Le Zimbabwe coupé du Web pour non paiement de facture

Le par  |  36 commentaire(s)

Le Zimbabwe, qui n'avait pas vraiment besoin de cela, se trouve pratiquement privé d'Internet, en raison d'un différend financier qui oppose sa compagnie nationale de télécommunications à son fournisseur de couverture par satellite.

Le Zimbabwe, qui n'avait pas vraiment besoin de cela, se trouve pratiquement privé d'Internet, en raison d'un différend financier qui oppose sa compagnie nationale de télécommunications à son fournisseur de couverture par satellite.


Une goutte d'eau de plus, dans un vase déjà bien plein...
Comme beaucoup de pays africains, le Zimbabwe est en proie à de graves troubles internes : son taux d'inflation est le plus élevé du monde, à plus de 1.200% (vous avez bien lu) par an, tandis que 70% de la population est au chômage, et que le SIDA y fait des ravages sans cesse plus préoccupants. A cet apocalyptique tableau, il faut désormais ajouter le fait que les firmes qui fournissaient par voie satellitaire une connexion à Internet à la compagnie d'état TelOne viennent d'interrompre leur service, en raison d'un arriéré de plus de 700.000 dollars US dans le paiement de ses factures.

Du coup, tous les fournisseurs d'accès à Internet présents dans ce petit pays d'Afrique orientale ont vu leur bande passante réduite de 90%. Ne subsiste qu'une connexion secondaire terrestre, via l'Afrique du Sud, laquelle est bien incapable de subvenir aux besoins en connexion Internet de tout le pays. En conséquence, on ne compte plus les retards dans l'acheminement du courrier électronique, tandis qu'une simple visite sur un site Web relève de l'exploit.


Poker menteur
Le pouvoir en place, tenu d'une main de fer par Robert Mugabe depuis l'indépendance de ce qui était alors la Rhodésie, en 1980, accuse l'ancien colonisateur britannique de pratiquer une forme de sabotage économique pour affaiblir son gouvernement, et le forcer, entre autres choses, à organiser de véritables élections libres, et à mieux défendre les droits des fermiers britanniques encore présents, et particulièrement maltraités dans ce pays. La Banque Centrale du Zimbabwe s'est pour l'instant refusé à accéder à la demande de TelOne de débloquer suffisamment de devises pour lui permettre de régler ses factures en retard.

Bob Marley doit se retourner dans sa tombe...


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #131837
C'est quoi le rapport avec bob marley''
Le #131838
Des pauvres qui on internet... sa me dépasse sa... moi j'aurai pas fais confiance a des africains de leurs proposé mes satélittes, c'était prévisible !
Le #131839
l'argent est roi !


Le #131844
@TempArea

Pourrais-tu reformuler tes propos car les nombreuses erreurs d'othographe et de syntaxe ne me permettent pas de comprendre la fin de ta phrase...

"moi j'aurai pas fais confiance a des africains de leurs proposé mes satélittes"

Si un aimable lecteur qui aurait compris cette phrase pouvait procéder à une traduction en français courant, je lui en serai très reconnaissante.

Bon je sais, ça ne se fait pas de "casser" les gens ici, mais faites un effort quand même. C'est un site francophone et si ça se transforme un jour en concours de fautes avec une négligeance totale des règles élémentaires de français il deviendra parfaitement incompréhensible !
Le #131845
Salut à tous !

Natacha : Je pense être en mesure de traduire les propos de TempArea. Mais j'ai peur d'en avoir compris le sens, et comme je serais plutôt du genre à détester les politiciens borgnes...
Le #131846
Ah oui quand même...
Le #131848
Natacha : Mais bien sûr, avec un peu de chance, je peux me tromper sur son compte...
Le #131859
@TempArea

TT - ban - flagellation '

un modo svp


Le #131861
Je crois que ça sous-entendait : vendre ma bande passante à un pays pauvre, non merci.
Ce qui ne mérite aucune excuse de sa part car, si vous êtes pauvre, la banque ne vous fera pas de prêt et on ne prête qu'aux riches.
Le prêteur de satellite a cru voir un marché, il s'est gourré.
Cynique ou non, le monde est comme ça alors avant de crier "haro sur le baudet", réfléchissez
Le #131864
Draky : Peut être est-ce plutôt à toi de réfléchir : On est sur Internet, je ne le connais pas. Alors c'est à lui de faire attention à ce qu'il dit et à la manière dont cela peut être interprêté.

Je lui souhaite de m'être trompé sur son compte. En attendant d'éventuelles précisions, ce genre de propos reste trop tendancieux à mon goût.

Sans compter que le principe même de refuser de proposer Internet à des pays pauvres sous prétexte de capitalisme est TRES contestable, bien sûr.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]