Le
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
François Guillet
Le #26535193
Dans son message précédent, Kosmiko2000 a écrit :
Le 06/01/2020 à 18:35, François Guillet a écrit :
PP a écrit :
...
Tout est un problème de droit de diffusion.
La RAI par exemple est en clair mais « coupe » le signal quand c’est de
la formule 1 par exemple, car elle n’a que les droits pour le diffuser
en Italie.
Le choix français permet de « s’assurer » par une carte, que c’est un
téléspectateur autorisé qui regarde le programme.

Ce n'est un problème que pour certains pays, la France en particulier. Pas
pour beaucoup d'autres.
Quasiment toutes les chaînes du bouquet anglais Freesat, sauf parfois la
BBC qui fait comme l'Italie pour certaines diffusions comme un match de
foot, sont accessibles en permanence, sans restriction aucune.
Et voilà ce qu'on a, pléthore :
https://fr.kingofsat.net/find2.php?pos(.2E&cl=eng&num_pays=3&num_genre=&num_crypt=1&num_standard=&ordre=freq
Et même chose pour l'Allemagne, avec des chaînes bien meilleures côté
culture, dommage que mon allemend ne soit vraiment pas top.
Je ne vois vraiment pas pourquoi la France ne pourrait pas en faire autant,
si ce n'est qu'elle a à sa tête des politiques incompétents qui aujourd'hui
ne doivent même plus savoir qu'on peut recevoir gratuitement, sans
abonnement ni carte, la TV par satellite !
C'est que tout a été fait par leurs prédecesseurs pour atteindre ce but en
favorisant Canal+, puis Canal Sat. L'Etat était à ses bottes, il lui
fallait un grand opérateur de media, à la Ted Turner.
Mais ce n'est pas par un monopole de fait en France de la réception
satellite qu'on fait du Ted Turner. Ni à l'étranger. Il faut arroser large
et créer des synergies, notamment par des bouquets libres et gratuits. La
France a fait tout le contraire, éliminant toute concurrence potentielle à
Canal Sat. Aujourd'hui Canal Sat capote (
https://www.universfreebox.com/article/52014/Apres-avoir-perdu-167-000-abonnes-depuis-le-debut-de-l-annee-Canal-annonce-que-l-hemorragie-va-continuer-en-France
) et sa disparition ne sera que le juste retour de choix désastreux faits
par des incompétents aux aspirations culturelles médiocres pour la France
et sans vision d'avenir.
crosspost frts

+1
Pour compléter la réflexion, le satellite en France a consisté à ses débuts à
"maintenir" en clair les chaînes analogiques via Telecom 2A/2B face aux
débuts d'une offre Canal Satellite sur Astra concurrencée par la suite par
TPS sur HotBird. Un joli imbroglio avec 3 satellites alors que l'Allemagne la
Grande Bretagne par exemple n'en ont qu'un (Astra et Astra 2).
Sauf à être équipé aujourd'hui d'un terminal décryptant le multistream (ce
qui est de plus en plus le cas : Octagon, Golden Interstar, Zgemma, Dream..)
et d'une excellente configuration de sa LNB, on ne peut plus recevoir les
chaînes de la TNT via le satellite W5A. Cela a permis toutefois à Fransat de
proposer une offre en face de TNTSat.
A noter que tous ces démodulateurs multistream légaux ne permettent pas tous
d'accepter les cartes des opérateurs français Fransat, Bis ou CanalSat (ce
n'est pas conseillé en tout cas puisqu'il faut des terminaux labellisés qui
eux sont rarement multistream),.
Avec le passage de l'analogique au numérique, l'offre s'est résumée à TPS ou
à Canal avec un éparpillement des chaînes gratuites françaises sur différents
satellites. Puis TPS est mort permettant au troisième opérateur ABSat de
faire vivre une offre low-cost (devenue BisTV) avec aujourd'hui cette espèce
de duopole BisTV/CanalSat concurrencée à la marge par les offres Altice/SFR
et Orange TV.
L'existence de TV5 (déclinée en une version Europe et une version FBS) et
d'Arte a permis pendant des années de légitimer une présence francophone
internationale sur le satellite. C'était la même chose en Belgique avec RTBF
internationale ou encore aujourd'hui le Portugal avec RTPI. A noter tout de
même la naissance de France 24 grâce à la volonté de J.Chirac.
On peut citer en marge du secteur public quelques exemples privés de
diffusion FTA en Français comme Euronews, 8 MontBlanc, feue Montagne TV ou
étrangers comme RT France, I24 News France, CGTN France.. mais cela reste
faible.

Merci pour ces précisions. C'est vrai que j'avais aussi oublié la
multiplication des positions orbitales pour le sat français tandis que
les Anglais ont tout sur une seule.
Non seulement c'est un gâchis économique dû aux multidiffusions d'une
même chaîne, mais aussi c'est le genre de "détail" qui dissuade
l'utilisateur lambda de s'équiper en FTA, soit parce que trop cher en
multi-têtes ou en parabole pointable, soit parce que pas toutes les
chaînes. Cela rend prisonnier d'un satellite et d'un opérateur l'abonné
ou celui qui achète une carte, et même prisonnier du matériel d'un
opérateur (on se souvient de Canal Sat qui refusait de fournir la carte
seule).
Je ne sais pas si je suis le seul à trouver que c'est un immense gâchis...
économique et surtout culturel..

On est au moins deux :-)
Côté radio, puisque c'était le sujet initial, là les radios sont
gratuites et on n'a plus que deux positions orbitales concernées. Mais
qui écoute la radio avec un dispositif aussi encombrant qu'un récepteur
TV sat et une parabole ? Quand on est perdu au fin fond de la
cambrousse ou au plus profond d'une vallée de montagne, peut-être. Ca
ne doit pas concerner grand-monde.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme