L'espace franco algérien, entre l'empire et l'union européenne .

Le
Benammar
PRÉAMBULE

L'espace social franco-algérien est un espace historiquement formé par
l'union
de la France et de l'Algérie . Il rassemble la population des enfants mixtes
franco-algériens. La spécificité de cette population n'a, malheureusement,
pas été prise en considération ,en 62, lors du divorce des deux pays
parentaux, après le combat identitaire qui les opposa . Les accords d'Evian
,notamment, ont fait une impasse complète sur la question . A la suite de ce
gommage politique , l'espace franco algérien , coupé en deux par les
nouvelles frontières , a été placé sous la souveraineté de deux droits
nationaux régaliens . Dans ce cadre rigide, les conflits civils, éducatifs
et familiaux survenus à l'interface des droits ont été repoussés, parfois
étudiés, sans juridiction appropriée, par des pays parentaux soucieux
surtout de garder leurs distances et d'imposer leur autorité . Mais le
pragmatisme auquel la France et l'Algérie ont du s'astreindre n'a conduit
finalement qu'à souligner la singularité de cet espace social . Chez les
enfants mixtes franco algériens, il a surtout exacerbé le sentiment de la
filiation, du sol, de la culture et de l'histoire . Sentiment ressenti comme
un manque, une frustration , une blessure originelle. Aujourd'hui, on
commence à mieux comprendre le tort causé aux enfants mixtes franco
algériens du fait du divorce des pays parentaux . La question est donc aussi
posée dans le cadre de l'union européenne : faut-il écraser les aspirations
légitimes de la population mixte des enfants franco algériens et tourner la
page comme ont voulu le faire, depuis 50 ans, des parents imbus de leurs
droits personnels, ou, au contraire, y a t-il un devoir de préserver les
intérêts particuliers de cette population minoritaire? Peut-on étendre à
l'espace
franco algérien le principe d'harmonisation et de subsidiarité des droits
appliqué dans l'union européenne ?

L'ambition de ma réflexion n'est pas de plaider pour une quelconque
indépendance . L'espace franco algérien , d'évidence, n'est ni un pays ni
une nation . Il s'agit, à l'inverse, de réclamer une plus forte intégration,
d'encourager une plus grande cohésion de structures parentales nationales,
qui se boudent et se provoquent en permanence . Ce renforcement des
relations entre pays parentaux , ces retrouvailles, c'est la condition
nécessaire d'un accroissement des libertés des enfants franco algériens .
Mais au-delà du rapprochement France-Algérie, s'esquisse aussi l'espoir d'un
nouveau rassemblement des nations dans un empire recomposé protecteur face
aux menaces croissantes de la mondialisation. L'espace franco algérien
constitue justement le modèle d'un rassemblement possible des nations dans
l'empire.
D'une collaboration profitable de l'empire avec l'Union européenne .

L'exercice est, certes, d'emblée difficile, propice aux malentendus et
parsemé d'embûches . Pour cause . Si l'espace franco-algérien ,et l'empire,
paraissent aujourd'hui chimériques ou fantasmatiques c'est que les
nationalistes bouffons et les démocrates caviars ont mené des politiques
continues d'effacement de notre population et de son espace de vie à travers
de soi-disant politiques nationales d'indépendance, d'intégration et de
purification culturelle . Pourtant, aucun des grands libérateurs nationaux
ne leur avait témoigné la moindre hostilité avant l'indépendance algérienne.
Au contraire, dans la ferveur nationaliste, ils nous parlaient de la
fraternité des races, des religions et des cultures. De la vie commune en
Algérie. A l'opposé justement du colonisateur.

Aujourd'hui, on ne dispose ni d'une autorité de référence, style
observatoire, ni d'une documentation objective à propos des enfants mixtes
franco-algériens . Seuls les RG (Renseignements généraux) en France, et la
SM ( Sécurité militaire) en Algérie, lui prêtent quelque attention , la
soupçonnant d'être par nature une population rebelle et subversive .Certains
dirigeants bouffons et caviars nous ont même qualifié de « parti de
l'étranger
», de « terroristes », de « complexés » ou « d'asociaux structurels ».
Malheureusement, la peur de l'exclusion et la crainte de devenir des
étrangers ou des sous-citoyens dans leur propre pays étouffent, chez les
enfants franco algériens, autant l'envie du témoignage que l'aveu de leur
spécificité identitaire . La dépersonnalisation qu'ils affrontent au
quotidien, et qui surajoute la honte de soi au mépris des autres, est
inacceptable .

Contre l'injustice commise à l'égard des enfants mixtes franco algériens ,
contre le sectarisme jacobin et l'abêtissement idéologique, qui sévissent
depuis près d'un demi siècle, j'ai voulu , en guise de témoignage , rappeler
ma révolte, dire mon cheminement . Me souvenir . Regardant le pire ou le
meilleur de ma vie, je ne crois pas, d'où que je vienne, que la fatalité
trace seule le chemin à suivre . Dieu n'imposait pas à Sisyphe de refaire
bêtement son travail mais de se rapprocher de lui en se jouant
intelligemment de la gravitation .

Témoigner ici , c'est aussi , en toute hypothèse, soutenir une autre vérité
fondamentale . Je la rappelle : faire entendre la voix de l'empire, avant
que ne se ferment, devant lui, les portes de l'UE . Les héritiers malmenés
de l'empire ont un devoir de parole à assumer .
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Serge
Le #16189671
"Benammar" 4404ba05$0$29456$
PRÉAMBULE

L'espace social franco-algérien est un espace historiquement formé par
l'union de la France et de l'Algérie . .../...



C'est surprenant !
;-))))))

Serge
Publicité
Poster une réponse
Anonyme