RIAA : piratage et contrefaçon toujours aussi forts en 2006

Le par Cédric B.  |  19 commentaire(s)

Si la musique sur support physique se vend mal, c'est en revanche l'inverse du côté des téléchargements numériques mais, selon la RIAA relayée par Reuters, ce n'est pas suffisant pour combler cette diminution.

musique en ligne
Musique ligneSi la musique sur support physique se vend mal, c'est en revanche l'inverse du côté des téléchargements numériques mais, selon la RIAA relayée par Reuters, ce n'est pas suffisant pour combler cette diminution.


La contrefaçon et le piratage nuisent à l'industrie du disque

Même si les ventes de musique en formats numériques ( téléchargements et sonneries de téléphones mobiles par exemple ) ont plus que doublé durant l'année 2006, cette croissance ne parvient pas à effacer la chute des ventes de CD. D'après les chiffres de la Recording Industry Association of America, organisation représentant l'industrie du disque, les ventes totales sont par conséquent en baisse de 6,2 %, et atteignent 11,51 milliards de dollars.

Plus de 615 millions de disques physiques ont été écoulés en 2006, précise la RIAA, soit 12,8 % de moins qu'en 2005. En ce qui concerne les revenus issus de ces albums, ils sont en baisse de 8,1 %. Les Etats-Unis, comme beaucoup d'autres pays, sont toujours dans la transition entre support physique et support numérique.

Pour ce qui est des ventes numériques, le nombre de ventes concernant les albums a plus que doublé, tandis que celui des singles a atteint 60% d'augmentation. Au total, l'industrie de la musique numérique a vu ses ventes croître de 74,4 % entre 2005 et 2006 pour atteindre 878 millions de dollars. De même pour les sonneries de téléphones mobiles, en hausse de 83,7 % à hauteur de 774,5 millions de dollars.

L'industrie du disque, dominée par les quatre grandes majors que sont Universal Music, Sony BMG, EMI et Warner Music, a indiqué avoir été touchée en 2006 par un manque à gagner dû au piratage sur Internet et aux CD contrefaits.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
willy132fr offline Hors ligne Héroïque avatar 708 points
Le #165708
la baisse des ventes de cd ne viendrait-elle pas plutot d'une nouvelle façon de consommer la musique'
pourquoi acheter un cd pour le ripper et le mettre dans son lecteur MP3 alors que l'on peut acheter la musique directement en MP3. les jeunes n'achetent plus de chaines HIFI ils preferent avoir leur ordinateur avec des gros disques durs.
silka offline Hors ligne Héroïque avatar 767 points
Le #165710
bah baisse des CD, mais augmentation de leur profit, grace aux autres methodes de consommation de la musique ... Bref ils veulent tout gagner.
Herisson offline Hors ligne Héroïque icone 641 points
Le #165712
Si la baisse de la vente des CD n'est pas compensée par la vente numérique, c'est peut-être parce que les gens se sont rendu compte qu'ils vendent de la m....
roselan offline Hors ligne Héroïque avatar 837 points
Le #165716
il ne faut pas oublier ce que le riaa cache.
- les chaines TV musicales sont une cause plus importante de la baisse que le piratage.
- le coût du dématérialisé est insignifiant par rapport celui du cd. (pas à fabriquer, mais en terme de stockage (loyer) et marketing (vendeurs au magasins)). Autrement dit les ventes baissent, mais la rentabilité augmente (car la marge reste la même).

La RIAA (ou ses équivalents) sont des organismes de lobbying conservateurs, et c'est tout. Se fier à leur parole est aussi stupide que de croire un ayatollah ( ou un candidat à l'éléction présidentielle )
justtrue offline Hors ligne Héroïque avatar 712 points
Le #165717
Les statistiques sont toujours à prendre avec une énorme délicatesse
levinch offline Hors ligne Héroïque avatar 946 points
Le #165722
C'est juste une façon de justifier une créativité en baisse au près d'actionnaires touours plus avides;
Le Quand on propose de la bonne musique, à un prix juste, les gens achètent.
Quand on se sait plus travailler, le prétexte du pirate, qui accessoirement est uassi un cosomateur, est un prétexte facilement trouvé.
inux offline Hors ligne Vétéran avatar 1463 points
Le #165724
justtrue oui c'est sur mais de la part des lobbys cela sera toujours la faute au piratage .

Sinon ça doit faire 6 ans que je n'ai plus acheté de CD pour ma copine ou moi même, j'écoute essentiellement des radios du net du style que je veux en fonction des invités que je reçois et sans pubs.
breadbox offline Hors ligne Vétéran avatar 1024 points
Le #165725
je pense que c est surtout les nouveaux loisirs qui en sont la cause, youtube et my space en premierlieu
freeman offline Hors ligne Vénéré avatar 4942 points
Le #165726
j'espere qu'il y aura encore plein de proces et de fortes amendes pour tous les piratins :jap:
vivement la sanction automatisée
On verra alors beaucoup plus oeuvres en CC
cassis27 offline Hors ligne Héroïque avatar 729 points
Le #165727
[traduit de http://cobrapunchers.blogspot.com/2007/04/new-music-industry.html]
La musique n'est plus un produit, c'est un contenu. Quand la musiqué était liée au média sur lequel elle était jouée, c'était un produit comme un lave-vaisselle ou un aspirateur sont des produits. On achete un aspirateur car c'est un produit pour nettoyer le sol. On achète des CD car c'est un produit qui fait des sons agréables.

Ajourd'hui, le contenu est séparé du produit. Plus besoin d'acheter un CD pour entendre des sons agréables. Aves la musique retirée du produit, la musique n'existe qu'en tant que contenu. Le dilemne de savoir faire de l'argent sur la musique devient beaucoup plus simple à résourdre quand vous considérez la musique comme un contenu et non un produit. Beaucoup de médias ont utilisé du contenu pour faire de l'argent. Le meilleur exemple est l'industrie télévisée, qui a utilisé du contenu de qualité pour faire de l'argent pendant des années.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire