Soucis après la vente d'une voiture

Le
Franck
Bonjour,

Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses amis.
Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant apparaître la
certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en parfaite
connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.

Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous sommes
bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent pas
du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami..?) lui réclame le
remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).

En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).

Merci.

--
Franck
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JLC
Le #15028861
Salut,
Exemple typique a contrario de l'adage "les bons comptes font les bons
amis" !
Tu as bien raison de parler de "futur ex-ami" !
--

Si réponse directe, effacer uuyxxx
@ + et cordialement
JLC

"Franck" news:cdp8dm$tci$
Bonjour,

Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses


amis.
Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant


apparaître la
certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en


parfaite
connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.

Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous


sommes
bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent


pas
du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame le
remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).

En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).

Merci.

--
Franck





Quentin
Le #15028821
> Bonjour,

Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses


amis.
Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant apparaître


la
certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en


parfaite
connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.

Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous sommes
bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent pas
du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame le
remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).

En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).



Est-ce vraiment sur le terrain du droit que doit se régler ce différent ?

Un peu de bon sens, la voiture ne valait rien et le prix était en fonction
ou le prix était trop élevé, à vous de trouver le juste équilibre.

Comme disait l'autre, les bons comptes font les bons amis ...
Franck
Le #15028791
"Quentin" cdpaqe$fb7$

Est-ce vraiment sur le terrain du droit que doit se régler ce différent ?



Le mieux serait que non, mais qu'en est-il dans les textes ?

Un peu de bon sens, la voiture ne valait rien et le prix était en fonction
ou le prix était trop élevé, à vous de trouver le juste équilibre.



Véhicule vendu au prix de l'argus. Pas question selon nous de rembourser
quoi que ce soit sachant que nous ne savons pas ce qui a causé la mort du
véhicule. Rien ne prouve en effet que la conduite du nouveau propriétaire
n'a pas endommagé la voiture.

--
Franck
JLC
Le #15028781
Pour Quentin : "l'autre" te remercie...

--

Si réponse directe, effacer uuyxxx
@ + et cordialement
JLC
"Quentin" news:cdpaqe$fb7$
> Bonjour,
>
> Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de


ses
amis.
> Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant


apparaître
la
> certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en
parfaite
> connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.
>
> Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous


sommes
> bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne


sent pas
> du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame


le
> remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).
>
> En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).

Est-ce vraiment sur le terrain du droit que doit se régler ce


différent ?

Un peu de bon sens, la voiture ne valait rien et le prix était en


fonction
ou le prix était trop élevé, à vous de trouver le juste équilibre.

Comme disait l'autre, les bons comptes font les bons amis ...




Serge
Le #15028761
"Franck" news:cdp8dm$tci$
| Bonjour,
|
| Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses
amis.
| Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant apparaître
la
| certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en
parfaite
| connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.
|
| Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous sommes
| bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent pas
| du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame le
| remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).
|
| En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).
|
| Merci.
|
| --
| Franck

Droit non !

2 mois ? largement le temps de flinguer une voiture....

De plus il l'a acheté en connaissance de cause ?
(c'est le but du contrôle technique !)

Risque : perdre un ami :-(

Serge
PJ
Le #15028731
rendre l'âme ? Ca ne veut rien dire de concret.
Je suppose qu'une pièce a lachée, et que le cout de la réparation est trop
elevé.
La solution est dans le "vice caché";
Ou le défaut était signalé par le contrôle technique, et il n'y a pas vice
caché, la vente est valable, pas de remboursement,
ou il ne l'a pas été.

solutions : ou le risque est visible par une personne "normalement
diligente" : pas de vice caché, pas de remboursement
ou le rique ne pouvait pas être connu. Tout est alors fonction du prix : la
vente est annulée si la l'acheteur n'aurait pas acheté si le défaut était
connu, ou pas à ce prix.

Les tribunaux sont chargés d'apprécier.


"Serge" news:41003498$0$316$

"Franck" news:cdp8dm$tci$
| Bonjour,
|
| Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses
amis.
| Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant apparaître
la
| certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en
parfaite
| connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.
|
| Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous


sommes
| bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent


pas
| du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame le
| remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).
|
| En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).
|
| Merci.
|
| --
| Franck

Droit non !

2 mois ? largement le temps de flinguer une voiture....

De plus il l'a acheté en connaissance de cause ?
(c'est le but du contrôle technique !)

Risque : perdre un ami :-(

Serge



cpajj
Le #15028461
Ah, les bagnoles ... on fait trop confiance de nos jours aux beaux parleurs
, et on se fait tous avoir quelque part !!
Le controle technique nous anhestésie et on achète les yeux presques fermés.
Regrettons le temps des non-contrôles techniques . On se couchait sous la
voiture, on tatait les ammortisseurs et on vérifiat le niveau d'huile !!!!
Et .... on se faisait quand même avoir !!!
Moralité : y'en a toujours pas.

"Franck" news:cdp8dm$tci$
Bonjour,

Ma compagne a vendu il y a deux mois une vieille voiture à l'un de ses


amis.
Avant la vente, un contrôle technique a été effectué, faisant apparaître


la
certaine vetusté du véhicule, mais son ami l'a quand même acheté en


parfaite
connaissance de cause, espérant qu'il durerait quelques mois.

Nous venons d'apprendre que la voiture venait de rendre l'âme. Nous sommes
bien sur désolé pour le nouveau propriétaire, mais ma compagne ne sent pas
du tout fautive. Pourtant, son ami (futur ex-ami.....?) lui réclame le
remboursement partiel du véhicule (50% du prix de vente).

En a-t-il le droit ? (j'en doute, mais on ne sait jamais).

Merci.

--
Franck


Alekhine
Le #15028411
PJ a tripoté son clavier pour écrire :

rendre l'âme ? Ca ne veut rien dire de concret.



En effet,

Je suppose qu'une pièce a lachée, et que le cout de la réparation est
trop elevé.



le mieux est de ne rien supposer.

La solution est dans le "vice caché";
Ou le défaut était signalé par le contrôle technique, et il n'y a pas
vice caché, la vente est valable, pas de remboursement,
ou il ne l'a pas été.



Je ne suis pas d'accord avec cette analyse. Le CT n'est pas la pour dire
s'il y a vice-chaché ou pas...
Par exemple, si l'embrayage a été sommairement réparé avec des pieces
d'occasion, ou si une culasse est fendue et remonté dans l'état, comment
voulez-vous que le controleur le voit ? (ce n'est par ailleurs pas son
rôle).

La question est "Qu'est-t'il arrivé au véhicule ? pourquoi est-t'il hors
d'usage ?
--
- Alekhine -
---------------------------------------------
Webmaster
http://www.Alekhine.Ath.Cx
---------------------------------------------
Net.Admin AlekhineIRC Network
Réseau de salons de discussions IRC
IRC.AlekhineIRC.Com : 6667
--
Franck
Le #15028371
"PJ" 410037a5$0$14866$

Je suppose qu'une pièce a lachée, et que le cout de la réparation est trop
elevé.



Le moteur serait mort, selon le nouveau propriétaire de la voiture. Mais il
a ensuite tempéré en disant qu'il faudrait changer le joint de culasse. Bref
: ce n'est pas très clair...

La solution est dans le "vice caché";
Ou le défaut était signalé par le contrôle technique, et il n'y a pas vice
caché, la vente est valable, pas de remboursement,
ou il ne l'a pas été.



Défaut d'étanchéité du moteur signalé par le contrôle technique. L'acheteur
a pris la voiture en parfaite connaissance de cause, espérant la faire durer
plusieurs mois.

Pour prouver l'honnêteté de ma compagne, je précise que le radiateur du
véhicule, qui était en mauvais état, a été remplacé (à ses frais bien sur)
avant la vente du véhicule.

--
Franck
Quentin
Le #15028351
> > Est-ce vraiment sur le terrain du droit que doit se régler ce différent


?

Le mieux serait que non, mais qu'en est-il dans les textes ?



La loi ne protège pas le pigeon, ni les escrocs !

> Un peu de bon sens, la voiture ne valait rien et le prix était en


fonction
> ou le prix était trop élevé, à vous de trouver le juste équilibre.

Véhicule vendu au prix de l'argus.



C'est à dire que le véhicule était encore coté ? Quel véhicule, age,
kilométrage, etc ?

Pas question selon nous de rembourser
quoi que ce soit sachant que nous ne savons pas ce qui a causé la mort du
véhicule. Rien ne prouve en effet que la conduite du nouveau propriétaire
n'a pas endommagé la voiture.



C'est assez juste, il faudrait que vous en sachiez plus pour prendre une
décision équitable.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme