[i-TV] L' IGSJ , l' UMP et la Maffia reclament la tete d'Eric de Montgolfier !..

Le
Totoche
Dans un rapport, l'IGSJ demande le départ du procureur de la République de Nice,
lui reprochant d'avoir semé la pagaille par ses propos sur le
"dysfonctionnement" de sa juridiction. Le magistrat se demande si la
chancellerie ne lui reproche pas d'"avoir trouvé des choses embarrassantes"

Les jours d'Eric de Montgolfier à la tête du parquet de Nice sont comptés. Nommé
à ce poste en février 1999 par Elisabeth Guigou, alors garde des sceaux, afin de
remettre de l'ordre dans une juridiction gangrenée par les rumeurs de
compromissions et réputée pour ne "sortir" aucun dossier sensible, le magistrat
rendu célèbre en 1993 par l'affaire VA-OM-est la cible principale d'un rapport
de l'inspection générale des services judiciaires (IGSJ).

Ironie de l'histoire, ce document, rendu public par la chancellerie sur son site
Internet, jeudi 26 juin, avait été commandé en 2001 par Marylise Lebranchu (qui
avait succédé à Mme Guigou), à la suite des déclarations de M. de Montgolfier
évoquant de graves dysfonctionnements au sein du tribunal.

L'IGSJ estime notamment que "la juridiction ne dispose plus du socle de
confiance indispensable à une justice sereine", et en fait porter la
responsabilité à M. de Montgolfier. Selon les rapporteurs, "la démarche
entreprise par dès les premiers mois de sa nomination n'a, à l'évidence, pas été
heureuse. Une stratégie de communication externe bâtie sur des sources
incertaines, en tout cas insuffisamment vérifiées et recoupées, a conféré un
relief et une crédibilité excessives à des soupçons, et même parfois à des
accusations, qui n'auraient normalement pas dû dépasser, au vu des éléments dont
il disposait, le stade des interrogations personnelles et qu'il n'aurait pas dû,
dès lors, rendre publiques".

LES "PRO" ET LES "ANTI"

"Il en est résulté, ajoute le rapport, pour les magistrats visés et la
juridiction dans son ensemble, un désaveu injustifié mais dont la pérennité est
à redouter en raison des fonctions de son auteur et du crédit dont il bénéficie
auprès des médias." Dans un entretien au Nouvel Observateur, le 9 octobre 1999,
le procureur avait dénoncé l'existence de "réseaux francs-maçons" coupables
d'influer sur le fonctionnement de la justice niçoise. M. de Montgolfier avait
alors remis à Mme Guigou un rapport portant sur les dysfonctionnements qu'il
avait constatés. Il y évoquait des affaires "enterrées", des dossiers disparus,
des plaintes vite classées Des affaires sur lesquelles l'IGSJ s'attarde dans
son rapport, mais en tirant des conclusions opposées à celles du procureur de
Nice.

Depuis trois ans, dans plusieurs entretiens, le procureur avait réitéré les
déclarations de ce type, suscitant une division au sein du palais de justice
entre "pro" et "anti" Montgolfier. A l'évidence, la chancellerie a tranché en
faveur des seconds. Ainsi, dans sa conclusion, l'IGSJ affirme que "le maintien à
leur poste" de plusieurs magistrats "ne serait pas propice à l'apaisement
attendu". "Il en est ainsi en tout premier lieu du procureur de la République,
en raison de son échec dans la réorganisation du parquet comme dans son action
visant à réduire les dysfonctionnements ; en raison surtout de la forte part de
responsabilité devant être mise à sa charge dans la dégradation de l'état de la
juridiction."

"Il en va de même, ajoute le rapport, pour -Philippe- Dorcet, juge d'instruction,
très présent aux côtés du procureur de la République, et qui a contribué, avec
une légèreté certaine, à la propagation des rumeurs et des soupçons."

Outre celle de M. Dorcet, l'IGSJ réclame la tête du président du tribunal, Hervé
Expert, accusé d'avoir "perdu la maîtrise d'une situation devenue, il est vrai,
de plus en plus difficile. La neutralité qu'il s'est efforcé d'observer face aux
prises de position du procureur de la République lui a progressivement aliéné la
confiance d'une partie importante des magistrats". Réputés pour leur intégrité,
MM. Dorcet et Expert constituaient deux des principaux soutiens de M. de
Montgolfier.

Paradoxalement, l'IGSJ considère que "les mises en cause" opérées par le
procureur "reposent soit sur des fondements contestables et en tout cas non
établis, soit sur des interprétations hâtives ou des erreurs d'appréciation,
voire de simples ragots", alors que, ces derniers mois, plusieurs affaires
avaient paru confirmer une partie des soupçons initiaux émis par M. de
Montgolfier.

Qu'il s'agisse de la mise au jour d'un système de corruption et de favoritisme à
la mairie de Nice, qui a entraîné la mise en examen de plusieurs proches du
maire (UMP), Jacques Peyrat ; ou des poursuites judiciaires lancées contre l'ex-
doyen des juges d'instruction de Nice, Jean-Paul Renard.

Fabrice Lhomme
LE MONDE | 27.06.03 | 13h35

--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre Cerf
Le #7110561
Totoche écrivait :

(snip) Tu sais qu'il existe un groupe pour ça ? fma ça s'appelle. Encore
que la reprodution des articles de presse y soient aussi interdite. Et
sans intérêt d'ailleurs.

Les chartes, c'est pas fait pour se torcher avec.

--
P.
Totoche
Le #7110471
Date : 27.06 19h16
Auteur : Brina
Message :
Là franchement, il n'y a plus aucun rapport avec la télévision
../...
--------------------------------------------------------------
C'est à la Une de tous les Journaux télévisés ,
sur les chaînes hertziennes comme sur le sat. ,
au même titre que l'affaire Allègre-Baudis .
Ce forum est consacré à la Télévision en général ,
pas seulement à la Real-TV , genre NP et autres merdes.

Totoche.

--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
Totoche
Le #7110311
Date : 27.06 22h11
Auteur : Brina
Message :
../... Où as-tu parlé de télévision ?
-----------------------------------------
Brina , je viens de lire certains de tes posts sur ce forum :
1) Il semblerait que tu défendes à tout prix TFchiottes .
2) Dans le topic consacré au décés du footballeur Vivien Foé ,
tu viens nous parler de 'Bonne Nuit les Petits' et des 'TéléTubies' !

Question :
Qui est HS sur ce forum . Toi ou moi ?

Totoche ;-((




--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
Maitre Po
Le #7110291
"Totoche"
C'est à la Une de tous les Journaux télévisés ,



Et alors ? Relis la charte...

<Extrait des conseils d'utilsation de frtp>
2.1 - Objet du groupe :

Il n'a pas non plus la vocation à héberger les discussions de fond
sur la politique, l'economie, l'histoire, le sport, le cinéma,
l'animation japonaise etc... qui devront être tenues sur les
groupes qui leur sont dédiées.
</Extrait des conseils d'utilisation de frtp>

Déjà que les mythos de fsc nous imposent des crucipostages abusifs...
Pitié !
La place des Bové, Baudis et consorts est peut-être en prison, mais en tout
cas pas sur frtp !


Maître Po
Totoche
Le #7109931
Paris réclame la tête de Montgolfier
------------------------------------

Un rapport remis à Perben sur le tribunal de Nice demande le départ du procureur
tout en minorant les dysfonctionnements.

«De l'impatience mais peu d'espoir...» Tel était le sentiment, hier matin, d'un
magistrat niçois dans l'attente du rapport de l'Inspection générale des services
judiciaires (IGSJ) sur le fonctionnement du tribunal de Nice. Dans l'après-midi,
cette impression semblait fondée à la lecture de la page 138 du rapport publié
sur le site du ministère de la Justice : «Le maintien de M. de Montgolfier à son
poste ne paraît pas compatible avec le redressement qui s'impose.» La reprise en
main politique des parquets, dont bruissent les milieux judiciaires, semble une
nouvelle fois confirmée.

Lâché sur l'Internet. Un bras de fer sans aucun doute violent va s'engager. Car
Eric de Montgolfier n'a pas encore démissionné. Loin de là. «J'ai lu ce rapport
en avril. On m'a convoqué à la Chancellerie pour me signifier de partir. J'ai
répondu que je n'envisageais pas de quitter mon poste», indiquait hier soir le
procureur de Nice, nommé en 1999. Ce refus pourrait expliquer le mode de
diffusion choisi par la Chancellerie, inédit pour un rapport de l'Inspection des
services judiciaires. En «lâchant» un tel document sur l'Internet, sans autre
forme d'explication, la pression est désormais mise sur les épaules du procureur.
Mercredi matin, Dominique Perben, au micro d'Europe 1, avait tenté de brouiller
les pistes en expliquant que, «pour l'essentiel, ce rapport ne pose pas de
questions à caractère disciplinaire». Pousser Eric de Montgolfier dehors semble
pourtant le principal objectif.

Si les inspecteurs suggèrent le départ de deux autres magistrats (Hervé Expert,
président du tribunal, et Philippe Dorcet, juge d'instruction), les critiques
sont concentrées et acérées à l'encontre du procureur. En six pages, le rapport
ramasse trois principaux reproches : «un manque de rigueur et de distance dans
l'exploitation des sources», «une politique de communication risquée», «des
résultats très minces et une juridiction injustement discréditée». La conclusion
tombe d'elle-même : «En fin de compte, M. de Montgolfier ne peut prétendre avoir
réussi dans la réorganisation du parquet de Nice.»

Tous les pans de l'action du procureur sont passés au crible : ses relations
notoirement exécrables avec son supérieur hiérarchique, Gabriel Bestard, qui,
selon l'Inspection, serait privé d'informations et «peut difficilement
renseigner la Chancellerie sur les procédures méritant un signalement». On
retrouve l'argument utilisé fin mai par la Chancellerie pour révoquer le
procureur de Toulouse, Jean Volff, accusé de ne pas avoir assez informé
Dominique Perben dans l'affaire Allègre.

«Sous influence». L'Inspection critique aussi fortement la prise de position du
procureur qui, dès son arrivée, avait montré du doigt l'influence de la franc-
maçonnerie sur la justice niçoise. Au terme de son enquête, l'IGSJ ­
volontairement naïve ? ­ écrit : «Rien ne permet d'affirmer que le cours de la
justice a été influencé par un réseau maçonnique au demeurant hypothétique et
largement nourri de rumeurs.» Eric de Montgolfier aurait, aux yeux des
inspecteurs, tout entrepris pour donner une portée démesurée à ces hypothèses, à
partir de «formules vagues et non démontrées». Sa politique de communication est
également très critiquée : «Avec le poids de ses fonctions, avec les facilités
d'expression que lui ont accordées les médias, M. de Montgolfier a lui-même
accrédité l'idée que les juges protégeaient les juges en donnant, par ses prises
de position publiques, l'apparence de vérité à des soupçons non vérifiés.» Au-
delà de la personne du procureur, les inspecteurs déplorent «l'immense perte de
confiance de la juridiction niçoise en raison de la pénétration dans les esprits
de l'idée d'une justice sous influence».

«Défaillances». Les affaires ayant émaillé la vie du tribunal ces dernières
années sont pourtant légion. Mais l'IGSJ minore de nombreux dysfonctionnements.
Ainsi, la disparition de certains dossiers sensibles, fustigée par le procureur
dès son arrivée à Nice, est à mettre au débit «de défaillances humaines ou
organisationnelles» et non «de disparitions frauduleuses». Le cas du juge Renard
est traité par-dessus la jambe. Ce juge et franc-maçon a été mis en examen pour
avoir profité de ses fonctions, en transmettant à sa loge des informations
issues du casier judiciaire national. Mais la mission explique qu'elle «n'a
recueilli aucun élément à même de confirmer, ou de révéler, des faits mettant en
cause la probité de M. Renard». Le rapport suggère tout de même que le juge
Renard, nommé à Antibes puis à Grasse, soit éloigné du sud de la France.

Le juge Jean-Pierre Rousseau, dessaisi par le procureur de l'enquête sur
l'affaire Tannouri, du nom d'un homme d'affaires franco-libanais présent dans
plusieurs enquêtes judiciaires, est épargné par le rapport. Le document
considère in fine que les défaillances «ne concernent qu'un nombre réduit de
magistrats et de procédures», et traduisent, «pour l'essentiel, un manque de
prudence et de rigueur»... délibérément mis en avant, et publiquement, par Eric
de Montgolfier. Juste après sa nomination, le procureur s'était rendu à une
loterie de bienfaisance. A peine arrivé, il avait gagné... un séjour pour deux
personnes en Corse. Quatre ans plus tard, de façon autrement plus administrative,
le message semble être le même.

Fabrice TASSEL
vendredi 27 juin 2003

--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
fred
Le #7109921
Totoche

[...] *snip les bêtises*



Il est fatigant le Totoche...

Fred
Maitre Po
Le #7109761
"fred"
> [...] *snip les bêtises*
Il est fatigant le Totoche...



Et encore, t'es gentil...
Mais il se lassera de ses conneries avant nous.


Maître Po
Totoche
Le #7109101
Date : 28.06 10h17
Auteur : Maitre Po
Message :
"fred"
> > [...] *snip les bêtises*
> Il est fatigant le Totoche...
Et encore, t'es gentil...
Mais il se lassera de ses conneries avant nous.
Maître Po


----------------------------------------------
J'ai pas compris à quelles conneries
vous faisiez allusion , fred et Po ?





--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
fred
Le #7108841
Totoche

> > > [...] *snip les bêtises*
> > Il est fatigant le Totoche...
> Et encore, t'es gentil...
> Mais il se lassera de ses conneries avant nous.
J'ai pas compris à quelles conneries vous faisiez
allusion , fred et Po ?



C'est normal.

(désolé), ;-)
Fred
Totoche
Le #7102381
Date : 29.06 04h12
Auteur : fred
Message :
Totoche a écrit dans le message :




retournez sur vos topics consacrés à Nice People ,
et autres merdes de RealTV ,


C'est une recommandation très sympathique, mais je ne regarde pas les
émissions de real-tv. C'est un principe qui ne vaut pas grand-chose, mais
qui m'est cher.



et ne v'nez pas nous faire chier sur [...]


1ère personne du pluriel ?
Je suis tombé sur un mégalomane ? :-)



[...] des sujets qui vous dépassent [...]


A ce sujet, je te recommande l'excellent thread "[HS] je suis un héros".



Au plaisir,
Fred (courtois)


--------------------------------------------------------------------------
Tu as oublié que je vous qualifiais ,
Fred et Maître Po , de bobos-fachos .
Cet oubli est-il volontaire , ou
pourrais je employer la formule :
Qui ne dis mot consent ... ?
Totoche ,
jamais courtois avec les beaufs .







--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme