Le
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gloops
Le #26534839
Le 5 Janvier 2020 à 19:33, Maixxxx
Le 05/01/2020 à 10:22, Gloops a écrit :
Le 5 Janvier 2020 à 09:52, Jmh
https://www.lyonmag.com/article/104994/lyon-du-sursis-pour-l-ex-mari-qui-menace-de-la-tuer-devant-ses-enfants
*** Il était jugé pour avoir à plusieurs reprises menacé son ex-femme
de mort. Déjà condamné à trois mois avec sursis en 2013 pour
violences conjugales, il envoyait récemment des messages inquiétants
à la victime, mais aussi à leurs enfants. Il annonçait notamment à
ces derniers qu’il avait une arme ****
Un prochain féminicide en vue

Il paraît qu'une menace est une agression passible de prison. Donc ce
qui est dit des SMS est une sottise. C'est justement parce qu'il n'y a
pas d'arme, que c'est une menace. Sinon, ça aurait été un avertissement.
Une menace, c'est quand ce n'est pas suivi d'effet.
À part ça, l'article n'est pas très bavard sur le suivi psychiatrique,
qui s'avère manifestement d'une urgence absolue.
Est-ce que ce ne serait pas une bonne idée de la part de la victime de
porter plainte contre le juge ?
Ainsi lors de la mort de la victime, le juge sera déjà sous le coup
d'une plainte de la part de la victime.
Quand c'est la famille qui porte plainte ça arrive qu'on traîne des
pieds, mais être l'objet d'une plainte de la personne décédée, là il
faudrait oser.
À valider par quelqu'un de plus compétent en matière juridique, sur ce
coup-là j'ai parlé avec mes tripes ...
Mais je crains de ne pas être le seul une fois qu'il sera trop tard.

C'est quand même raide : tant que la victime n'a pas porté plainte
auprès de la police et de la justice (et même souvent après!), il ne se
passe rien du point de vue judiciaire, il faudrait attendre qu'elle soit
morte pour qu'il y ait enquête. Sinon rien. Mais elle ne peut plus
porter plainte !!!!!

C'est arrivé pas loin de 150 fois en 2019, d'où l'attention au sujet de
la part de jmh.
Le parquet est plus ardent quand un flic se fait traiter de *********
devant témoins.

Surtout en ce moment le sujet est sensible.
On en viendrait à regretter "minority report"!

Presque.

--
(origine dans fr.misc.droit)

***
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme