convocation au commisariat suite à une plainte - que puis-je préparer ?

Le
Fabrice
Bonjour,

je viens de recevoir une convation à mon commissariat suite à un dépôt
de plainte. Bien que je n'ai pas pu obtenir plus d'information, je
n'ignore pas le pourquoi de cette plainte.
Le but de ce message n'est pas de savoir si j'ai raison ou non (je suis
peut-être vraiment buté ou coincé mais c'est comme ça) mais de connaître
ce que je peux faire pour "retourner" la plainte contre son initiateur,
son initiatrice en l'occurence J'expose les faits tels que je les ai
vécus:

Contexte: stationnement sur trottoir (étroit) aux abords d'une crêche,
avec piste cyclabe le long du trottoir et proximité (moins de 10 mêtres)
d'un passage protégé avec terre plein central.

J'ai déjà interpellé en sortant de la crêche avec mon enfant des parents
fatigués se garant devant le portail, sur le trottoir (les quatre roues)
le temps de chercher leur gamins. Parlant d'incivisme et de code de la
route je suis donc catalogué raleur et des parents m'ont rigolé au nez.
Enfin, ce que je trouve "drôles" c'est que ce sont touours les mêmes qui
se garent au plus près tandis que les autres, plus civiques à mes yeux,
se garent sur une petite place à 50 mètres de là.

Un soir, en sortant avec mon gamin sur les épaules je me suis arrêté sur
le trottoir en voyant une voiture approcher une maman avec laquelle
j'avais déjà eu des échanges et qui m'avait bien dit qu'elle ne
changerait pas de comportement.
Bref, je stationne à pieds sur le trottoir, réservé aux piétons. Mais
bon, je n'ai pas que ça à faire et ma compagne qui était à mes cotés ma
tiré par le bras.
Profitant de mon déplacement, la condutrice avec un large sourire
ironique sur les lèvres (ça m'a énervé, je le reconnais) a commencé à
monter sur le trottoir, assez vite à mon goût. J'ai alors laissé trainer
mon coude ou ma main, je ne sais plus, taper son retroviseur droit qui
s'est déboité.
Evidemment, là, j'ai commis le crime de lèse-automobile-sacrée ! Elle a
menacé de porter plainte et je lui ai dit trés poliment que si elle
avait du temps à perdre à ça je pouvais lui procurer quelque articles
du code de la route à méditer.
Bref, aujourd'hui, je suis convoqué au commissariat. Cette C***E (à mes
yeux, désolé, c'est comme ça) s'est fatigué à le faire


Oh, je ne risque rien, je m'en doute bien mais j'aimerai bien qu'elle
ait elle un retour de manivelle pour luifaire les pieds mais je ne
connais pas les démarches à opposer à une plainte de ce type.


Puis-je la transforme en autre chose genre "mise en danger de la vie
d'autruit" ou bien "menace avec arme par destination envers moi-même et
mon fils sur mes épaules" ?

Je ne sais pas mais si l'un de vous a de l'inspiration

En vous remerciant.

Fabrice
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
Jean Luc
Le #14962911
"Fabrice" 42af3fa5$0$5638$
Bonjour,

Profitant de mon déplacement, la condutrice avec un large sourire ironique
sur les lèvres (ça m'a énervé, je le reconnais) a commencé à monter sur le
trottoir, assez vite à mon goût. J'ai alors laissé trainer mon coude ou ma
main, je ne sais plus, taper son retroviseur droit qui s'est déboité.
Evidemment, là, j'ai commis le crime de lèse-automobile-sacrée ! Elle a
menacé de porter plainte et je lui ai dit trés poliment que si elle avait
du temps à perdre à ça... je pouvais lui procurer quelque articles du code
de la route à méditer.



Vous n'avez été élu par personne pour faire justice au nom de la société. Si
une personne ne respecte pas le code de la route, ce n'est pas à vous de
commettre un délit pour "punir" cette personne.

Bref, aujourd'hui, je suis convoqué au commissariat. Cette C***E (à mes
yeux, désolé, c'est comme ça) s'est fatigué à le faire...


Oh, je ne risque rien, je m'en doute bien mais j'aimerai bien qu'elle ait
elle un retour de manivelle pour luifaire les pieds... mais je ne connais
pas les démarches à opposer à une plainte de ce type.



Vous avez commis un délit. Vous avez causé un préjudice à cette personne en
cassant son rétro.

Que voulez vous opposer à sa plainte si ce n'est faire profil bas et esperer
ne pas comparaitre devant le tribunal correctionnel ?





Puis-je la transforme en autre chose genre "mise en danger de la vie
d'autruit" ou bien "menace avec arme par destination envers moi-même et
mon fils sur mes épaules" ?




Si on en crois votre histoire, le seul qui risque d'être poursuivi c'est
vous.

Alors évitez d'aggraver votre cas et faites profil bas et excusez vous lors
de votre convocation. Avec un peu de chance, il n'y aura pas de poursuites
contre vous.


Je ne sais pas... mais si l'un de vous a de l'inspiration...

En vous remerciant.

Fabrice


NoBody
Le #14962901
Jean Luc a couché sur son écran :
Que voulez vous opposer à sa plainte si ce n'est faire profil bas et esperer
ne pas comparaitre devant le tribunal correctionnel ?



Pfff...
Au pal, au pal, au pal !

--
Nobody
Rien, ni personne
Fabrice
Le #14962861
> Vous n'avez été élu par personne pour faire justice au nom de la société. Si
une personne ne respecte pas le code de la route, ce n'est pas à vous de
commettre un délit pour "punir" cette personne.



C'est vrai... je ne suis pas élu mais je suis citoyen et j'ai le devoir
en cela d'agir lorsque je pense qu'il y a danger... Et il y a danger
lorsque des parents avec des poussettes ou des enfants dans leur bras
sont obligés de passer sur la chaussée (fréquentée) à cause d'actes
d'incivismes de ce type.

Je ne punis personne, je les informe ou tente de leur faire prendre
conscience de leur infraction, de façon ORALE, et en retour je me prends
des sourires narquois et des fins de non recevoir.

Vous avez commis un délit. Vous avez causé un préjudice à cette personne en
cassant son rétro.



D'abord, son rétro n'est pas cassé, il était déboité... le préjudice
c'était de sortir de sa voiture et de le remettre. Rien de financier (à
croire qu'il n'y a que ça qui ait de l'importance), juste un peu plus de
fatigue pour cette mère extenuée.

Ensuite, son véhicule était en mouvement sur un emplacement réservé aux
piétons et m'a heurté. Ce n'est pas moi qui ait acroché le rétroviseur
mais le déplacement du véhicule qui m'a cogné. Je n'ai simplement pas
fait d'écart suffisant pour éviter son rétroviseur... Moi aussi je suis
fatigué.


Que voulez vous opposer à sa plainte si ce n'est faire profil bas et esperer
ne pas comparaitre devant le tribunal correctionnel ?



Et puisque vous vous me voyez devant le tribunal correctionnel, dites
alors ce que je risquerai à y défendre mes convictions plutôt que de
faire profil bas...


Si on en crois votre histoire, le seul qui risque d'être poursuivi c'est
vous.



Je n'en suis pas encore convaincu... D'autres avis seraient peut-être
les bienvenus.
Mais si c'est le cas, je trouverai ça vraiment lamentable.


Alors évitez d'aggraver votre cas et faites profil bas et excusez vous lors
de votre convocation. Avec un peu de chance, il n'y aura pas de poursuites
contre vous.



Et qui décide des classer l'affaire ou des poursuivre ? comment cela se
passe ?
DM
Le #14962851
Fabrice a écrit :
Bonjour,

je viens de recevoir une convation à mon commissariat suite à un dépôt
de plainte. Bien que je n'ai pas pu obtenir plus d'information, je
n'ignore pas le pourquoi de cette plainte.
Le but de ce message n'est pas de savoir si j'ai raison ou non (je suis
peut-être vraiment buté ou coincé mais c'est comme ça) mais de connaître
ce que je peux faire pour "retourner" la plainte contre son initiateur,
son initiatrice en l'occurence... J'expose les faits tels que je les ai
vécus:

Contexte: stationnement sur trottoir (étroit) aux abords d'une crêche,
avec piste cyclabe le long du trottoir et proximité (moins de 10 mêtres)
d'un passage protégé avec terre plein central.

J'ai déjà interpellé en sortant de la crêche avec mon enfant des parents
fatigués se garant devant le portail, sur le trottoir (les quatre roues)
le temps de chercher leur gamins. Parlant d'incivisme et de code de la
route je suis donc catalogué raleur et des parents m'ont rigolé au nez.
Enfin, ce que je trouve "drôles" c'est que ce sont touours les mêmes qui
se garent au plus près tandis que les autres, plus civiques à mes yeux,
se garent sur une petite place à 50 mètres de là.

Un soir, en sortant avec mon gamin sur les épaules je me suis arrêté sur
le trottoir en voyant une voiture approcher... une maman avec laquelle
j'avais déjà eu des échanges et qui m'avait bien dit qu'elle ne
changerait pas de comportement.
Bref, je stationne à pieds sur le trottoir, réservé aux piétons. Mais
bon, je n'ai pas que ça à faire et ma compagne qui était à mes cotés ma
tiré par le bras.
Profitant de mon déplacement, la condutrice avec un large sourire
ironique sur les lèvres (ça m'a énervé, je le reconnais) a commencé à
monter sur le trottoir, assez vite à mon goût. J'ai alors laissé trainer
mon coude ou ma main, je ne sais plus, taper son retroviseur droit qui
s'est déboité.
Evidemment, là, j'ai commis le crime de lèse-automobile-sacrée ! Elle a
menacé de porter plainte et je lui ai dit trés poliment que si elle
avait du temps à perdre à ça... je pouvais lui procurer quelque articles
du code de la route à méditer.
Bref, aujourd'hui, je suis convoqué au commissariat. Cette C***E (à mes
yeux, désolé, c'est comme ça) s'est fatigué à le faire...


Oh, je ne risque rien, je m'en doute bien mais j'aimerai bien qu'elle
ait elle un retour de manivelle pour luifaire les pieds... mais je ne
connais pas les démarches à opposer à une plainte de ce type.


Puis-je la transforme en autre chose genre "mise en danger de la vie
d'autruit" ou bien "menace avec arme par destination envers moi-même et
mon fils sur mes épaules" ?

Je ne sais pas... mais si l'un de vous a de l'inspiration...

En vous remerciant.

Fabrice



bonsoir,

il vaut mieux que vous evitiez d'envenimer la situation. il vous faut
admettre que vous avez heurté par inadvertance son retro.
seule votre responsabilite civile sera mise en cause. cela ne vous
coutera rien, ni malus ni argent.
par contre si vous insitez vous devrez tout payer de votre poche.

je peux vous le confirmer car une gentille dame a donné un coup de pied
dans mon aile de voiture car elle n'aimait pas que j'ai stationné 15 min
devant son magasin, fermé, car je devais déchargé ma voiture.
elle a du tout me rembourser de ses frais car elle n'a pas voulu faire
jouer sa responsabilite civile (ce que je lui avais proposé)

et arretez de vouloir faire justice, cela ne sert plus à rien dans ce
pays de non droit. il faut utiliser la justice et non la faire sois meme
ou attendre qu'elle fasse qqchose

DM
Fabrice
Le #14962831
DM a écrit :

bonsoir,

il vaut mieux que vous evitiez d'envenimer la situation. il vous faut
admettre que vous avez heurté par inadvertance son retro.
seule votre responsabilite civile sera mise en cause. cela ne vous
coutera rien, ni malus ni argent.
par contre si vous insitez vous devrez tout payer de votre poche.

je peux vous le confirmer car une gentille dame a donné un coup de pied
dans mon aile de voiture car elle n'aimait pas que j'ai stationné 15 min
devant son magasin, fermé, car je devais déchargé ma voiture.
elle a du tout me rembourser de ses frais car elle n'a pas voulu faire
jouer sa responsabilite civile (ce que je lui avais proposé)



Merci pour votre réponse qui me semble plus claire et didactique que la
précédente...

et arretez de vouloir faire justice, cela ne sert plus à rien dans ce
pays de non droit. il faut utiliser la justice et non la faire sois meme
ou attendre qu'elle fasse qqchose



hum... le probléme c'est que je ne vois pas quoi faire. Appeler des
policiers dés que je vois des infractions de ce type ? Ca ne sert pas
plus car le lendemain ça recommence. En plus, on se fait accuser de
délateur... ça m'est arrivé le jour où des véhicules se sont fait
verbalisés et ce n'est pas moi qui les avait appelé... si toutefois
quelqu'un les avait appelé.

Saisir la justice ? Je ne sais pas comment faire (n'étant pas juriste)
et ça me semble disproportionné tout de même...

Il ne reste plus qu'à attendre l'accident pour que la municipalité ait
l'idée de mettre peut-être des plots sur les bords du trottoir... ce
sera trop tard... mais visiblement il n'y a que ça qui fonctionne.

Bref.... en fait il n'y a pas de réponse et je n'ai plus qu'à me foutre
de tout ce que les autres peuvent faire et ne penser plus qu'à moi. Ce
n'était pourtant par la vie en société dont je rèvais.
Je crois que je suis en pleine déprime là...


Merci en tout cas.

Fabrice
Frodon666
Le #14962821
"Fabrice" 42af3fa5$0$5638$
Puis-je la transforme en autre chose genre "mise en danger de la vie
d'autruit" ou bien "menace avec arme par destination envers moi-même et
mon fils sur mes épaules" ?



A mon humble avis qui n'engage que moi, et encore, cette solution aurait
éventuellement pu être envisagée si vous aviez été immédiatement voir un
médecin pour faire constater une éventuelle blessure pouvant entrainer des
jour d'ITT encore plus éventuels
Genre un poignet abimé suite au choc du rétroviseur
Jean Luc
Le #14962811
Fabrice a écrit:
DM a écrit :

bonsoir,

il vaut mieux que vous evitiez d'envenimer la situation. il vous faut
admettre que vous avez heurté par inadvertance son retro.
seule votre responsabilite civile sera mise en cause. cela ne vous
coutera rien, ni malus ni argent.
par contre si vous insitez vous devrez tout payer de votre poche.

je peux vous le confirmer car une gentille dame a donné un coup de pied
dans mon aile de voiture car elle n'aimait pas que j'ai stationné 15 min
devant son magasin, fermé, car je devais déchargé ma voiture.
elle a du tout me rembourser de ses frais car elle n'a pas voulu faire
jouer sa responsabilite civile (ce que je lui avais proposé)




Merci pour votre réponse qui me semble plus claire et didactique que la
précédente...

et arretez de vouloir faire justice, cela ne sert plus à rien dans ce
pays de non droit. il faut utiliser la justice et non la faire sois meme
ou attendre qu'elle fasse qqchose




hum... le probléme c'est que je ne vois pas quoi faire. Appeler des
policiers dés que je vois des infractions de ce type ? Ca ne sert pas plus
car le lendemain ça recommence. En plus, on se fait accuser de délateur...
ça m'est arrivé le jour où des véhicules se sont fait verbalisés et ce
n'est pas moi qui les avait appelé... si toutefois quelqu'un les avait
appelé.

Saisir la justice ? Je ne sais pas comment faire (n'étant pas juriste) et
ça me semble disproportionné tout de même...

Il ne reste plus qu'à attendre l'accident pour que la municipalité ait
l'idée de mettre peut-être des plots sur les bords du trottoir... ce sera
trop tard... mais visiblement il n'y a que ça qui fonctionne.

Bref.... en fait il n'y a pas de réponse et je n'ai plus qu'à me foutre de
tout ce que les autres peuvent faire et ne penser plus qu'à moi. Ce
n'était pourtant par la vie en société dont je rèvais.




Et la vie en société dont vous revez c'est une vie où chacun fait justice
lui même au motif que la société a subi un préjudice et selon les regles qui
lui sont propre ?

c'etait comme ca au far west.... heureusement qu'on a évolué depuis.
Eric Rossé
Le #14962801
Le Wed, 15 Jun 2005 00:10:51 +0200, DM écrivait:

il vaut mieux que vous evitiez d'envenimer la situation. il vous faut
admettre que vous avez heurté par inadvertance son retro.



Vu que le véhicule était en mouvement, car en train de se garer, c'est
plutôt lui qui a heurté 'par inadvertance' le coude du piéton.

je peux vous le confirmer car une gentille dame a donné un coup de pied
dans mon aile de voiture



Ce cas différent, vu que l'acte de donner un coup de pied est de façon
évidente volontaire.
AT.CHOUM
Le #14962761
"Fabrice" 42af3fa5$0$5638$
Bonjour,
J'ai alors laissé trainer mon coude ou ma main, je ne sais plus, taper son
retroviseur droit qui s'est déboité.



Un pieton qui laisse trainer son bras , quoi de plus normal. Et qui en plus
rencontre un retroviseur, sur un trotoir, je crois effectivement que le bras
n'avais rien a faire la.

Qu'on lui coupe le bras ...
AT.CHOUM
Le #14962751
"Jean Luc"

Vous avez commis un délit. Vous avez causé un préjudice à cette personne
en cassant son rétro.



Ah ah ah PDR
Poster une réponse
Anonyme