Service public et argent dilapidé

Le
Eric
Bonjour à tous,

Je travaille dans une collectivité publique.
Je constate régulièrement que l'argent alloué au fonctionnement de mon
service ne sert qu'à satisfaire l'égo de mon dir' com' : achats d'écrans
plasmas sans aucun interet, ni pour le bon fonctionnement du service, ni
pour la collectivité, mais très utiles pour jouer en réseau le soir Les
ordinateurs portables trouvent aussi leur plus grande utilité à ces jeux

Travail effectué par les employés pas pris en compte : une fois ce travail,
satisfaisant et répondant aux attendus, effectué, on n'en tient pas compte
pour acheter des progiciels en externes.
Exemples parmi d'autres

Y a-t-il un moyen de faire cesser ces dérives ?
Qui prévenir ? La Cour des Comptes serait-elle apte à vérifier l'utilisation
faite de l'argent public ?

Merci pour vos réponses,


Eric

http://ericfederici.free.fr
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sébastien Delpeuch
Le #15184501
On Fri, 23 Apr 2004 11:16:49 +0200, "Eric"

Bonjour à tous,

Je travaille dans une collectivité publique.
Je constate régulièrement que l'argent alloué au fonctionnement de mon
service ne sert qu'à satisfaire l'égo de mon dir' com' : achats d'écrans
plasmas sans aucun interet, ni pour le bon fonctionnement du service, ni
pour la collectivité, mais très utiles pour jouer en réseau le soir... Les
ordinateurs portables trouvent aussi leur plus grande utilité à ces jeux...

Travail effectué par les employés pas pris en compte : une fois ce travail,
satisfaisant et répondant aux attendus, effectué, on n'en tient pas compte
pour acheter des progiciels en externes.
Exemples parmi d'autres...

Y a-t-il un moyen de faire cesser ces dérives ?
Qui prévenir ? La Cour des Comptes serait-elle apte à vérifier l'utilisation
faite de l'argent public ?



Mais vous n'avez jamais lu : "Prenez, prenez, tout cela ne me coûte
rien, c'est l'argent de l'État" (LE MARQUIS DE SADE, Juliette) ?!

Vous pouvez commencé par écrire pour le supérieur hiérarchique. Mais
je crains fort que, là aussi, tu te trouveras face à "l'arroseur
arrosé", en d'autres termes, face à un "tu me tiens je te tiens par la
barbichette"....

Sinon inspirer vous de cette honnête citoyen du poitou-charentes que
les médias qualifie d'"emmerdeur" qui, à force d'insister, avait fini
par envoyer son maire en prison...
Eric
Le #15184431
> Mais vous n'avez jamais lu : "Prenez, prenez, tout cela ne me coûte
rien, c'est l'argent de l'État" (LE MARQUIS DE SADE, Juliette) ?!



c'est ce que je vois tous les jours :(

Vous pouvez commencé par écrire pour le supérieur hiérarchique.



c'est justement lui qui est en cause, et qui entraine tout un service au
"casse-pipe"

Mais
je crains fort que, là aussi, tu te trouveras face à "l'arroseur
arrosé", en d'autres termes, face à un "tu me tiens je te tiens par la
barbichette"....




non

Sinon inspirer vous de cette honnête citoyen du poitou-charentes que
les médias qualifie d'"emmerdeur" qui, à force d'insister, avait fini
par envoyer son maire en prison...



???

Eric
------------------------
http://ericfederici.free.fr
JLC
Le #15184361
"Eric" de news:4088de9a$0$654$
Je travaille dans une collectivité publique.
Je constate régulièrement que l'argent alloué au fonctionnement de mon
service ne sert qu'à satisfaire l'égo de mon dir' com' : achats


d'écrans
plasmas sans aucun interet, ni pour le bon fonctionnement du service,


ni
pour la collectivité, mais très utiles pour jouer en réseau le soir...


Les
ordinateurs portables trouvent aussi leur plus grande utilité à ces


jeux...
Travail effectué par les employés pas pris en compte : une fois ce


travail,
satisfaisant et répondant aux attendus, effectué, on n'en tient pas


compte
pour acheter des progiciels en externes.
Exemples parmi d'autres...

Y a-t-il un moyen de faire cesser ces dérives ?
Qui prévenir ? La Cour des Comptes serait-elle apte à vérifier


l'utilisation
faite de l'argent public ?



Salut,
Tu ne précises pas s'il s'agit d'une administration d'Etat ou
territoriale, ou d'un organisme administratif autonome.
Mais de toute manière la Cour des comptes est effectivement compétente,
à condition de lui glisser le tuyau à l'oreille (envoi d'un dossier très
argumenté, avec dates, projet et réalisation non utilisée, rapport entre
coût de l'investissement et défaut de rentabilité professionnelle, et
bien sûr des chiffrages financiers... )
Néanmoins, chaque collectivité publique travaille en fonction d'un
budget annuel chiffré et dépourvu de caractère somptuaire par principe
(nous en sommes aux vaches maigres, à tous les niveaux). Je m'étonne dès
lors de ce que tu décris.
Tu peux aussi saisir les représentants syndicaux du personnel, qui
sauteront sur l'occasion pour demander le versement de primes aux agents
à la place des écrans plasma inutiles, par exemple. Moi je commencerais
même par là.
Je suis certain aussi que le préfet serait content de mettre le nez de
ses services là dedans, parce qu'il est aussi responsable du bon usage
des deniers publics et du fonctionnement efficace de ses
administrations. Si ça ne suffit pas, tu as encore le ministère de
tutelle de la collectivité en cause.
Tu as de quoi faire ! Et arme toi de patience, parce que l'inertie
administrative, ça existe aussi !
--
Si réponse directe, effacer uuyxxx
@ + et cordialement
JLC
Eric
Le #15184301
> Tu ne précises pas s'il s'agit d'une administration d'Etat ou
territoriale, ou d'un organisme administratif autonome.
Mais de toute manière la Cour des comptes est effectivement compétente,
à condition de lui glisser le tuyau à l'oreille (envoi d'un dossier très
argumenté, avec dates, projet et réalisation non utilisée, rapport entre
coût de l'investissement et défaut de rentabilité professionnelle, et
bien sûr des chiffrages financiers... )
Néanmoins, chaque collectivité publique travaille en fonction d'un
budget annuel chiffré et dépourvu de caractère somptuaire par principe
(nous en sommes aux vaches maigres, à tous les niveaux). Je m'étonne dès
lors de ce que tu décris.
Tu peux aussi saisir les représentants syndicaux du personnel, qui
sauteront sur l'occasion pour demander le versement de primes aux agents
à la place des écrans plasma inutiles, par exemple. Moi je commencerais
même par là.
Je suis certain aussi que le préfet serait content de mettre le nez de
ses services là dedans, parce qu'il est aussi responsable du bon usage
des deniers publics et du fonctionnement efficace de ses
administrations. Si ça ne suffit pas, tu as encore le ministère de
tutelle de la collectivité en cause.
Tu as de quoi faire ! Et arme toi de patience, parce que l'inertie
administrative, ça existe aussi !



merci pour cette réponse détaillée.

il s'agit d'une mairie, dans laquelle je constate qu'effectivement l'inertie
existe, hélàs...


Eric
------------------------
http://ericfederici.free.fr
Azathoth
Le #15184091
On Fri, 23 Apr 2004 14:39:00 +0200, "Eric"

merci pour cette réponse détaillée.

il s'agit d'une mairie, dans laquelle je constate qu'effectivement l'inertie
existe, hélàs...



Je n'ai pas le début du thread (cafouillage de mon serveur
probablement) mais s'il s'agit d'une mairie, la réponse qui vous été
apportée perd de sa pertinence (principe de libre administration,
budget voté par le conseil municipal...).

3 pistes à explorer pour dénoncer la dilapidation des fonds publics :

- Informez l'opposition municipale de ce que vous constatez dans votre
commune. Cela pourra déboucher sur des débats d'opportunité au conseil
municipal voire à une information dans le journal municipal (à la
condition qu'une telle publication existe et que l'opposition puisse
s'y exprimer, ce dernier point dépend du nombre d'habitants).

- Informez la Chambre Régionale des Comptes de la mauvaise utilisation
des fonds publics que vous constatez (elles s'intéressent également au
bon emploi des fonds publics, ce qui ne plait évidemment pas aux élus
locaux). Une lettre d'observation ne fait jamais bon effet.

- Informez les associations locales (de contribuables notamment),
voire les médias de ce que vous constatez dans votre mairie.

En tout état de cause, la responsabilité politique de l'équipe en
place pourra être recherchée et la meilleure arme pour faire cesser la
dilapidation des fonds, c'est de les sortir aux prochaines élections.

Azathoth
Claude Shoshany
Le #15184021
Azathoth wrote:
On Fri, 23 Apr 2004 14:39:00 +0200, "Eric"

merci pour cette réponse détaillée.

il s'agit d'une mairie, dans laquelle je constate qu'effectivement
l'inertie existe, hélàs...



Je n'ai pas le début du thread (cafouillage de mon serveur
probablement) mais s'il s'agit d'une mairie, la réponse qui vous été
apportée perd de sa pertinence (principe de libre administration,
budget voté par le conseil municipal...).

3 pistes à explorer pour dénoncer la dilapidation des fonds publics :

- Informez l'opposition municipale de ce que vous constatez dans votre
commune. Cela pourra déboucher sur des débats d'opportunité au conseil
municipal voire à une information dans le journal municipal (à la
condition qu'une telle publication existe et que l'opposition puisse
s'y exprimer, ce dernier point dépend du nombre d'habitants).

- Informez la Chambre Régionale des Comptes de la mauvaise utilisation
des fonds publics que vous constatez (elles s'intéressent également au
bon emploi des fonds publics, ce qui ne plait évidemment pas aux élus
locaux). Une lettre d'observation ne fait jamais bon effet.

- Informez les associations locales (de contribuables notamment),
voire les médias de ce que vous constatez dans votre mairie.

En tout état de cause, la responsabilité politique de l'équipe en
place pourra être recherchée et la meilleure arme pour faire cesser la
dilapidation des fonds, c'est de les sortir aux prochaines élections.

Azathoth



Je partage ce qu'indique Azaroth, à un détail près : vous êtes fonctionnaire
ou agent territorial.
En cette qualité, vous êtes tenu à une obligation de réserve, dont la
violation peut vous valoir des poursuites disciplinaires.
Et communiquer des éléments allégués de "mauvaise gestion" à l'opposition
municipale ou aux associations, c'est clairement une violation de votre
obligation de réserve ...

Claude Shoshany
Azathoth
Le #15183971
On Fri, 23 Apr 2004 16:43:39 +0200, "Claude Shoshany"

Bonjour Claude,

Je partage ce qu'indique Azaroth,



C'est un cousin ;)

à un détail près : vous êtes fonctionnaire
ou agent territorial.
En cette qualité, vous êtes tenu à une obligation de réserve, dont la
violation peut vous valoir des poursuites disciplinaires.
Et communiquer des éléments allégués de "mauvaise gestion" à l'opposition
municipale ou aux associations, c'est clairement une violation de votre
obligation de réserve ...



Absolument ! N'ayant pas le post initial (ou les posts initiaux
d'ailleurs) je n'ai pas su à quel titre intervenait Eric. Dans ce cas,
il conviendra d'user de moyens détournés pour faire parvenir lesdites
informations.

Azathoth
Sébastien Delpeuch
Le #15183781
On Fri, 23 Apr 2004 16:43:39 +0200, "Claude Shoshany"

Azathoth wrote:
On Fri, 23 Apr 2004 14:39:00 +0200, "Eric"

merci pour cette réponse détaillée.

il s'agit d'une mairie, dans laquelle je constate qu'effectivement
l'inertie existe, hélàs...



Je n'ai pas le début du thread (cafouillage de mon serveur
probablement) mais s'il s'agit d'une mairie, la réponse qui vous été
apportée perd de sa pertinence (principe de libre administration,
budget voté par le conseil municipal...).

3 pistes à explorer pour dénoncer la dilapidation des fonds publics :

- Informez l'opposition municipale de ce que vous constatez dans votre
commune. Cela pourra déboucher sur des débats d'opportunité au conseil
municipal voire à une information dans le journal municipal (à la
condition qu'une telle publication existe et que l'opposition puisse
s'y exprimer, ce dernier point dépend du nombre d'habitants).

- Informez la Chambre Régionale des Comptes de la mauvaise utilisation
des fonds publics que vous constatez (elles s'intéressent également au
bon emploi des fonds publics, ce qui ne plait évidemment pas aux élus
locaux). Une lettre d'observation ne fait jamais bon effet.

- Informez les associations locales (de contribuables notamment),
voire les médias de ce que vous constatez dans votre mairie.

En tout état de cause, la responsabilité politique de l'équipe en
place pourra être recherchée et la meilleure arme pour faire cesser la
dilapidation des fonds, c'est de les sortir aux prochaines élections.

Azathoth



Je partage ce qu'indique Azaroth, à un détail près : vous êtes fonctionnaire
ou agent territorial.
En cette qualité, vous êtes tenu à une obligation de réserve, dont la
violation peut vous valoir des poursuites disciplinaires.
Et communiquer des éléments allégués de "mauvaise gestion" à l'opposition
municipale ou aux associations, c'est clairement une violation de votre
obligation de réserve ...



Donc si j'ai bien compris ce que vous dites :
obligation de réserve = silence même si on vole devant soi l'argent du
contribuable ?!
Azathoth
Le #15183761
On Fri, 23 Apr 2004 18:18:36 +0200, Sébastien Delpeuch

On Fri, 23 Apr 2004 16:43:39 +0200, "Claude Shoshany"



Je partage ce qu'indique Azaroth, à un détail près : vous êtes fonctionnaire
ou agent territorial.
En cette qualité, vous êtes tenu à une obligation de réserve, dont la
violation peut vous valoir des poursuites disciplinaires.
Et communiquer des éléments allégués de "mauvaise gestion" à l'opposition
municipale ou aux associations, c'est clairement une violation de votre
obligation de réserve ...



Donc si j'ai bien compris ce que vous dites :
obligation de réserve = silence même si on vole devant soi l'argent du
contribuable ?!



Il n'a jamais été question de "vol" de l'argent public : si tel était
le cas, le fonctionnaire territorial, comme tout citoyen, serait fondé
à dénoncer l'infraction.

Il est question ici de _mauvaise_ gestion des fonds publics, contraire
d'une gestion adaptée ou utile des fonds (d'aucun dirait "en bon père
de famille", mais il faut rendre à César.... :D)

Par conséquent :
obligation de réserve = silence du fonctionnaire territorial quant à
l'utilisation régulière mais inadaptée des fonds publics.

Azathoth
Marcel
Le #15183671
"Azathoth" news:
Par conséquent :
obligation de réserve = silence du fonctionnaire territorial quant à
l'utilisation régulière mais inadaptée des fonds publics.




Mais qui peut juger de la régularité de l'utilisation ?

Marcel
Publicité
Poster une réponse
Anonyme