OS X Yosemite : Apple minimise les indiscrétions de Spotlight

Le par  |  0 commentaire(s)
OSX-Yosemite-Spotlight

Apple s'explique sur la collecte de données de localisation et de morceaux de requêtes de recherche via son système d'exploitation OS X Yosemite et les suggestions Spotlight.

Le mois dernier, le patron d'Apple avait publié sur le site du groupe une tribune évoquant son engagement pour la vie privée. Une communication qui visait aussi à égratigner le concurrent Google. Sauf que le message véhiculé par le beau discours a été récemment brouillé.

Rapidement après la publication d'OSX 10.10 Yosemite, une polémique a en effet vu le jour concernant ce domaine du respect de la vie privée pour lequel Apple a pris des positions fortes. Ce sont les conditions d'utilisation de la fonctionnalité de recherche remaniée Spotlight qui ont interloqué.

Avec Yosemite, Spotlight est plus omniscient afin de tendre vers une recherche universelle et proposer des suggestions issues de Wikipédia, Plans, l'App Store, l'iTunes Store ou encore de Bing de Microsoft. Par défaut, ce sont aussi des données de localisation qui sont transmises aux serveurs d'Apple, ainsi que des " requêtes " à Microsoft.

À quelques nuances près, Apple n'en fait pas mystère dans sa politique de confidentialité liée aux suggestions Spotlight :

" Lorsque vous utilisez Spotlight, vos recherches, les suggestions Spotlight que vous sélectionnez et les données d'utilisation associées seront envoyées à Apple. Les résultats d'une recherche effectuée dans le contenu de votre Mac ne seront pas envoyées à Apple. Si le service de localisation est activé sur votre Mac et que vous effectuez une recherche dans Spotlight, la position géographique de votre Mac à cet instant sera envoyée à Apple. Les recherches d'expressions et de mots courants seront envoyées par Apple au moteur de recherche Bing de Microsoft. Ces recherches ne sont pas conservées par Microsoft. La position, les recherches et les données d'utilisation envoyées à Apple seront utilisées par Apple uniquement pour améliorer la pertinence des suggestions Spotlight et les autres produits et services Apple. "

Si la désactivation des suggestions Spotlight est censée mettre fin à une telle collecte, les indiscrétions par défaut font grincer des dents. Par ailleurs, même si cela n'est pas par défaut, les mêmes indiscrétions se retrouvent avec iOS 8 et ses suggestions Spotlight.

OSX-Yosemite-SpotlightAfin de répondre à cette polémique naissante, Apple diffuse un communiqué notamment relayé par iMore. La firme à la pomme reformule les conditions d'utilisation et insiste sur le fait que les suggestions Spotlight, Bing ou les services de localisation pour Spotlight peuvent être désactivés.

Apple écrit également que les adresses IP ne sont pas conservées, que " l'exacte localisation d'un appareil " ne lui est jamais transmise et ajoute que Spotlight " n'utilise pas un identifiant persistant ". " L'historique de recherche d'un utilisateur ne peut pas être créé par Apple ou quelqu'un d'autre ". " Les appareils Apple utilisent seulement une session d'identification temporaire et anonyme pour une période de 15 minutes avant que l'identifiant ne soit éliminé. "

Pour Bing, Apple précise par ailleurs avoir travaillé en étroite collaboration avec Microsoft pour protéger la vie privée de ses utilisateurs. Microsoft " ne stocke pas les requêtes de recherche ou les adresses IP des utilisateurs ". Ce qu'Apple transfère à Bing sont des " termes de recherche courants et des informations de localisation au niveau de la ville. "

Cette polémique montre en tout cas à quel point la problématique du respect de la vie privée est devenue un sujet ultra sensible. La confiance est une denrée rare.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]