(CSA) Remises à l'ordre...

Le
Antonino
Salut à tous et B W-E
Lu sur http://www.telesatellite.com

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a écrit à plusieurs chaînes qui
n'ont pas respecté les dispositions destinées à protéger les jeunes
téléspectateurs. Le CSA a écrit aux chaînes publiques France 2 et France 3
concernant des séquences relatives à la pornographie. Le conseil reproche
également à TF1, France 2 et France 3 d'avoir "sous-classifié" plusieurs
émissions "au regard de la protection du jeune public", a-t-il indiqué. Le
CSA a aussi écrit à la chaîne thématique Téva en raison de programmes
"non-classifiés". Le CSA reproche à France 2 d'avoir interviewé l'acteur
Rocco Siffredi dans l'émission "Thé ou café" du samedi 24 janvier à 7h00. Le
conseil "a estimé que la diffusion de cet entretien entre deux émissions
destinées à la jeunesse était contraire à la protection du jeune public" et
que la diffusion "à cet horaire" d'un reportage signalisé en catégorie III
(déconseillé aux moins de 12 ans) sur la carrière de l'acteur "ne respectait
pas le dispositif de la signalétique jeunesse". Concernant France 3, le CSA
a critiqué la diffusion, le samedi 6 décembre à 20h40, d'un reportage sur le
salon de l'érotisme "réservé aux adultes". Le conseil a aussi critiqué le
passage, à 22h45, dans l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde" du
18 janvier d'"extraits de films pornographiques sans qu'apparaisse la
mention de leur interdiction aux moins de 18 ans". "De plus, malgré son
horaire tardif, la diffusion d'extraits de films pornographiques apparaît
contraire à la mission de la chaîne (France 3, ndlr) telle qu'elle est
définie par son cahier des missions et des charges, aux termes duquel
+l'attention qu'elle [] porte [] à [son] audience exprime plus une
exigence vis-à-vis du public qu'une volonté de performance commerciale+", a
expliqué l'autorité de régulation de l'audiovisuel.

Voilà.

Antonino ;o)
http://nostalgietv.net
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Cal
Le #9612381
"Antonino" 408a3b1c$0$11076$
[snip].

Voilà....

Antonino ;o)
http://nostalgietv.net




Merci et bravo, on avait déjà eu droit à l'information il y a moins de 24
heures :)))

Cal
Michel Laffaurge
Le #9612371
"Antonino" 408a3b1c$0$11076$
Salut à tous et B W-E
Lu sur http://www.telesatellite.com

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a écrit à plusieurs chaînes


qui
n'ont pas respecté les dispositions destinées à protéger les jeunes
téléspectateurs. Le CSA a écrit aux chaînes publiques France 2 et France 3
concernant des séquences relatives à la pornographie. Le conseil reproche
également à TF1, France 2 et France 3 d'avoir "sous-classifié" plusieurs
émissions "au regard de la protection du jeune public", a-t-il indiqué. Le
CSA a aussi écrit à la chaîne thématique Téva en raison de programmes
"non-classifiés". Le CSA reproche à France 2 d'avoir interviewé l'acteur
Rocco Siffredi dans l'émission "Thé ou café" du samedi 24 janvier à 7h00.


Le
conseil "a estimé que la diffusion de cet entretien entre deux émissions
destinées à la jeunesse était contraire à la protection du jeune public"


et
que la diffusion "à cet horaire" d'un reportage signalisé en catégorie III
(déconseillé aux moins de 12 ans) sur la carrière de l'acteur "ne


respectait
pas le dispositif de la signalétique jeunesse". Concernant France 3, le


CSA
a critiqué la diffusion, le samedi 6 décembre à 20h40, d'un reportage sur


le
salon de l'érotisme "réservé aux adultes". Le conseil a aussi critiqué le
passage, à 22h45, dans l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde"


du
18 janvier d'"extraits de films pornographiques sans qu'apparaisse la
mention de leur interdiction aux moins de 18 ans". "De plus, malgré son
horaire tardif, la diffusion d'extraits de films pornographiques apparaît
contraire à la mission de la chaîne (France 3, ndlr) telle qu'elle est
définie par son cahier des missions et des charges, aux termes duquel
+l'attention qu'elle [...] porte [...] à [son] audience exprime plus une
exigence vis-à-vis du public qu'une volonté de performance commerciale+",


a
expliqué l'autorité de régulation de l'audiovisuel.




Ca servirait donc à quelque chose le CSA ?

Il faut que l'erreur soit médiatisée pour que le CSA bouge son gros cul pour
menacer les chaines, ils ne font que reprocher aux chaines... Oh la la c'est
poas bien France 2 ce que vous avez fait, il faut plus recommencer...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme