Le CEA s'équipe d'un simulateur Atos au CCRT pour explorer le potentiel de l'informatique quantique pour l'industrie

Le par GlobeNewswire  |  0 commentaire(s)

Paris, le 26 juin 2018 - Le Centre de calcul recherche et technologie (CCRT), situé au centre CEA de Bruyères-le-Châtel, et Atos, leader international de la transformation digitale, collaborent pour mettre à disposition des utilisateurs ...

Paris, le 26 juin 2018 - Le Centre de calcul recherche et technologie (CCRT), situé au centre CEA de Bruyères-le-Châtel, et Atos, leader international de la transformation digitale, collaborent pour mettre à disposition des utilisateurs industriels du CCRT un des simulateurs quantiques les plus performants au monde. La machine, construite par Atos, permettra à des partenaires comme EDF, Safran, l'IFPEN ou encore le CEA lui-même d'évaluer les potentialités des technologies quantiques pour leurs besoins.

Baptisé Atos Quantum Learning Machine (QLM), ce simulateur permettra aux partenaires du CCRT (Centre de calcul recherche et technologie) d'expérimenter des  technologies de rupture afin de mieux maitriser l'évolution de leurs applications et de relever les défis associés à la simulation numérique, le Big Data ou encore l'Intelligence Artificielle et le « Machine Learning ».

Plusieurs  partenaires industriels du CCRT ainsi que le CEA ont déjà identifié et commencé à travailler sur des cas d'usage dans lesquels l'informatique quantique pourrait présenter  un apport déterminant.

Pour cela, l'Atos QLM offre un moyen rapide et efficace de tester et valider des algorithmes en simulant notamment des bits quantiques (qubits) physiques ou logiques.

Cette initiative complète celle annoncée par Teratec[1] de création d'un Centre de compétences en calcul quantique, pour créer un écosystème dynamique sur le même site de Bruyères-le-Châtel, fédérant industriels utilisateurs, et centres de recherche, afin de monter rapidement en compétences et développer l'expertise dans le domaine de l'informatique quantique.

Le simulateur pourra également être, par la suite, complété et ouvert à d'autres communautés de recherche, via GENCI[2].

Le 22 mai dernier, Atos et le CEA ont lancé une chaire industrielle dans le but de développer la recherche et l'innovation en informatique quantique.

****

À propos d'Atos

Atos est un leader international de la transformation digitale avec environ 100 000 collaborateurs dans 73 pays et un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 12 milliards d'euros. Numéro un européen du Big Data, de la Cybersécurité, des supercalculateurs et de l'environnement de travail connecté, le Groupe fournit des services Cloud, solutions d'infrastructure et gestion de données, applications et plateformes métiers, ainsi que des services transactionnels par l'intermédiaire de Worldline, le leader européen des services de paiement. Grâce à ses technologies de pointe et son expertise digitale & sectorielle, Atos accompagne la transformation digitale de ses clients dans les secteurs Défense, Finance, Santé, Industrie, Médias, Énergie & Utilities, Secteur Public, Distribution, Télécoms, et Transports. Partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques, le Groupe exerce ses activités sous les marques Atos, Atos Consulting, Atos Worldgrid, Bull, Canopy, Unify et Worldline. Atos SE (Societas Europea) est une entreprise cotée sur Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40.

Contact presse: Sylvie Raybaud - sylvie.raybaud@atos.net - +33 6 95 91 96 71 - @Sylvie_Raybaud

À propos du CCRT

Soutien majeur de l'innovation industrielle, le CCRT favoris les collaborations entre l'industrie et le monde de la recherche dans le développement des applications de simulation numérique, d'analyse et de traitement de grandes masses de données. Il est situé dans les locaux du Très Grand Centre de calcul du CEA, au sein de la Technopole Teratec à Bruyères-le-Châtel.

Le modèle unique du centre s'appuie sur des contrats de partenariats pluriannuels, gages de la construction d'une collaboration solide et pérenne.

Les équipes d'AirianeGroup, d'EDF,  de l'IFPEN,  de l'Ineris, de l'IRSN,  de l'ONERA, de L'Oréal, de Safran Aero Boosters, Safran Aircraft Engines, Safran Helicopter Engines, Safran Tech, du Synchrotron Soleil, de Thales, de Thales Alenia Space, de Technicatome, de Valeo et du CEA disposent ainsi des ressources  et des services associés au meilleur niveau (dont le calculateur Cobalt de 2 Pflops), nécessaires aux développements de leurs projets. Le CCRT est opéré par les équipes du CEA Dam-Île-de-France. //www-ccrt.cea.fr/

À propos du CEA

Le CEA est un organisme public de recherche qui intervient dans quatre domaines : la défense et la sécurité, les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), la recherche technologique pour l'industrie et la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences du vivant).

S'appuyant sur une capacité d'expertise reconnue, le CEA participe à la mise en place de projets de collaboration avec de nombreux partenaires académiques et industriels. Fort de ses 20 000 chercheurs et collaborateurs, il est un acteur majeur de l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante à l'international. Le CEA a été identifié en 2017 par Thomson-Reuters/Clarivate comme l'organisme de recherche public le plus innovant en Europe.

Le CEA et le quantique

A la fois actif sur les technologies fondamentales et sur les perspectives de déploiement industriel du calcul quantique, le CEA s'est engagé sur la route des architectures tolérantes aux fautes à base de qubits en technologie CMOS silicium (qui pourrait permettre sa production en masse), ainsi que sur la mise au point de qubits de grande robustesse. Pour en savoir plus, consulter le dossier de presse « Opportunités et défis de la recherche sur le calcul quantique : //www.cea.fr/Pages/domaines-recherche/nouvelles-technologies/recherches-CEA-calcul-quantique.aspx

En savoir plus : www.cea.fr

Contact presse : Nicolas Tilly - nicolas.tilly@cea.fr - +33 1 64 50 17 16 - @CEA_Recherche

  



[2] Créé en 2007 par les pouvoirs publics, GENCI (Grand équipement national de calcul intensif) est une société civile qui a pour objectif de démocratiser l'usage de la simulation numérique et du calcul intensif pour soutenir la compétitivité française, dans tous les domaines de la science et de l'industrie. (www.genci.fr)





This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: ATOS via Globenewswire

Source(s) : ATOS

Complément d'information
Soyez le premier à commenter ce communiqué :
Poster un commentaire
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme