Noms de domaine : le .fr en question

Le par Jérôme G.  |  11 commentaire(s)
AFNIC

Le ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi a lancé vendredi une consultation publique sur les noms de domaine Internet du territoire national.

AFNICEn début d’année, l’AFNIC qui est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr a annoncé l’enregistrement du millionième du genre. La barrière est symbolique mais peut-être en reste-t-on justement uniquement au niveau du symbole. Avec aujourd’hui près de 70 000 noms de domaine de plus, l’extension .fr occupe une 17ème place mondiale sans pouvoir rivaliser avec le .uk du Royaume-Uni et surtout le .de de l’Allemagne et ses 11,9 millions de représentants.

C’est dans ce contexte que le ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi a lancé une consultation publique qui prendra fin le 24 juin 2008. Le ministère semble en effet se poser bien des questions notamment sur l’attractivité des extensions françaises et leur mécanisme d’enregistrement.


Le gouvernement consulte pour le .fr et autres
Outre le .fr, dix autres extensions sont concernées dont le.gf pour la Guyane Française, le .gp pour la Guadeloupe, le .mq pour la Martinique, le .re pour la Réunion, le .pm pour Saint Pierre et Miquelon, le .wf pour Wallis et Futuna, le .yt pour Mayotte, le .tf pour les Terres Australes et Antarctiques Françaises et les futurs domaines .bl pour Saint Barthelemy et le .mf pour Saint Martin.

Le ministère dit vouloir en recueillant les avis de bureaux d’enregistrement, titulaires de noms de domaine et plus généralement des utilisateurs d’Internet :
  • définir les critères de sélection et les conditions de lancement des appels à candidatures pour la gestion des domaines Internet correspondant au territoire national
  • préciser les règles de gestion pour chacun de ces domaines Internet (critères d'éligibilité, termes dont l'enregistrement est interdit ou réservé, méthodes de contrôle des enregistrements par le registre, procédures de règlement des litiges...)
Si l’AFNIC se félicité de l’ouverture de cette consultation publique, il se peut qu’à son issue, son nom ne soit plus associé au .fr avec la désignation de nouveaux bureau d’enregistrement.
  • Partager ce contenu :
Complément d'information
  • DNSLookUp.fr : bien plus que l'analyse de nom de domaine
    Diverses raisons peuvent amener à se renseigner sur un nom de domaine, une adresse IP, un mail ou un nom d'hôte, et les outils proposés gratuitement sur Internet ne fourmillent pas toujours de détails. C'est pourtant le cas de ...
  • .fr : le 1,5 millionième nom de domaine
    L'organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr, annonce l'enregistrement du 1,5 millionième du genre attribué aux Secoués du Vocal.

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
machintruc offline Hors ligne Vétéran avatar 1671 points
Le #220601
et le .porn ou le .x ........... c'est pour quand ???
qu'on puisse enfin bloquer le "Q" pour les gosses sur le web !!!
edzilla offline Hors ligne VIP avatar 9509 points
Le #220681
machintruc: c'est ridicule, cette idee, ils ne peuvent rien faire contre le piratage, tu crois qu'ils font faire comment pour obliger les sites de cul a prendre une extension comme ca?
venomx offline Hors ligne Héroïque avatar 771 points
Le #220721
La Corse vient de faire savoir que dans ces conditions, elle voulait elle aussi son extension. Les bretons souhaitent également la leur, et mon département aussi.
Enc....de mouches...
FatMat offline Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #220741
En même temps, c'est normal que les .de marchent mieux que les .fr, vu le marché que ça représente tous les ptits français qui commandent en ligne là bas pour ne pas payer les taxes françaises et avoir des prix moins chers. En créant un nom de domaine en .fr, il est certain d'avance que ce sont uniquement des français qui consulteront le site, alors qu'en .uk, n'importe quelle personne parlant anglais est succeptible de visiter le site.
machintruc offline Hors ligne Vétéran avatar 1671 points
Le #220821
@ edzilla
qui parle de piratage ? :?

moi je parle de ça:
http://www.pcinpact.com/actu/news/35604-ICANN-refus-domaine-xxx.htm

chacun son truc, son avis, ses positions, etc ... etc ...
et moi je suis pour la sectorisation des sites de "Q" avec un nom de domaine particulier
tagazok offline Hors ligne Héroïque avatar 843 points
Le #220831
Si ils pouvaient détaxer le .fr, il y aurait aussi surement plus de gens qui en prendraient car face au .com etc, les prix sont parfois le double (ou plus !) pour un domaine français .
On ne peux pas dire vouloir développer quelque chose en taxant comme ca !
phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #220851
Et le .c*n ?
edzilla offline Hors ligne VIP avatar 9509 points
Le #220921
machintruc: je faisais le parallèle avec le piratage pour montrer que meme s'il y a une volonte des gouvernements, obliger une "industrie" a faire quelque chose sur internet, ca marche pas, alors obliger les sites de cul a prendre un extension en .porn ou autre connerie du genre, c'est pas possible.
Anonyme
Le #221091
Il faut aussi se rappeler que puisqu'en France on ne fait rien comme tout le monde... l'enregistrement d'un ".fr" était limité aux seules sociétés ! C'est certainement cela qui fait que de nombreux Français on enregistré des .com, .org et .net au lieu de pouvoir enregistrer des .fr

aujourd'hui le .fr est accessible a tous mais le mal n'est il pas déjà fait ?
Chitzitoune away Absent VIP avatar 19366 points
Le #221351
@phebus:

intéressé ?


@petitlutinmalin

C'est même pire que ça. Le principe même de l'attribution, en soit part d'un bon principe: ça revient à celui qui le "mérite" plus, et non au premier arrivé (comme le com). Mais du coup, ça peut en refroidir plus d'un....
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire