les lampadaires ... )
Bien souvent, les universités par faute de moyens peut-être, sont moins enclin à modifier l'existant et migrer faire cette solution même si pour certaines d'entre-elles, le Wi-Fi est une technologie de complément qui permet d'étendre leur réseau.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #91024
"Pour les portables, les accusations de facteur agravant pour le cancer ont été dementi par des enquetes scientifiques également..."

C'est sûr qu'avec le peu d'enjeux financiers qu'il y a, ils n'ont subi aucune pression
Le #91509
non'!'... y'en a qui croient encore ce qui ce dit au JT '
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]