alcoole au volant

Le
Renaud Philippe
Bonjour,
Ma voiture a été emboutie par un homme conduisant avec une concentration
d'alcool dans le sang d'au moins 0.8 g par litre alors que j'étais en
stationnement.
Une chance, cette personne a loupé de justesse un groupe de personnes qui
ont vu la mort de très près. J'étais sur les lieux très vite car le vacarme
a été grand dans la rue (vitesse très élevée). L'homme visiblement en état
de surexitation (drogue ?) n'a pas pu prendre la fuite comme son compagnon
car il voulait partir avec sa voiture qui était plus que ko. Il a même été
jusqu'à nous insulter le groupe de personnes très choqué car il refusait de
l'aider à pousser sa voiture

J'ai reçu l'avis à victime m'invitant à me rendre au jugement de la chambre
correctionnelle ou à envoyer une lettre AR pour réclamer le montant des
dommages intérêts réclamés.

Qu'est ce que je peux réclamer et avec quelle chance de remboursement ?
C'est pas que je veuille me faire un max de fric mais c'est plutôt parce que
j'ai la haine pour ce genre d'individu qui a failli tuer 5 personnes, qui a
embouti 5 voitures, qui a tromatisé une vingtaine de personnes ce soir là et
qui va s'en tirer avec une peine très légère pour lui parce qu'il n'y a que
des dégats matériels

Mes préjudices :
Ma voiture a été immobilisée plus d'un mois pour réparation.
Je n'ai pas eu de véhicule de remplacement car il fallait que j'avance
l'argent en attendant un éventuel remboursement lors du tribunal (grosse
galère pour aller bosser et pour les déplacements pour les besoins de mon
boulot).
Assurance de la voiture payée sans pouvoir l'utiliser.
Somme de 250 euros avancée pendant une durée de 6 mois.
Vacances chez une tante en Italie annulées suite à l'immobilisation du
véhicule la veille du départ (snif, les bagages étaient déjà prêts). En plus
c'était plus un soutien familial que des vacances car son mari est décédé le
mois d'avant.
De nombreux coups de fil vers les services de mon assureur, de mon
garagiste, de l'expert et de la police qui ont dopé ma facture téléphonique.
Et je ne parle pas des tracas et des angoisses qui me rongent.

Merci pour votre aide
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
le_troll
Le #15217331
Salut,

Tu regarde trop la télé, ils soignent bien la mythomanie désormais :o)

Sinon, un mois pour réparer ta voiture, elle date de l'âge préhistorique
ou tu habites dans un champ, qui lui même se trouve dans un bois, qui lui
même se trouve au sommet d'un volcan?

Tu te contitue joins à la partie civile au procès (à l'audience), et tu
demandes des DI avec preuves, (matériels, moraux)...
--
Merci, @+, bye, Joe
ng75 arobase noos point fr
------------------------------------------
Avec une hache, celui qui tient le manche a toujours raison !
----------------------------------------------------------


"Renaud Philippe" news: c522dc$7t6$
Bonjour,
Ma voiture a été emboutie par un homme conduisant avec une concentration
d'alcool dans le sang d'au moins 0.8 g par litre alors que j'étais en
stationnement.
Une chance, cette personne a loupé de justesse un groupe de personnes qui
ont vu la mort de très près. J'étais sur les lieux très vite car le


vacarme
a été grand dans la rue (vitesse très élevée). L'homme visiblement en état
de surexitation (drogue ?) n'a pas pu prendre la fuite comme son compagnon
car il voulait partir avec sa voiture qui était plus que ko. Il a même été
jusqu'à nous insulter le groupe de personnes très choqué car il refusait


de
l'aider à pousser sa voiture...

J'ai reçu l'avis à victime m'invitant à me rendre au jugement de la


chambre
correctionnelle ou à envoyer une lettre AR pour réclamer le montant des
dommages intérêts réclamés.

Qu'est ce que je peux réclamer et avec quelle chance de remboursement ?
C'est pas que je veuille me faire un max de fric mais c'est plutôt parce


que
j'ai la haine pour ce genre d'individu qui a failli tuer 5 personnes, qui


a
embouti 5 voitures, qui a tromatisé une vingtaine de personnes ce soir là


et
qui va s'en tirer avec une peine très légère pour lui parce qu'il n'y a


que
des dégats matériels

Mes préjudices :
Ma voiture a été immobilisée plus d'un mois pour réparation.
Je n'ai pas eu de véhicule de remplacement car il fallait que j'avance
l'argent en attendant un éventuel remboursement lors du tribunal (grosse
galère pour aller bosser et pour les déplacements pour les besoins de mon
boulot).
Assurance de la voiture payée sans pouvoir l'utiliser.
Somme de 250 euros avancée pendant une durée de 6 mois.
Vacances chez une tante en Italie annulées suite à l'immobilisation du
véhicule la veille du départ (snif, les bagages étaient déjà prêts). En


plus
c'était plus un soutien familial que des vacances car son mari est décédé


le
mois d'avant.
De nombreux coups de fil vers les services de mon assureur, de mon
garagiste, de l'expert et de la police qui ont dopé ma facture


téléphonique.
Et je ne parle pas des tracas et des angoisses qui me rongent.

Merci pour votre aide




Claude BRUN
Le #15217281
Bonjour,

"Renaud Philippe" news:c522dc$7t6$
Bonjour,
Ma voiture a été emboutie par un homme conduisant avec une concentration
d'alcool dans le sang d'au moins 0.8 g par litre alors que j'étais en
stationnement.
Une chance, cette personne a loupé de justesse un groupe de personnes qui


---------coupure----
J'ai reçu l'avis à victime m'invitant à me rendre au jugement de la


chambre
correctionnelle ou à envoyer une lettre AR pour réclamer le montant des
dommages intérêts réclamés.

Qu'est ce que je peux réclamer et avec quelle chance de remboursement ?


-----coupure--------
Mes préjudices :
Ma voiture a été immobilisée plus d'un mois pour réparation.
Je n'ai pas eu de véhicule de remplacement car il fallait que j'avance
l'argent en attendant un éventuel remboursement lors du tribunal (grosse
galère pour aller bosser et pour les déplacements pour les besoins de mon
boulot).



Cette privation de véhicule (appelée "privation d'usage") est indemnisable
par le responsable à raison de 20 EUR par jour de privation. Le nombre de
jours à prendre en considération est celui déterminé par deux dates :
1- date de l'accident si voiture non roulante après le choc ou bien date
d'entrée dans le garage pour réparation dans le cas contraire.
2- date de la facture des réparations (à fournir en copie pour
justification).

Assurance de la voiture payée sans pouvoir l'utiliser.
Somme de 250 euros avancée pendant une durée de 6 mois.



Si cette somme représente tout ou partie de la prime semestrielle
d'assurance auto, elle n'est pas récupérrable (voir avec l'assureur la
possibilité de déduire cette portion de prime de la prochaine prime venant à
échéance)

Vacances chez une tante en Italie annulées suite à l'immobilisation du
véhicule la veille du départ (snif, les bagages étaient déjà prêts). En


plus
c'était plus un soutien familial que des vacances car son mari est décédé


le
mois d'avant.



Cet empêchement demande à être justifié matériellement pour être pris en
compte.
Voyageant par vos propres moyens,cela me paraît difficile.à réaliser.
Réclamez une attestation de votre tante (mais cela risque fort d'être jugé
insuffisant...) et demandez 500 EUR pour ce poste.

De nombreux coups de fil vers les services de mon assureur, de mon
garagiste, de l'expert et de la police qui ont dopé ma facture


téléphonique.
Et je ne parle pas des tracas et des angoisses qui me rongent.



A intégrer dans une demande forfaitaire de dommages et intérêts (qui
pourrait comprendre, d'ailleurs, le poste vacances) de l'ordre de 200 EUR.

Par ailleurs, vous pouvez éventuellement réclamer une somme forfaitaire elle
aussi pour la dépréciation de votre voiture. Pour cela, il faut que cette
dernière ait subi des réparations touchant aux oeuvres vives de la voiture,
comme, par exemple, un redressement de longeron, de plancher et, de façon
générale toute réparation ayant nécessité des soudures ou redressages sur
banc affectant le châssis-coque. Cette somme est déterminée par un
pourcentage de 10 à 15% du montant total de la facture des réparations. Elle
est justifiée par le fait qu'à la revente, la loi vous oblige à signaler ces
grosses réparations à l'acheteur, lequel exigera évidemment un rabais sur le
prix normal de la transaction.

Enfin, vous devriez envisager de changer d'assureur car, apparemment, il
n'est pas à la hauteur !
En effet, votre contrat comporte très certainement une clause de
défense-recours (ou protection juridique, c'est la même chose) dont la mise
en oeuvre aurait pu vous permettre de ne pas avoir à poser les questions
objets de votre message et même vous faire représenter devant le tribunal
par l'un de ses avocats.
En outre, il aurait dû vous informer, à l'occasion de votre déclaration de
sinistre, que vous pouviez louer un véhicule de remplacement dont le coût
serait mis à la charge du tiers responsable (après l'avoir vous-même réglée
au loueur).
Enfin, en vertu d'accords inter-sociétés d'assurance, c'est votre assureur
qui devait prendre en charge, à la place de l'assureur adverse (celui-ci ne
pouvant refuser sa garantie pour le motif d'une conduite sous l'empire d'un
état alcoolique de son assuré), l'indemnisation des postes suivants :
- perte d'usage du véhicule (forfaitaire comme décrit plus haut OU location
d'un véhicule de remplacement, OU, le cas échéant, les deux si la location a
eu une durée inférieure à la durée totale de la privation) .
- dépréciation du véhicule.

--
Claude BRUN
http://www.ldda.net
Renaud Philippe
Le #15205911
Merci beaucoup pour ces précieux conseils.
Mon assureur m'a effectivement informé la possibilité de louer un véhicule à
mes frais et pouvoir éventuellement récupérer les montants lors de la
décision de justice mais je ne pouvais avancer la somme.
Concernant l'indemnisation pour mes congés, je ne vais pas demander
quelquechose car je ne veux pas embetter ma tante avec ces histoires.

Salutations

R Philippe

Claude BRUN c530tm$ae5$
Bonjour,

"Renaud Philippe" news:c522dc$7t6$
> Bonjour,
> Ma voiture a été emboutie par un homme conduisant avec une concentration
> d'alcool dans le sang d'au moins 0.8 g par litre alors que j'étais en
> stationnement.
> Une chance, cette personne a loupé de justesse un groupe de personnes


qui
---------coupure----
> J'ai reçu l'avis à victime m'invitant à me rendre au jugement de la
chambre
> correctionnelle ou à envoyer une lettre AR pour réclamer le montant des
> dommages intérêts réclamés.
>
> Qu'est ce que je peux réclamer et avec quelle chance de remboursement ?
-----coupure--------
> Mes préjudices :
> Ma voiture a été immobilisée plus d'un mois pour réparation.
> Je n'ai pas eu de véhicule de remplacement car il fallait que j'avance
> l'argent en attendant un éventuel remboursement lors du tribunal (grosse
> galère pour aller bosser et pour les déplacements pour les besoins de


mon
> boulot).

Cette privation de véhicule (appelée "privation d'usage") est indemnisable
par le responsable à raison de 20 EUR par jour de privation. Le nombre de
jours à prendre en considération est celui déterminé par deux dates :
1- date de l'accident si voiture non roulante après le choc ou bien date
d'entrée dans le garage pour réparation dans le cas contraire.
2- date de la facture des réparations (à fournir en copie pour
justification).

> Assurance de la voiture payée sans pouvoir l'utiliser.
> Somme de 250 euros avancée pendant une durée de 6 mois.

Si cette somme représente tout ou partie de la prime semestrielle
d'assurance auto, elle n'est pas récupérrable (voir avec l'assureur la
possibilité de déduire cette portion de prime de la prochaine prime venant


à
échéance)

> Vacances chez une tante en Italie annulées suite à l'immobilisation du
> véhicule la veille du départ (snif, les bagages étaient déjà prêts). En
plus
> c'était plus un soutien familial que des vacances car son mari est


décédé
le
> mois d'avant.

Cet empêchement demande à être justifié matériellement pour être pris en
compte.
Voyageant par vos propres moyens,cela me paraît difficile.à réaliser.
Réclamez une attestation de votre tante (mais cela risque fort d'être jugé
insuffisant...) et demandez 500 EUR pour ce poste.

> De nombreux coups de fil vers les services de mon assureur, de mon
> garagiste, de l'expert et de la police qui ont dopé ma facture
téléphonique.
> Et je ne parle pas des tracas et des angoisses qui me rongent.

A intégrer dans une demande forfaitaire de dommages et intérêts (qui
pourrait comprendre, d'ailleurs, le poste vacances) de l'ordre de 200 EUR.

Par ailleurs, vous pouvez éventuellement réclamer une somme forfaitaire


elle
aussi pour la dépréciation de votre voiture. Pour cela, il faut que cette
dernière ait subi des réparations touchant aux oeuvres vives de la


voiture,
comme, par exemple, un redressement de longeron, de plancher et, de façon
générale toute réparation ayant nécessité des soudures ou redressages sur
banc affectant le châssis-coque. Cette somme est déterminée par un
pourcentage de 10 à 15% du montant total de la facture des réparations.


Elle
est justifiée par le fait qu'à la revente, la loi vous oblige à signaler


ces
grosses réparations à l'acheteur, lequel exigera évidemment un rabais sur


le
prix normal de la transaction.

Enfin, vous devriez envisager de changer d'assureur car, apparemment, il
n'est pas à la hauteur !
En effet, votre contrat comporte très certainement une clause de
défense-recours (ou protection juridique, c'est la même chose) dont la


mise
en oeuvre aurait pu vous permettre de ne pas avoir à poser les questions
objets de votre message et même vous faire représenter devant le tribunal
par l'un de ses avocats.
En outre, il aurait dû vous informer, à l'occasion de votre déclaration de
sinistre, que vous pouviez louer un véhicule de remplacement dont le coût
serait mis à la charge du tiers responsable (après l'avoir vous-même


réglée
au loueur).
Enfin, en vertu d'accords inter-sociétés d'assurance, c'est votre assureur
qui devait prendre en charge, à la place de l'assureur adverse (celui-ci


ne
pouvant refuser sa garantie pour le motif d'une conduite sous l'empire


d'un
état alcoolique de son assuré), l'indemnisation des postes suivants :
- perte d'usage du véhicule (forfaitaire comme décrit plus haut OU


location
d'un véhicule de remplacement, OU, le cas échéant, les deux si la location


a
eu une durée inférieure à la durée totale de la privation) .
- dépréciation du véhicule.

--
Claude BRUN
http://www.ldda.net



Publicité
Poster une réponse
Anonyme