Comparatif de picoprojecteurs multimédias

Le par  |  0 commentaire(s)

Présentations et projections multimédias sur diagonale de 2 mètres au maximum
PK201-300-4_1Ces trois picoprojecteurs nous donnent un très bon état des capacités actuelles de ces "bijoux technologiques" miniaturisés en 4:3 et 16:9ème. Etant habitué à utiliser quotidiennement un vidéoprojecteur multimédia de salon (Sanyo PLV-Z5), nous nous attendions à des produits de qualité très inférieures. Dans les faits, ce n'est pas tout à fait le cas. Pour des présentations multimédias occasionnelles, des séances de projection de films SD et même HD, jouer à plusieurs à partir d'une console, relier son baladeur multimédia, la technologie DLP/LED fait amplement l'affaire, si vous respecter certains points. Avoir un recul de 3 à 4 mètres pour profiter de la plus grande diagonale possible, soit environ 2 mètres (en 16:9ème), être dans un environnement très sombre et disposer d'un mur blanc de préférence (sauf pour le K11 qui accepte plusieurs couleurs pour la projection).

Doués sur secteur ou sur batterie !
Les trois picoprojecteurs testés sont idéaux pour les nomades, par leur poids et leur autonomie de fonctionnement. C'est notamment le cas pour le Samsung SP-H03 et l'Optoma Pico PK201 qui en plus de l'alimentation secteur disposent d'une batterie qui leurs confèrent une autonomie entre 1h30 et 2 heures et d'une mémoire interne. Les trois périphériques acceptent beaucoup de sources d'entrée vidéo différentes avec le HDMI, le composite, le VGA et en plus d'une sortie audio intègrent un haut-parleur interne d'appoint (entre 0,5 et 1 Watt). Du point de vue de la luminosité la palme revient sans aucun doute à l'Acer K11 (200 Lumens) quasiment aussi à l'aise en plein jour qu'en salle sombre, cela dit le SP-HO3 (30 Lumens) et le PK201 (20 Lumens) s'en tire étonnamment bien dans un environnement peu éclairé.

De vrais lecteurs multimédias autonomesk11b
Nous avons tout particulièrement apprécié le fonctionnement en mode lecteur multimédia pour visionner ou lire toutes sortes de médias sans connexion à un ordinateur. Il suffit d'insérer sa clé USB, sa carte mémoire (SD ou microSD) et d'apprécier le décodage immédiat de toutes sortes de formats et codecs (vidéo : AVI, MP4, ASF, MPG, RM, FLV, WMC, H.263, H.264, MPEG 1 et 2, MPEG4 audio : MP3, WAV, FLAC, APE, RA, photos : JPG, TIFF, GIF, PNG, BMP, TGA, FPX, PCX, PCD, PSD) et même pour certains les sous-titres (SMI, SRT, SUB) et documents bureautique (PDF, PPT, PPTX, XLS, XLSX, DOC, DOC, DOCX, TXT). Vous disposez à tout moment au creux de la main d'un écran potentiel de 80" mobile !

Notre choix se porte sur le…SamsungSP-H03b
Les trois produits nous ont séduits, si ce n'était son prix, l'Acer K11 serait l'élu… mais s'il fallait trancher pour le meilleur rapport qualité/prix parmi ces modèles en 854 x 480 pixels (WVGA), ce serait vers le Samsung que nous nous orienterions. Il dispose d'une connectique suffisante, pèse 170 grammes, supporte sans conversions de nombreux formats et codecs et son prix moyen, aux alentours des 200 € reste abordable pour un picoprojecteur que nous qualifierons de polyvalent.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme