Rapport de stage

Le
Meidi Connir
Quand on est fonctionnaire stagiaire ,doit t'on rendre à la fin un rapport
de stage durant tous
qu'on à fait ,pendant l'année, dans l'emploie ?
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Fabrice S
Le #15187441
Bonsoir,

Non, enfin pas dans celle ou je bosse en tout cas.
A l'issue du stage, le chef de service évalue l'aptitude à exercer les
fonctions, et propose soit la titularisation, soit une prolongation du
stage, soit le licenciement.
Aucun rapport à rendre, c'est la période écoulée qui est jugée.

Bonne soirée!

Fab
Fabrice S
Le #15187431
Bonsoir,

Non, enfin pas dans celle ou je bosse en tout cas.
A l'issue du stage, le chef de service évalue l'aptitude à exercer les
fonctions, et propose soit la titularisation, soit une prolongation du
stage, soit le licenciement.
Aucun rapport à rendre, c'est la période écoulée qui est jugée.

Bonne soirée!

Fab
PAP
Le #15187381
"Fabrice S" news:c63vqs$7lp$
Bonsoir,

Non, enfin pas dans celle ou je bosse en tout cas.
A l'issue du stage, le chef de service évalue l'aptitude à exercer les
fonctions, et propose soit la titularisation,



dans plus de 99% des cas

soit une prolongation du stage,



très rarement

soit le licenciement.



soit la "non titularisation", ce qui équivaut plus à une rupture de période
d'essai qu'à un licenciement, et qui est très très très exceptionnelle...
le plus souvent lié à des problèmes relationnels graves, ou à une
insubordination notoire, car il ne faut pas l'oublier, le fonctionnaire
stagiaire est entré sur *concours* (sur titres ou épreuves, mais concours)
et donc est a priori compétent pour le poste en question.

C'est arrivé à mon frère qui avait passé (malgré son bac + 4) un concours de
secrétariat dans un ministère, niveau Brevet des collèges... (tous les reçus
étaient d'ailleurs des Bac + 2 mini, les titulaires du seul brevet n'ont
aucune chance dans ce genre de concours...). Ca n'a pas collé du tout avec
son hiérarchique n+1... mais alors pas du tout, au point qu'il a essuyé au
bout d'un an un "refus de titularisation" pour insubordination... Mon frère
a alors passé un concours de la même administration, mais réservé aux
titulaires d'une licence... c'était déjà plus dur... mais il a été reçu, et
est revenu dans le même service au niveau hiérarchique n+2 par rapport à son
précédent emploi... le n+1 deveenu n-1 a très vite été amené à demander sa
mutation, qu'il a obtenue bien évidemment... Voilà... qui a dit qu'il n'y
avait pas d'action dans la fonction publique ? :-))

Aucun rapport à rendre, c'est la période écoulée qui est jugée.



et si tout va bien, le fonctionnaire passe en règle au bout de cette année
au deuxième échelon de son grade. Il n'y a pas de "rapport de stage" à
faire, le mot "stage" représente dans la fonction publique la première année
de *plein exercice* du fonctionnaire, et n'a donc pas le sens qu'on lui
donne dans le privé...

PAP
Fabrice S
Le #14532751
Bonsoir,

Merci d'avoir si bien complété mon post, je n"ai pas grand chose à ajouter.
Il est vrai que j'ai employé les termes de "licenciement" et de "stage" au
sens interne à la fonction publique.
Merci d'avoir levé ambiguïté.

Je suis moi-même dans la même situation que votre frère, à savoir qu'avec un
bac+4, je suis entré à un niveau théorique de concours de BEPC.
Par concours interne, j'en suis arrivé à un niveau bac, à moi maintenant de
franchir la dernière étape!

Par curiosité, de quelle administration s'agit-il?
Moi, je suis à la DGI.

Fab
Chris92
Le #14532501
Fabrice S a écrit :

Je suis moi-même dans la même situation que votre frère, à savoir qu'avec un
bac+4, je suis entré à un niveau théorique de concours de BEPC.



Parfois on demande un niveau minimum pour les concours, on devrait aussi
demander un niveau maximum :-)
PAP
Le #14532371
"Chris92" news:


Fabrice S a écrit :

> Je suis moi-même dans la même situation que votre frère, à savoir


qu'avec un
> bac+4, je suis entré à un niveau théorique de concours de BEPC.

Parfois on demande un niveau minimum pour les concours, on devrait aussi
demander un niveau maximum :-)




C'est une bonne remarque, qui appelle une question perfide... :-)

---> tu l'évaluerais comment, le *niveau* maximum ?

- en définissant des grilles de questions auxquelles le sujet ne *doit pas*
savoir répondre ? OK, mais qu'est-ce qui empêche le sujet de répondre "faux"
exprès...
- en répertoriant les diplômes du sujet ? jusqu'à présent, ceci n'est fiché
nulle part, et nul n'est tenu de divulguer la liste exhaustive de ses
diplômes...

tandis qu'à l'envers, un *niveau* minimum se définit parfaitement par une
évaluation de connaissance et/ou par le(s) diplôme(s) à posséder *au
moins*...

Cela étant, en termes de droit je pense que ta remarque doit contrarier des
textes concernant l'égalité des chances, dans la mesure où si une
compétence minimale est forcément exigible, témoignant de l'aptitude à
occuper l'emploi considéré, cette aptitude (on peut sûrement trouver des
exceptions, éventuellement sophistes...) n'est pas remise en cause par des
connaissances ou des capacités bien supérieures à ce qui est demandé...

Mais dans le fond, dans la pratique, ta remarque est déjà terriblement prise
en compte... plein de portes se ferment quand on est "trop" compétent...
:-((

PAP
BAC+11, cadre supérieur, 30 ans de service public, chômeur depuis trois
ans...
Chris92
Le #14532181
PAP a écrit :

"Mais dans le fond, dans la pratique, ta remarque est déjà terriblement prise
en compte... plein de portes se ferment quand on est "trop" compétent...
:-((

PAP
BAC+11, cadre supérieur, 30 ans de service public, chômeur depuis trois
ans...



Hello. Je me base simplement sur le fait que la présence à des concours
administratifs de personnes ayant un niveau bien supérieur pénalise les gens
ayant bêtement le niveau requis. Exemple : un copain a passé jadis le concours
de facteur (niveau certif' à l'époque) en ayant bac +3. Il va sans dire qu'il
l'a eu facilement, prenant la place de quelqu'un qui, du coup, s'est retrouvé le
bec dans l'eau. Je comprends parfaitement que toutes les solutions soient bonnes
pour trouver un emploi, je regrette simplement que consécutivement certains se
retrouvent pénalisés. Je sais que c'est plus une remarque morale qu'une remarque
de droit, mais bon... Sorry pour le HS.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme