Allemagne : des trojans pour espionner les suspects ?

Le par Cédric B.  |  6 commentaire(s)
Hacker

Des responsables du gouvernement allemand ont récemment défendu une proposition de mesure visant à autoriser l'utilisation de chevaux de Troie pour espionner les ordinateurs de coupables présumés - sur fond de terrorisme ambiant, soulevant de nouveau la question de la violation des libertés individuelles.

HackerWolfgang Schaeuble, Ministre de l'Intérieur, souhaite en effet inclure une loi de sécurité nationale qui est examinée par le gouvernement d'Angela Merkel. Lors d'un entretien télévisé diffusé vendredi dernier et relayé par AP, il a expliqué le procédé, mentionnant que le débat sur les libertés individuelles était " complètement exagéré " car il ne s'agirait " que d'un petit nombre de cas isolés ", soumis à une autorisation préalable de la justice.

Véhiculé par des courriels en provenance des bureaux du gouvernement, l'application pourrait permettre aux autorités d'enquêter sur une utilisation suspecte d'Internet et d'espionner les données stockées sur les disques durs sans que les présumées personnes malveillantes ne soient au courant.


Une proposition de loi controversée
D'après Stefan Kaller, un porte-parole de Schaeuble, ces chevaux de Troie " couvriront le sérieux et scandaleux manque d'informations qui s'est fait sentir suite à l'augmentation des techniques ces dernières années ". En effet, de plus en plus d'activités criminelles utilisent Internet et autres réseaux mobiles; une meilleure connaissance des informations échangées par ces moyens faciliterait donc la tâche des autorités policières. Mais est-ce pour autant une raison suffisante pour véroler l'ordinateur d'une personne ? Et de nombreuses questions de resurgir dans le cas où cette dernière serait innocente...

Selon Max Stadler, expert en sécurité du camp opposé, de telles pratiques nuiraient à la confiance que peut avoir le peuple en son gouvernement. " Il s'agit là de mettre un pied dans la sphère privée ", a t-il déclaré à la chaîne ZDF.

Le gouvernement Merkel a d'ores et déjà apporté son soutien à cette proposition de loi mais s'attend à " d'intensives et difficiles discussions avec les ministres, le parti, et les experts " avant d'être voté. De nombreux doutes subsistent quant à l'efficacité réelle de cette mesure, notamment parce qu'il est probable que la plupart des suspects soient capables de reconnaître et de supprimer un cheval de Troie de leurs ordinateurs.

Le porte-parole du Ministre de l'Intérieur a déclaré que ce problème était urgent, suite à l'enregistrement d'une hausse récente des risques liés aux outils informatiques : " Tout délai est synonyme de risque " pour la sécurité du pays, a t-il déclaré. Affaire à suivre.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #182752
Ce sont les éditeurs d'anti-spyware et anti-virus qui vont se régaler
Tout le monde sait bien que des RIAA, MPAA , etc. vont s'engouffrer dans la brèche, il suffit de soupçons terroristes, pédophiles, trafics en tous genres, etc. pour pouvoir fouiller dans les ordinateurs privés
La liberté ne se marchande pas, elle est ou elle n'est pas
l'Allemagne reviendrait-elle à ses démons fasciste ?
xzat offline Hors ligne Vétéran avatar 1349 points
Le #182756
phebus>+1
jvachez offline Hors ligne Vétéran avatar 2400 points
Le #182760
il sera certainement illégal d'inclure çà dans un antivirus ou antispyware.
fow offline Hors ligne Héroïque avatar 714 points
Le #182764
Il y a deux cas :
Soit les anti-virus détectent ces troyans auquel cas ils sont inutiles
Soit ils ne les détectent pas et ils ouvrent des brèches énormes sur les ordinateurs de tout le monde car la technologie utilisée dans ce cas sera détournée par des pirates.

Si par exemples il font une loi obligeant les anti-virus à ne pas détecter ces troyans, il est clair que les pirates vont s'en donner à coeur joie.
Jules César offline Hors ligne Vétéran avatar 2303 points
Le #182772
Non seulement dangereux mais en plus totalement inutile : les terroristes (les dangereux pas les amateurs) sont quand même assez malins pour ne pas utiliser la même machine pour leurs activités illicites et pour leur vie quotidienne.
Le #182790
Phebus >la RIAA et autres n'ont pas à se meler à des affaires liées à la sécurité nationale.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire