Quand le Wimax bouscule les opérateurs de téléphonie

Le par  |  24 commentaire(s)
Wimax mobile

Dans la course en avant de l'Internet mobile, le Wimax place peu à peu ses billes.

Dans la course en avant de l'Internet mobile, le Wimax place peu à peu ses billes. C'est à la fois une technologie au point, peu coûteuse à déployer et couvrant s'il le faut tout un territoire. Qui dit Internet dit aussi téléphonie utilisant un nouveau maillage longue portée à même d'apporter une solution de transport de la voix sur des zones non couvertes par les réseaux actuels. Un nouveau modèle économique se dessine dans l'univers de la téléphonie, ce que ne voient pas d'un bon oeil les opérateurs traditionnels ( Vodaphone, Orange... ) et le comprend fort bien.


Wimax, la menace
Wimax mobileCar si ces derniers ont bien l'intention de déployer dans les mois à venir leur réseaux 3G+ et a plus ou moins long terme leurs réseaux 4G, le Wimax apparaîtra encore dans quelques mois comme une solution bien plus souple. Eh oui, la concurrence est bel et bien engagée entre les deux modèles technologiques. Arun Sarin, le patron de Vodaphone, l'un des tout premiers opérateurs mondiaux a donné le ton de la bataille à venir : " Nous devons travailler encore plus vite pour battre le Wimax ".

Petit rappel technique et comparatif des performances respectives. Le Wimax est une technologie radio permettant des débits théoriques jusqu'à 100 mégabits par seconde. Le réseau 3G est bien en deçà de ces capacités et même le futur HSPA + ne devrait atteindre que les 30 mégabits par seconde. Pour le 4G, tout est encore en phase d'expérimentation dans les labos. Autant dire que cette dernière technologie n'est pas pour demain. Et puis rien n'est sûr concernant l'utilisation de ce 4G par les opérateurs.

Le Wimax, quant à lui, est prêt. Nombre d'équipementiers ( Nortel, Alcatel-Lucent, etc ) présentaient leurs solutions au salon et ont su capter l'attention des professionnels et des contrats ont été signés. Il est un fait également que le Wimax n'appartient pas à la culture télécom mais plutôt à celle d' Internet. Une différence qui joue un rôle majeur dans la bataille qui s'engage maintenant.

Lire l'interview de Monica Paolini, présidente de Senza Fili Consulting au sujet de la place du Wimax dans les années à venir.
Complément d'information
  • Free Mobile : le Wimax pour renforcer la 3G
    Alors que l'on pensait que la société IFW permettrait à lliad de s'installer principalement auprès des professionnels dans le cadre de l'exploitation de la licence Wimax, il apparait que la technologie serait actuellement déployée en ...
  • L'Inde prépare ses enchères des fréquences 3G et WiMAX
    L'Inde, deuxième marché mondial de la téléphonie mobile, s'apprête à lancer les enchères sur les fréquences qui lui permettront d'entrer dans l'ère de la 3G et du WiMAX.

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #157538
C'est clair que les petites ententes entre bon amis à la SFR/Orange/bouygues ne risque pas d'arriver avec le Wimax : culture du net, et donc du gratuit d'un coté, culture de l'entubage de client de l'autre .. devinez qui les clients vont choisir à terme '
Le #157547
Les FAI (les gros) pratiquent également pas mal la culture de l'entubage, faut pas se leurrer (genre pas de téléphonie pendant des semaines, pas d'accès pendant des jours mais le forfait mensuel, lui, continue de courir, méthode à la hussarde de l'écrasement de ligne, etc).

Mais les conséquences sont moindres étant donné le montant des forfaits encore que lorsqu'on est un professionnel ...

Les opérateurs de téléphonie mobile sont issus du monde de ... la téléphonie, univers hautement normalisé et standardisé ou un bit est un bit et où, Monsieur, on parle entre professionnels de la commutation (*). Et, partant, le montant de l'infrastructure s'en ressent : des dizaines de milliards d'euros.
Comparativement à Internet où la granularité est au niveau du mot et où le ticket d'entrée est sérieusement plus faible.
db

(*) C'est une histoire que j'aime bien raconter tant elle est évocatrice de cet état d'esprit (par ailleurs vivant sous d'autres cieux).
En 1997 sentant le vent de la ToIP tourner, j'ai eu l'intention d'importer du matériel VoIP de la société canadienne Mitel. Je m'étais donc rapproché d'un téléphoniste jugeant nos compétences complémentaires : à lui les notions et le vocabulaire purement commutant à moi l'univers Internet. Y'avais du biz à se faire.
Oh, foutre dieu, la volée de bois vert que je me suis pris en retour : << ce que les informaticiens ne comprendront jamais c'est que la téléphonie c'est du temps réel >>.
EN gros, l'informaticien (moi en l'occurrence), tire-toi de là y'a rien à voir.
On ne peut même pas prétexter qu'il avait peur pour son avenir étant à 10 ans de la retraite.
Donc, les centrales inertielles avioniques existaient depuis les années 70 (c'est du temps réel) mais moi, j'ai fait une croix sur mes désirs !
Le #157548
le réseau réseaux 3G+ est au au wimax ce que le minitel était à internet.

ou plutot, une machine a débiter des factures.
Le #157551
3G:
- payer la TV alors que l'on paye déjà la redevance.
- Visio si ta pas d'oreillette ou que tu n'es pas dans une zone couverte et que ton interlocuteur n'a pas le même service ou même genre de portable c'est difficile et de toutes façons sans interet.
- La batterie du portable qui fond comme peau de chagrin ainsi que le forfait.
Je ne comprend toujours pas que les operateurs aient investi autant d'argent dans cette tech et de le faire payer à leurs clients alors qu'on parlait déjà du wimax depuis longtemps.
Si l'iphone n'est pas 3G c'est pas pour rien .
Le #157564
@Epsylon >"culture du net, et donc du gratuit d'un coté, culture de l'entubage de client de l'autre .. devinez qui les clients vont choisir à terme '"

Je crois que la réponse est dans la question
Le #157586
<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> Perso je préfère avoir une panne par ci par là et ne rien payer pour le service, que de payer deux fois plus cher pour avoir un truc qui espère marchait 100% du temps.

Si le Wimax s'intègre bien en France, nous aurons un réseau internet maillé de points d'accès wimax. On se connectera dessus de n'importe où avec nos identifiants internet. Comme on peut déjà le faire avec la Freephonie. Bref donc appeler de n'importe où gratuitement, juste le coup de l'abonnement internet. Ce n'est-il pas magnifique '

Donc opérateurs téléphoniques, allez voir ailleurs avec votre 3G pourrie, et laissez la place à l'avenir qui est déjà là.
Le #157592
Avec le prix exorbitant queles opérateurs ont payé pour les licenses 3G, je me dis que le wimax va se faire laminer et aura difficile a sortir son nez de l'eau mais je lui souhaite la meilleure des vies.

Au fait, quid des ondes' C'est mieux ou pire que le GSM et son 3g '

Merci,
Dreamer
Le #157594
A c'qu'on raconte, les ondes GSM sont 10 fois plus nocives que les ondes Wifi. Faut retrouver la news GNT à ce sujet... (10 Mhz contre 100 Mhz pour les portables)
http://www.presence-pc.com/forum/ppc/TelecomsReseaux/ondes-emises-wifi-sont-elles-dangeureuses-sante-sujet-3034-1.htm
Le #157615
@Gourmet

[quote]Les opérateurs de téléphonie mobile sont issus du monde de ... la téléphonie, univers hautement normalisé et standardisé ou un bit est un bit et où, Monsieur, on parle entre professionnels de la commutation[/quote]

C'est pas comme si les opérateurs perdaient nos SMS pour Noel, ils sont trop sérieux

Le #157622
Pour l'instant le wimax en essais réels c'est à peine du 2 (deux) mégabit/s sur un rayon de 4 (quatre)km.
Alors attendons encore un peu.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]