Apple et Spotify se cherchent des poux en public

Le par  |  1 commentaire(s)
apple-spotify

Face à la campagne de communication de Spotify qui a déposé une plainte à son encontre en Europe, Apple répond aux accusations et égratigne à son tour son concurrent.

En milieu de semaine, Spotify a annoncé avoir déposé une plainte contre Apple auprès de la Commission européenne. Spotify reproche à Apple un abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne.

Le leader mondial du streaming de musique, concurrent d'Apple Music, pointe du doigt l'App Store et les pratiques d'Apple (propriétaire de la plateforme iOS et de l'App Store), dont avec ce qui est qualifié par Spotify de " taxe " de 30 % sur les achats d'abonnements effectués par le biais du système de paiement d'Apple.

Les griefs de Spotify à l'encontre d'Apple sont multiples et ils sont étayés dans un site dédié Time to Play Fair prenant des allures de campagne de communication. Spotify n'y va pas avec le dos de la cuillère et Apple lui répond désormais dans un communiqué public.

Apple-Music

Pour Apple, " Spotify ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans l'écosystème de l'App Store " et il " enveloppe ses motivations financières d'une rhétorique trompeuse sur qui nous sommes, ce que nous avons construit, ce que nous faisons pour soutenir les développeurs indépendants, musiciens, compositeurs et créateurs de tous bords. "

Dans sa contre-attaque médiatique, Apple nie bloquer l'accès de Spotify à des produits et mises à jour de l'application. " Nous avons approuvé et distribué près de 200 mises à jour d'applications pour le compte de Spotify, ce qui a permis de télécharger plus de 300 millions de copies de l'application Spotify. La seule fois où nous avons demandé des ajustements, c'est lorsque Spotify a tenté de contourner les mêmes règles que pour toutes les autres applications. "

Sur la commission de 30 % avec des achats in-app pour des services et biens numériques, Apple précise que le taux descend à 15 % après la première année. " Nous avons mis en place un système de paiement sécurisé - ce qui n'est pas une mince affaire - qui permet aux utilisateurs d'avoir confiance dans les transactions in-app. Spotify demande à conserver tous les avantages tout en gardant 100 % des revenus. "

Et puis il y a les tacles d'Apple, comme en soulignant qu'une part importante des abonnés de Spotify (Premium) provient de partenariats avec des opérateurs mobiles, et pour rappeler la polémique aux États-Unis impliquant Spotify et l'augmentation de la rémunération des artistes.

" Nous partageons l'amour de la musique de Spotify et leur vision de la partager avec le monde. Ce qui nous différencie, c'est comment atteindre cet objectif. " Il est notamment bien connu qu'Apple a en horreur l'idée d'un modèle gratuit.

Spotify revendique 96 millions d'abonnés payants et 116 millions d'abonnés gratuits (streaming audio financé par la publicité). Pour Apple Music, ce sont 50 millions d'abonnés payants.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2055058
C'est quoi ce titre ?
Spotify dénonce les comportements inadmissibles et abusifs d'Apple qui en rajoute une couche se sachant intouchable !!!!!
Voila la vérité !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme