Yahoo! : bientôt la fronde des actionnaires

Le par  |  1 commentaire(s)
yahoo home

Le vent de révolte souffle de plus en plus fort du côté de Sunnyvale avec des actionnaires qui veulent des têtes, voire entrer au Conseil d'administration comme Carl Icahn avec l'espoir de finalement pouvoir se vendre à Microsoft.

yahoo homeC’est à posteriori que l’ultimatum posé par Microsoft pour le rachat de Yahoo! semble avoir les effets escomptés par Steve Ballmer. Problème toutefois, la firme de Redmond semble avoir définitivement renoncé à son acquisition de 47 milliards de dollars après la fin de non recevoir (à ce tarif là) adressée par le Conseil d’administration de Yahoo!.

Cela ne semble pas décourager l’investisseur et milliardaire américain Carl Icahn, connu pour détenir des actions dans nombre de sociétés, qui souhaite entrer dans le Conseil d’administration afin de faire entendre sa voix : un oui à feu la proposition de Microsoft.


Proxy Fight !
Selon CNBC, Carl Icahn envisage de se lancer dans une bataille de mandats ou Proxy Fight. Pour ce faire, il a déjà acquis pour près de 50 millions d’actions de Yahoo!. Dans la ligne de mire d’Icahn, 3 ou 4 des 10 sièges du Conseil d’administration de Yahoo!. Cela lui permettrait d’imposer son point de vue partagé par d’autres actionnaires presque révoltés par l’entêtement de Jerry Yang, le PDG de Yahoo!.

Pour Icahn, le temps presse, car dans la perspective d’une assemblée générale de Yahoo! qui se tiendra le 3 juillet prochain, il n’a que jusqu’à demain pour mettre en œuvre le plan que l’on lui prête. Icahn s’exécutera-t-il ? Le cas échéant, Microsoft reviendra-t-il à la table des négociations qu’il semblait avoir définitivement quitté ? A voir dans les prochains jours.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #229211
Fallait s'y attendre...

Jerry Yang n'allait pas dans le sens de l'augmentation du pouvoir d'achat de ses petits actionnaires en refusant l'offre de MS.

Tout comme, dans un autre domaine, Alitalia qui a refusé l'offre d'AF-KLM, et qui va sans doute être (encore plus) bradée.

Idéologie et libéralisme économique ne font jamais bon ménage, sauf en Chine.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]