Les radars mobiles privatisés en test en Normandie dès cette fin de semaine

Le par  |  20 commentaire(s)
Radar

C'est un sujet qui soulève une vive polémique depuis ce début de semaine : la privatisation des radars embarqués va être testée en Normandie.

C'est à compter de ce vendredi 24 février 2017 que le nouveau système de radars embarqués sera testé en Normandie. Dès cette fin de semaine, les nouvelles "voitures radar" vont ainsi pouvoir sillonner les routes de la région à la recherche de contrevenants, la Normandie ayant été choisie comme une région test.

Pour rappel, ce nouveau système permet à des sociétés privées de se charger de constater les délits d'excès de vitesse à l'aide de radars installés au sein de l'habitacle de véhicules ou directement derrière les plaques d'immatriculation. Pendant cette phase de test, aucune contravention ne sera à l'ordre du jour. Les données récoltées seront analysées pendant plusieurs mois avant de définir si le programme sera définitivement adopté ou non.

Radars plaques immatriculation

L'Etat espère que cette "privatisation" des radars embarqués rapportera plus de 2 milliards d'euros par an, une situation largement dénoncée par 40 millions d'automobilistes. Un appel d'offres a déjà été lancé, et ce malgré l'avis défavorable des associations.

Ainsi, Daniel Quero, président de 40 millions d'automobilistes n'hésite pas à déclarer que "La privatisation des radars embarqués n'a d'autre but que de générer, grâce aux amendes issues des contraventions, d'importantes sommes d'argent qui finiront dans les caisses de l'État. En revanche, il n'existe aucune preuve que cette mesure ait un quelconque effet positif sur la sécurité routière". Une pétition rassemblant plus de 300 000 signatures a déjà été partagée au gouvernement.

Du côté de Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, la mesure servira surtout à optimiser les investissements réalisés dans les radars puisque "La moyenne d'utilisation d'un de ces radars est d'un peu plus une heure par jour, c'est du matériel qui est sous-utilisé. Il faut beaucoup plus l'utiliser pour faire en sorte que les comportements de dépassement de vitesse soient sanctionnés"

Il précise par ailleurs que les sociétés agréées auront pour seule mission de faire rouler les dispositifs, qu'ils resteront sous la responsabilité de l'État, et que les PVs seront rédigés par un officier de police au centre de traitement des infractions routières situé à Rennes.

Autre précision qui a son importance, le ministre a indiqué que les sociétés "ne seront pas rémunérées au nombre d'infractions, mais au temps que le radar aura passé sur la route".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1953371
un métier d'avenir vient d’être créer !!

"tu fais quoi toi dans la vie ?
- Je suis payé à me promener sur les routes!"
Le #1953372
"ne seront pas rémunérées au nombre d'infractions, mais au temps que le radar aura passé sur la route".

Mais oui c'est ça....on commence par la petite porte et ensuite quand c'est bien en place on changera le système.


Le #1953373
il va y en avoir des réclamations... Mauvaises limitations de vitesses etc...

Pompe à fric, tout répressif, tu parles d'un gouvernement !

Ils sont bons à nous promettre, et nous à nous faire mettre !

A quand la vrai sensibilisation routière avec stage de récupération de point obligatoire qui passe par les centres de rééducation, une sorte de TIG assez long en terme de temps pour prendre conscience et surtout connaître la souffrance des victimes (fautives ou non), avec pour obligation de terminer le stage pour récupérer ses points.

<<Autre précision qui a son importance, le ministre a indiqué que les sociétés "ne seront pas rémunérées au nombre d'infractions, mais au temps que le radar aura passé sur la route">>

Si sur la route c'est ce garer à une sortie de voie rapide et laisser faire le radar... ça va pleuvoir !


Le #1953379
Perso ca ne me dérange pas vraiment ...

En règle générale je respecte toujours les limitations de vitesse.

Il n'y a qu'à certains endroit où par exemple le panneau limité à 50 est bien trop en avant par rapport à la route (et il est vrai que je ne respecte pas le panneau pour arriver à la bonne vitesse au rond point par exemple).

Donc comme c'est des radars mobile ca ne me dérange pas.

Par contre je l'aurai mauvaise en cas de radars fixe à cet endroit totalement injustifié (pompe à fric dans ce cas pour moi).
Le #1953384
Ça va être le moment de pousser le business de brouilleurs de radar
Le #1953388
warlord a écrit :

"ne seront pas rémunérées au nombre d'infractions, mais au temps que le radar aura passé sur la route".

Mais oui c'est ça....on commence par la petite porte et ensuite quand c'est bien en place on changera le système.


J'espère sincèrement que ça va rester comme ça.
Le #1953397
Outpox a écrit :

Ça va être le moment de pousser le business de brouilleurs de radar


C'est chaud pour ta pomme si tu te fait chopper... par contre un simple lecteur de plaque avec avertissement en cas de plaque connu, je pense que ca peut rester dans la légalité.
Pour alimenter le soft, on a déja une base données :
http://www.radarmobilenouvellegeneration.com/recensement.php


Le #1953398
On est dans une vraie république bananière, ici. C'est une dictature ! On ne peut même plus enfreindre les règles de conduite comme on veut quand on veut !
Le #1953400
Sicyons a écrit :

On est dans une vraie république bananière, ici. C'est une dictature ! On ne peut même plus enfreindre les règles de conduite comme on veut quand on veut !



Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]