Encore...

Le
FiLH
http://www.filh.org/Encore

FiLH

--
FiLH photography. A taste of freedom in a conventional world.
Web: http://www.filh.org e-mail filh@filh.org
FAQ fr.rec.photo : http://frp.parisv.com/
Sitafoto la photo a Bordeaux : http://sitafoto.free.fr/
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
IMAGES pour VOUS
Pierre MOVILA
Le #1657659
"IMAGES pour VOUS" news:40431a82$0$28151$

"FiLH"


http://www.filh.org/Encore

FiLH


Encore ??
Noooooon ! Stop !!

--

http://rperruez.free.fr



euh là t'es un peu dur !

Je trouve que le sujet est intéressant et fait penser à John Coplans, en
moins maitrisé, mais bon.
Je trouve la série un peu trop systématique. Mais l'approche descriptive du
corps est intéressante.

Pierre


IMAGES pour VOUS
Le #1657656
"Pierre MOVILA" c1vc66$k07$

euh là t'es un peu dur !

Je trouve que le sujet est intéressant et fait penser à John Coplans, en
moins maitrisé, mais bon.


Penser de très loin alors ;-))
Car le soin porté par Coplan à son travail
(concept,compo,cadrage,tirage,...) est loin au dessus de la récré numérique
de Filh.

Je trouve la série un peu trop systématique. Mais l'approche descriptive
du

corps est intéressante.


Bon allez d'accord pour l'approche descriptive ;-))
mais bon aller au hasard puisque tu cites Coplans...
http://revolutn.com/pastex/exhibitions/010324copl-melc/copl-upsd04.htm

L'émotion n'est pas la même !



http://rperruez.free.fr

BioHazard
Le #1657638

http://www.filh.org/Encore

FiLH


Juste une question : pourquoi ce titre de 'Encore' ??

C'est une question en dehors de toute appréciation sur le contenu.
Bien curieux de connaître la motivation de l'auteur sur ce coup là,
car j'avoue que je sèche...

Bh

Noëlle Adam
Le #1657635
"IMAGES pour VOUS" >>
http://revolutn.com/pastex/exhibitions/010324copl-melc/copl-upsd04.htm
C'est interressant !

L'émotion n'est pas la même !


Ben non, l'emotion n'est pas la même, le style n'est pas le même, ce sont
corps de femmes et non un autoportrait d'homme, c'est de la couleur et pas
du noir et blanc, c'est une série et non un ensemble,
c'est flou et pas net, à part que se sont des corps je ne vois pas tant
que ça le rapport, mais merci pour le lien de toutes façons !
Je crois que si FiLH avait cherché à faire du Coplan là, c'est clair qu'il
aurait faux sur ce coup là.
Sinon ?
Moi j'aime bien la seconde série pour son rythme et son coté brut et émotif,
les autres moins évident. Sur les 3 séries j'aime particulièrment les plis,
j'en pince pour ce qui est pli de peau.
Ceci dit étant une femme j'ai probablement une perception assez différente
( détachée ? ) des nudités feminimes que d'uatres photographes. De mon point
de vue, ça a le mérite de trancher sur les "photos artistiques en NB
baignées d'un délicat érotisme", j'ai un peu la flemme de chercher la
citation .
Je veux bien avoir une explication plus détaillée de ce qu'est approche
descriptive, à tout hasard, juste pour mon instruction parce que je ne sais
pas à quoi celà se réfère.

Noëlle

Pierre Movila
Le #1657627
Je veux bien avoir une explication plus détaillée de ce qu'est approche
descriptive, à tout hasard, juste pour mon instruction parce que je ne
sais

pas à quoi celà se réfère.

Noëlle



Choisir la forme descriptive (ou "objective") c'est l'abandon de la volonté
d'être narratif, de proposer un point de vue particulier, de montrer la
réalité sous un angle spécifique voire modifié par des effets. Le terme
descriptif vient de la photographie médicale, judiciaire et scientifique,
pour lequels la photo est utilisé sans but esthétique, ni même de reportage
(pas de volonté de message sociale ni politique), mais comme description
technique.

C'est une utopie bien sûr, rien n'étant totalement objectif. Mais on
reconnait les images à ce qu'elles semblent brutes, standardisées,
dépourvues de mise en scène, même si l'ambition des artistes n'est pas de
revendiquer l'objectivité.

Dans ce genre on pourrait citer Bernd et Hilla Becher et toute l'école
allemande, Tilmans, les portraits de Thomas Ruff, Jeff Wall, voire Thomas
Struth... et Coplans qui a une approche un peu esthétique par image, mais
descriptive par la systématique de l'approche (nombreuses images sous toutes
les coutures).

Souvent les artistes descriptifs se servent de leurs images comme une
matière première pour construire des ensembles d'images qui font un "effet
de série".

Encore une fois, je ne suis pas spécialiste et d'autres sauraient mieux le
dire. Mais ils ne répondent pas !
Pierre

Pierre Movila
Le #1657626
Penser de très loin alors ;-))
Car le soin porté par Coplan à son travail
(concept,compo,cadrage,tirage,...) est loin au dessus de la récré
numérique

de Filh.



Je ne considère pas, pour ma part, que ces critères soient absolument
nécessaires pour apprécier une photo. Tout dépend de la volonté du
photographe. Sinon cela reviendrait à établir des "canons" esthétiques très
limitants.

Et puis c'est autre chose que Coplans, donc tout est possible. La série
n'est certes pas parfaite, mais j'y reconnait une approche intéressante et
quelqu'un qui a démarré une réflexion qui aboutira peut être dans quelques
mois de manière moins maladroite et plus aboutie. C'est déjà, à mon sens,
beaucoup mieux que de pinailler au petit poil ses photos de vacances
(activité honorable pour un vacancier), si on a une ambition artistique.

Pierre

Noëlle Adam
Le #1654092
"Pierre Movila"
Choisir la forme descriptive (ou "objective") c'est l'abandon de la
volonté

d'être narratif, de proposer un point de vue particulier, de montrer la
réalité sous un angle spécifique voire modifié par des effets. Le terme
descriptif vient de la photographie médicale, judiciaire et scientifique,


Ca je comprend c'est même ce qui m'est venu à l'idée c'est pourquoi je ne
voyait pas le rapport ave les photos de Coplan ou de FiLH !

C'est une utopie bien sûr, rien n'étant totalement objectif. Mais on
reconnait les images à ce qu'elles semblent brutes, standardisées,
dépourvues de mise en scène, même si l'ambition des artistes n'est pas de
revendiquer l'objectivité.
ok... Semble est un mot précieux ici.


Dans ce genre on pourrait citer Bernd et Hilla Becher et toute l'école
allemande, Tilmans, les portraits de Thomas Ruff, Jeff Wall, voire Thomas
Struth... et Coplans qui a une approche un peu esthétique par image, mais
descriptive par la systématique de l'approche (nombreuses images sous
toutes

les coutures).

Souvent les artistes descriptifs se servent de leurs images comme une
matière première pour construire des ensembles d'images qui font un "effet
de série".

Encore une fois, je ne suis pas spécialiste et d'autres sauraient mieux le
dire. Mais ils ne répondent pas !


Non, cette explication est très bien et me satisfait pleinement pour
comprendre ce terme. Merci beaucoup.
Je crois même que j'ai fait une série descriptive comme Jourdain sans le
savoir, un jour !

filh
Le #1654090
BioHazard

http://www.filh.org/Encore

FiLH


Juste une question : pourquoi ce titre de 'Encore' ??

C'est une question en dehors de toute appréciation sur le contenu.
Bien curieux de connaître la motivation de l'auteur sur ce coup là,
car j'avoue que je sèche...



Parce que j'ai fait plein de photos de nu et que d'un côté je ne vois
pas l'intérêt comme tant de photographe de passer ma vie à
rephotographier un cul de plus sans avoir finallement grand chose à
ajouter (ce qui est le lot de 100% des photographes de nu que je
connais) ; et de l'autre, on le fait encore...

On peut aussi rapprocher ce Encore d'un certain nombre de points, mais
soit je passe pour un pédant à les expliquer, soit je passe pour un
pédant à les cacher. J'ai choisi mon camp :)


FiLH


filh
Le #1654091
Pierre Movila
Penser de très loin alors ;-))
Car le soin porté par Coplan à son travail
(concept,compo,cadrage,tirage,...) est loin au dessus de la récré
numérique

de Filh.



Je ne considère pas, pour ma part, que ces critères soient absolument
nécessaires pour apprécier une photo. Tout dépend de la volonté du
photographe. Sinon cela reviendrait à établir des "canons" esthétiques très
limitants.

Et puis c'est autre chose que Coplans, donc tout est possible. La série
n'est certes pas parfaite, mais j'y reconnait une approche intéressante et
quelqu'un qui a démarré une réflexion qui aboutira peut être dans quelques
mois de manière moins maladroite et plus aboutie.


J'avoue que je suis un peu surpris par cette parenté.

Bon réglons le cas de notre ami Richard qui ricane comme à son habitude
à côté de la plaque : Richard, moi j'ai jamais dit que je faisais du
Coplans, c'est Pierre Movilla qui en a parlé, et quoi tu veux que tes
dénigrements sur ce sujet me touchent en quoi que ce soit ? Hein ?


Pour le reste... je suis de moins en moins sûr que la notion
d'aboutissement corresponde à quelque chose.

Peut-être que je resterais un éternel maladroit inabouti sur ce sujet :)

FiLH


Publicité
Poster une réponse
Anonyme