Test R.U.S.E

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
RUSE - Logo

Développer un jeu de stratégie sur consoles de salon n’a jamais été une partie de plaisir pour les studios qui prennent de mieux en mieux compte les spécificités de ces supports vidéoludiques. Mais à ce jour, il est toujours bien difficile de trouver dans le commerce un titre digne de ce nom. Ubisoft conscient de ce triste constat a tenté sa chance avec R.U.S.E.

Ubisoft à la conqûete des RTS

R.U.S.E. a longtemps fait parler de lui pour son support du Microsoft Surface permettant à l’aide d’un affichage tactile de contrôler directement le jeu et les unités présentes sur le champ de bataille. Cette prouesse technologique n’a toutefois aucune incidence sur le consommateur qui a de fortes chances d’être équipé de classiques contrôleurs de jeu comme la manette ou la souris.

La manette est justement le moyen de prédilection de la version console de R.U.S.E. qui au niveau du contenu scénaristique et conceptuel se veut identique en tout point à la déclinaison PC.  Les quelques différences se trouvent au niveau des graphismes ainsi que du support clavier/souris toujours aussi efficace dans les RTS et autres FPS.

RUSE - Image 12 RUSE - Image 11

R.U.S.E. est un jeu de stratégie en temps réel se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été développé par Eugen Systems, créateur de la saga Act of War. Composé d’une unique campagne solo, le titre nous poussera à combattre les forces allemandes du côté américain. Dans la peau du Major Joe Sheridan, le joueur devra gravir les échelons de l’armée et déjouer les plans d’un adversaire visiblement bien renseigné au point de connaître les moindres faits et gestes du héros.

Cette composante solo est idéale pour les débutants, son rythme posé et lent permettra aux nouveaux venus d’assimiler les spécificités de chacune des unités et de tirer le meilleur parti des ruses. Les ruses sont des compétences spéciales, elles représentent à vrai dire le cœur du concept.  Grâce à elles, un joueur en mauvaise posture peut littéralement renverser le cours d’une bataille.

RUSE - Image 10 RUSE - Image 9

Ces batailles n’invoquent d’ailleurs pas des attroupements massifs d’unités, la priorité est à la finesse et à la réflexion. Il existe trois types de ruses, celle permettant de connaître la position et les ordres adverses, celle permettant de masquer nos troupes et pour finir celle destinée à tromper l’ennemi via des subterfuges différents.

La plupart de ces capacités sont limitées dans le temps poussant ainsi le joueur à les utiliser intelligemment. Afin de passer inaperçu aux yeux de l’aviation allemande, la ruse Silence Radio sera indispensable. Si vous désirez faire peur à l’ennemi ou créer une diversion, il faudra employer l’inversion d’unités ou bien une armée factice.

RUSE - Image 8 RUSE - Image 6

La première ruse est excessivement utile pour décourager les joueurs pressés, cette dernière permet de faire passer des unités légères pour des unités lourdes et inversement. Elle permet donc de bluffer ou bien de se rapprocher au maximum de la base ennemie sans attirer trop les regards et les troupes adverses.

Il est nécessaire de prendre en contre les forces et faiblesses des unités pour espérer survivre et gagner. Un char d’assaut sera parfait pour repousser les forces ennemies sur un terrain aplani, dans une ville il sera la proie à de nombreux dangers. Les infanteries connaissent une situation inverse, ils seront plus efficaces retranchés dans une ville ou bien camouflés dans des bois.

RUSE - Image 5 RUSE - Image 4



Novateur et surprenant

RUSE - JaquetteA l’instar de Company of Heroes, R.U.S.E. repose sur un ensemble de stratégies variées et une bonne lecture du jeu adverse. Il privilégie clairement la gestion efficace des unités au détriment d’une production limitée. Les bâtiments de production sont présents, ils servent à mettre sur pied une armée mais n’occuperont pas l’essentiel de notre temps.

Cette production sera proposée à un stade avancée de la campagne qui se veut mollassonne et peu intéressante en termes scénaristiques. La présence de trois niveaux de difficulté permettra au moins aux stratèges en herbe d’affiner leur technique et d’exploiter l’ensemble des unités mises à disposition du joueur.

Ubisoft s’est inspiré des schémas de jeu de ses concurrents, modèle qui met à portée de doigts les plus importantes actions possibles dans un jeu de stratégie.  Ces contrôles et raccourcis sont simples et extrêmement efficaces. R.U.S.E. ne nécessite heureusement pas une vitesse d’exécution rapide et écarte la thèse de l’armée rouleau-compresseur.

L’information est le nerf de la guerre, l’aviation et les espions seront nos principaux moyens pour rester informés de la situation et éviter une cuisante défaite. Les ordres militaires sont simples, il est donc impossible de créer des patrouilles voire des enchainements complexes d’ordres à la Supreme Commander.

Dans le niveau de zoom minimal, le titre ressemble énormément à un jeu de plateau, une allusion volontaire. Au plus près du terrain, les unités et environnements sont généralement convaincants à défaut d’être richement détaillés. L’ensemble permet au moins la présence d’innombrables unités et reste fluide malgré les intenses combats.

Sans surprise, c’est en ligne que les parties deviennent intéressantes et ressemblent souvent à une partie de poker. Dans le mode multi-joueurs, six factions sont disponibles et chacune d’entre elles sont spécialisées dans des domaines particuliers. Les Etats-Unis sont d’excellents producteurs, la France domine dans le secteur de la défense et l’Angleterre dans le secteur aérien.

L’ensemble comporte au total vingt et unes cartes pouvant accueillir entre deux et quatre joueurs maximum. Par souci technique, il ne sera pas possible dans la version console de construire un nombre élevé d’unités. Le mode escarmouche et le mode challenge viendront compléter la campagne solo et préparer le joueur aux parties en ligne certainement plus techniques et imprévisibles. Hormis les doublages décevants, l’univers sonore de R.U.S.E. s’en sort haut la main grâce à une discrète mais efficace bande sonore ainsi qu’à de convaincants bruitages.

Au final, Ubisoft a su réconcilier consoles de salon et jeux de stratégie en diminuant le rythme de jeu et surtout en favorisant la stratégie. Cette dimension, accessible à tous, est on ne peut plus adaptée aux différents supports et nous permet de découvrir les RTS sous un nouveau jour. A conseiller aux amateurs de stratégie.



+ Les plus
  • Les stratégies possibles
  • Accessible sur consoles
  • Le mode multi-joueurs
  • L'univers sonore
- Les moins
  • La campagne solo simplette
  • Les limitations d'unités
  • Les doublages

Notes

  • Graphisme Du fait de sa nature, R.U.S.E. ne cherche pas à impressionner, juste à retranscrire de façon réaliste les champs de bataille. Et la mission est accomplie à ce niveau là, Ubisoft a réussi à trouver un bon compromis fluidité/visibilité.
    7/10
  • Bande son Les bruitages et thèmes sonores sont de grande qualité, deux critères essentiels dans un RTS. On pardonnera les doublages de moins bonne qualité présents durant la campagne solo.
    8/10
  • Jouabilité Le jeu n’a rien à envier à ses concurrents, il adopte en fait un modèle de jeu très proche de ces derniers, c'est-à-dire simple et efficace. La présence de ruses offre un nouveau souffle au genre RTS qui en avait certainement bien besoin sur consoles.
    8/10
  • Durée de vie En prenant en compte la campagne solo qui vous occupera une bonne quinzaine d’heures, le titre arbore une durée de vie tout à fait correcte et extensible grâce aux parties en ligne.
    8/10
  • Scénario Secondaire, le scénario est un prétexte pour introduire aux nouveaux venus les mécanismes propres au jeu. Les experts pourront critiquer son rythme lent, mais en difficile ils trouveront de quoi s’occuper.
    6/10
  • Note générale Repoussé et longtemps critiqué pour son aspect superficiel, R.U.S.E. a su éviter les nombreux pièges du genre RTS et s’adapter parfaitement aux consoles. Le concept porte décidément bien son nom, les ruses à elles seules font de R.U.S.E. un jeu unique en son genre et franchement intéressant.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire