Définition Affaiblissement, S/N

Le
Bart
Tout le monde parle d'affaiblissement et de rapport S/N comme étant des
caractéristiques intrinsèques de la ligne.
Mais au fait, comment c'est mesuré ? Ca dépends bien de la fréquence ca !
Et comme l'ADSL utilise une multitude de porteuses différentes, qui en plus
dépendent des conditions de la lignes, comment relier les caractéristiques
annoncées aux performances effectives de la ligne ADSL ?

Merci pour vos lumières.
Bart
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Albert ARIBAUD
Le #1358321
Le Fri, 30 Apr 2004 22:34:46 +0200, Bart a écrit :


Tout le monde parle d'affaiblissement et de rapport S/N comme étant des
caractéristiques intrinsèques de la ligne.
Mais au fait, comment c'est mesuré ? Ca dépends bien de la fréquence ca !
Et comme l'ADSL utilise une multitude de porteuses différentes, qui en plus
dépendent des conditions de la lignes, comment relier les caractéristiques
annoncées aux performances effectives de la ligne ADSL ?


C'est je crois normalisé (pour un signal à 300 kHz, me sussure ma
mémoire insidieuse), et il me semble que la même norme est employée par
les modems pour les calculs en temps réel et par FT pour les lignes --
sauf que pour les lignes, on applique un modèle simple basé sur les
longueurs et diamètres des segments.

Amicalement,
--
Albert.

geo cherchetout
Le #1358311
Le 30.04.2004 22:34, *Bart* a écrit fort à propos :

Mais au fait, comment c'est mesuré ? Ca dépends bien de la fréquence ca !
Et comme l'ADSL utilise une multitude de porteuses différentes, qui en plus
dépendent des conditions de la lignes, comment relier les caractéristiques
annoncées aux performances effectives de la ligne ADSL ?


Annoncées par qui ? Voici ce que je crois pouvoir conclure de mes
lectures, après vérification dans le cas du modem STH. L'affaiblissement
"downstream" affiché par mon modem est calculé par lui : Il mesure
l'affaiblissement réel pour chaque porteuse du sens decendant et fait la
moyenne des valeurs de celles qui sont effectivement chargées en
appliquant à chacune un coefficient égal au nombre de bits dont elle est
chargée. Le résultat est arrondi au dB le plus proche. J'ai pu le
vérifier parce que toutes ces valeurs sont lisibles dans des tableaux
accessibles par telnet. J'espère ne pas m'être trompé.
(Pour le sens montant, je suppose que le calcul repose sur le même
principe.)
Le chiffre d'affaiblissement donné par le modem diffère donc à priori de
la valeur d'affaiblissement mesurable à 300 kHz, fréquence de référence.
(Je trouve chez moi 2,2 dB d'écart.) Je connais cette dernière en
recherchant dans le tableau la porteuse 70, de fréquence nominale 299,72
kHz.
Ceci dit, j'ai un peu de mal à croire que les mesures individuelles de
chaque porteuse soient précises au dixième de dB près comme il les affiche.

Laurent MARTIN
Le #1358286
A propos,

Pour les modems Speed Touch, quelle est la différence entre le SNR (rapport
signal bruit) et le "Noise margin" ?

Le SNR est il calculé Signal/Bruit ou (Signal+Bruit)/Bruit exprimé en dB?

Si vous avez des idées, je suis preneur
Laurent
Albert ARIBAUD
Le #1190174
Le Sat, 01 May 2004 11:47:39 +0200, Laurent MARTIN a écrit :

A propos,

Pour les modems Speed Touch, quelle est la différence entre le SNR (rapport
signal bruit) et le "Noise margin" ?


Aucun, que je sache.

Le SNR est il calculé Signal/Bruit ou (Signal+Bruit)/Bruit exprimé en dB?


Signal sur bruit.

Amicalement,
--
Albert.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme