Test Golden Sun Obscure Aurore

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Golden Sun : Obscure Aurore - vignette

Attendu depuis bien longtemps par les fans du célèbre RPG de Camelot, Golden Sun  : Obscure Aurore fête son grand retour sur Nintendo DS. Poursuivant le scénario laissé en attente à la fin de son prédécesseur, ce troisième volet permet à la fois aux amateurs de la série de poursuivre les aventures dans les contrées de Weyard, tout en attirant les nouveaux joueurs dans une nouvelle histoire qui ne nécessite pas forcément d'avoir suivi le passif de la saga. Ce nouveau RPG saura-t-il se révéler suffisamment envoûtant et innovant pour plaire à une majorité de joueurs ?

La destinée héritière

Sorti sur GameBoy Advance, le tout premier volet de Golden Sun s'est révélé comme une excellente surprise par tous les amateurs de RPG japonais. À la fois immersif et très efficace dans son gameplay, le soft de Camelot rappelait sans nul doute les jeux de rôle que nous avions tant apprécié au cours des années 90. Cette fraîcheur nostalgique est désormais le recours de bon nombre de joueurs, face à des licences qui perdent de leur superbe au fil des volets. Après un second épisode, la série est restée en stand-by pendant plusieurs années avant de revenir dans un troisième épisode baptisé Golden Sun : Obscure Aurore. Pour le coup, les fans de longue date s'attendent à retrouver le charme de la série, tout en espérant quelques innovations en terme de gameplay afin d'enrichir l'expérience de jeu.



Pour ceux et celles qui ont suivi la série, sachez que cette nouvelle aventure ne met plus en avant les héros des deux premiers volets. Trente ans s'étant déroulés depuis l'avènement du soleil d'or sur les contrées de Weyard, les guerriers de Val sont désormais trop âgés pour faire face à la nouvelle menace qui déstabilise les puissances élémentaires, ces dernières régissant l'équilibre du monde. Aussi, nous contrôleront les progénitures des héros légendaires, comportant eux aussi une destinée toute tracée en raison de leur statut de mystique. Aussi, Matt, Terry, Kiara et d'autres élus se lanceront dans une nouvelle quête  : récupérer une plume d'un légendaire volatile connu sous le nom de Rokh et ce, dans l'optique de réparer une machine volante construite jadis par Ivan, mystique de l'air des deux premiers Golden Sun. Au fil de l'histoire, de nombreux clins d'oeil apparaîtront, dans certains dialogues, ou encore lorsque vous rencontrerez des personnages déjà présents dans les aventures précédentes (notamment les principaux ennemis). Bref, il y a de quoi appâter les fans, même si certains mystères sont trop mal dissimulés. Si l'objectif du début de l'aventure peut paraître tiré par les cheveux, c'est à partir de la seconde moitié du jeu que la trame prend une tournure plus étoffée et immersive, puisque directement lié aux faits opérés dans les deux précédents volets.

Golden Sun : Obscure Aurore - 1 Golden Sun : Obscure Aurore - 2

Pour les nouveaux venus dans la série, sachez qu'il n'est pas forcément nécessaire d'avoir parcouru les opus antérieurs pour bien suivre le scénario. En effet, l'amorce du jeu se compose d'un résumé des événements passés qui, bien qu'assez long et plutôt soporifique pour les moins aguerris, permet de bien clarifier la situation, tout en appréhendant les nombreux termes techniques qui composent la série. À ce sujet d'ailleurs, les mots clés évoqués dans les dialogues peuvent êtres pointés au stylet, afin d'en apprendre davantage (les explications s'affichant sur l'écran supérieur de la DS). Ainsi, le titre embarque une véritable encyclopédie pour ceux et celles qui désirent bien approfondir le background de l'épisode et, dans un même temps, de la saga. Au fil de votre progression, vous pourrez également mettre la main sur plusieurs livres qui racontent les exploits des parents de nos nouveaux héros à l'instar d'un conte d'images, ce qui permet de mieux cerner le fil scénaristique des deux premiers volets de la série.

Bien que ce Golden Sun 3 change de support pour paraître sur Nintendo DS, la maniabilité demeure relativement similaire lorsqu'on utilise les touches et la croix directionnelle. En complément, le titre propose une jouabilité entièrement tactile. À l'aide du stylet, vous pourrez donc vous déplacer, mais aussi naviguer dans les menus, changer l'affichage de l'écran supérieur, etc. Cette solution est parfaitement intégrée au soft et se veut assez confortable, notamment lorsqu'il faut pointer un élément du décor. Toutefois, les amateurs de la série préféreront une prise en main plus conventionnelle, dans un souci de vitesse d'action. Cela se ressent surtout lors des combats, lorsqu'il faut sélectionner les psynergies ou les invocations à amorcer. Mais cela relève également d'une lacune liée à l'absence d'évolution de l'interface par rapports aux épisodes estampillés GBA.

Golden Sun : Obscure Aurore - 3 Golden Sun : Obscure Aurore - 8



Surpuissance envahissante

Dans le fond, Golden Sun  : Obscure Aurore n'est vraiment pas différent de ses aînés. En effet, le gameplay qui a fait le succès de la série est ici appliqué à nouveau sans réels changements. Aussi, cela satisfera les fans qui retrouveront une recette pertinente, bien que nous aurions apprécié quelques subtilités supplémentaires pour justifier le caractère de nouveauté qu'inspire l'épisode. L'ensemble sent bon la nostalgie des années 90, lorsque le RPG laissait encore place à la magie de l'imagination en raison d'un choix graphique légèrement sommaire dans les animations, ainsi que l'absence de doublage. Nous retrouvons ainsi les dialogues écrits, bénéficiant pour l'occasion d'une traduction française relativement satisfaisante, à l'exception de quelques termes qui perdent légèrement leur sens initial. Matt, tout comme son père Vlad, ne parle toujours pas et ne se contente que d'exprimer des sentiments parmi une palette de quatre choix  : content, enthousiaste, triste et furieux. Ce cas de figure se précise à de nombreuses reprises au fil de l'aventure, et les sélections que vous choisirez ne modifieront que quelques bribes des dialogues et non l'issue de l'histoire.

La progression dans le jeu se veut relativement classique. Happé par votre objectif de retrouver le légendaire Rokh, vous devrez faire face à de nombreux problèmes au fil de vos rencontres, notamment lors des «  retrouvailles  » avec un vieil ennemi et ses sbires. Entravés dans leur avancée mais toujours déterminés, nos héros continueront à alterner villages et donjons, en passant par une carte du monde fournie en lieux secondaires, dans lesquels il sera possible de mettre la main sur des tablettes d'invocation fort utiles en combat. Malheureusement, la plupart des chimères proviennent de Golden Sun 2, revisités en 3D malgré tout. Plus tard dans l'aventure, la linéarité sera moins présente avec la possibilité de se déplacer en bateau pour atteindre des îles reclues. Toutefois, il faudra patienter une bonne moitié du jeu - ainsi qu'un événement majeur dans l'aventure - pour en profiter. Le titre conserve toujours ses subtilités de gameplay appréciées par les fans de la série, à savoir les énigmes. Au fil de votre avancée, vous devrez utiliser votre psynergie (les sorts du jeu) pour interagir avec les décors, dans l'optique d'accéder à des coffres secrets, libérer des issues obstruées, ou encore trouver des Djinns. Ces derniers, très ancrés dans la saga, sont de petites créatures élémentaires qui permettent de jeter de puissants sorts en combat. Aussi, leur récolte est très importante pour augmenter vos chances de faire la peau aux ennemis.

Golden Sun : Obscure Aurore - 7 Golden Sun : Obscure Aurore - 9

Votre matière grise sera souvent mise à l'épreuve dans de nombreuses situations dans lesquelles il faudra combiner plusieurs psynergies pour déclencher des mécanismes et progresser. Pour davantage d'accessibilité, il est possible de paramétrer deux magies sur les gâchettes de la console, afin d'éviter de passer régulièrement par le menu du jeu. Toutefois, nous noteront que la difficulté des puzzles a été fortement diminuée par rapport aux précédents volets, bien que le dernier tiers réserve quelques challenges de taille. Dans la même idée, les combats sont également incroyablement faciles, même les affrontements contre les boss. Si vous êtes un tant soit peu habitués aux RPG, il ne sera pas étonnant de ne jamais perdre la vie au cours d'un combat, les ennemis étant généralement assez peu efficaces dans leurs attaques. En parallèle, vous remportez rapidement de nombreux Djinns, signifiant l'utilisation de psynergies combinées relativement puissantes, ainsi que des invocations radicalement destructrices. Comme le gain d'argent demeure assez aisé, il ne sera pas difficile de toujours acheter les meilleures armes et équipements au fil de votre progression dans les villages.



Toutefois, les combats demeurent toujours aussi dynamiques, ce qui constitue l'un des points forts de la série. Si les affrontements se déroulent au tour par tour à l'instar d'un RPG classique, c'est au niveau des compétences que l'intérêt opère. Chaque Djinn récolté doit être équipé à un personnage, selon son affinité de mystique, mais aussi selon les combinaisons de différents éléments. Aussi, mélanger des Djinns de différentes natures permet de découler sur des psynergies combinées parfois bien puissantes. Il faudra bien veiller à effectuer les bonnes associations au préalable dans les menus du jeu, afin de ne pas désactiver des sorts par erreur. Dans certains cas, il faudra supprimer la liaison entre un Djinn et son porteur, dans l'intérêt de conserver des magies utiles. En combat, chaque Djinn invoqué reste en attente jusqu'à ce qu'il soit appelé avec d'autres créatures pour former une invocation plus puissante, à l'instar d'un Final Fantasy. La puissance de ces chimères est souvent si élevée que les ennemis ne feront pas long feu, surtout que l'efficacité élémentaires du lanceur augmente à chaque invocation, augmentant ainsi les dégâts ultérieurs.

Golden Sun : Obscure Aurore - 11 Golden Sun : Obscure Aurore - 6



Galerie d'images

Golden Sun : Obscure Aurore - 34 Golden Sun : Obscure Aurore - 33

Golden Sun : Obscure Aurore - 32 Golden Sun : Obscure Aurore - 31

Golden Sun : Obscure Aurore - 29 Golden Sun : Obscure Aurore - 30

Golden Sun : Obscure Aurore - 28 Golden Sun : Obscure Aurore - 27

Golden Sun : Obscure Aurore - 26 Golden Sun : Obscure Aurore - 25

Golden Sun : Obscure Aurore - 24 Golden Sun : Obscure Aurore - 23

Golden Sun : Obscure Aurore - 22 Golden Sun : Obscure Aurore - 21

Golden Sun : Obscure Aurore - 20 Golden Sun : Obscure Aurore - 19

Golden Sun : Obscure Aurore - 18 Golden Sun : Obscure Aurore - 17

Golden Sun : Obscure Aurore - 16 Golden Sun : Obscure Aurore - 15

Golden Sun : Obscure Aurore - 14 Golden Sun : Obscure Aurore - 13



Une aura particulièrement appréciable

Vous l'aurez compris, le gameplay de Golden Sun  : Obscure Aurore n'a pas réellement changé depuis le second volet, à la différence de la compatibilité avec le stylet de la Nintendo DS et d'un scénario inédit. Toujours est-il que le titre a profité d'une refonte graphique afin de fournir pour l'occasion un moteur entièrement en 3D. Si le choc pouvait être assez déstabilisant au vu de la réalisation 2D de ces prédécesseurs, Golden Sun 3 propose un rendu visuel de qualité, servi par un chara-design toujours impeccable et bien éloigné des aspects androgynes et naïfs de bon nombre de personnages de RPG actuels. Le level-design est également de bonne facture, chapeauté par des énigmes généralement bien pensées. Dommage toutefois que l'interface du jeu n'ait pas profité de lifting, notamment au niveau de la limite d'objets et les trocs entre les membres. L'ensemble du jeu est également souligné par des thèmes sonores du compositeur attitré de la série  : Motoi Sakuraba. Après avoir signé plusieurs OST peu convaincantes ces dernières années, le travail effectué est ici de très bonne facture et relativement varié, proposant toujours le cachet unique de la série basé sur certains thèmes dynamiques emplis de distorsions.

Golden Sun : Obscure Aurore - 5 Golden Sun : Obscure Aurore - 4

Malgré tout, une certaine aigreur se fait sentir après quelques heures de jeu : la progression se ponctue de points de non retour pas toujours indiqués aux joueurs. Cela est évidemment lié à la progression dans le scénario et limite ainsi les potentielles aberrations qui auraient pu en découler. Aussi, il faudra bien veiller à fouiller les lieux pour ne pas oublier des Djinns, tablettes d'invocation et autres coffres car il ne sera plus possible d'y revenir. En raison d'une certaine facilité de progression précédemment soulignée, l'aventure progresse sans grande suées. Toutefois, il faudra compter sur une bonne trentaine d'heures pour finaliser la trame principale qui réserve quelques surprises. Une longévité supplémentaire sera effective si vous souhaitez vous frotter aux boss optionnels, puisqu'il faudra faire grimper significativement le niveau de ses personnages pour en venir à bout.



En dépit d'une longue attente depuis la sortie du second volet, Golden Sun : Obscure Aurore ne présente pas d'atouts qui révolutionnent la série. Ainsi, le gameplay pur jus et diversifié - en raison de l'utilisation de la psynergie dans des énigmes - insuffle une aura très agréable à cette nouvelle aventure, dans la peau des descendants des guerriers de Val. Les fans de la série retrouveront de nombreux clins d'oeil dans cette suite, tandis que les néophytes pourront aisément prendre le train en marche sans être perdus dans le background fourni de la saga. Cependant, le titre de Camelot a perdu un peu en challenge, découlant sur une grande facilité des combats, ainsi que des casse-têtes légèrement moins complexes que par le passé, à l'exception de quelques mécanismes plus corsés qui interviennent tardivement dans le jeu. Proposant un passage en 3D sans encombres et une pâte artistique de qualité, Golden Sun  : Obscure Aurore demeure une expérience forte à vivre sans modération.

Golden Sun : Obscure Aurore - 12 Golden Sun : Obscure Aurore - 10



+ Les plus
  • Gameplay solide
  • Aventure immersive
  • Bonne réalisation graphique
  • Thèmes musicaux variés
  • Bonne prise en main au stylet
- Les moins
  • Difficulté trop peu relevée
  • Interface peu innovante
  • Les points de non retour

Notes

  • Graphisme Après deux volets en 2D, Golden Sun : Obscure Aurore nous offre un moteur intégralement en 3D. Le rendu se révèle plutôt convainquant et rafraîchissant, puisque l'angle de caméra reste sensiblement identique à ses aînés. Le chara-design se montre également très efficace. Si le jeu utilise efficacement les deux écrans de la DS pour favoriser l'accessibilité, nous aurions toutefois apprécié une interface plus ergonomique.
    8/10
  • Bande son À l'instar des précédents épisodes, le compositeur Motoi Sakuraba se charge de la bande sonore de cette suite. Bien que débordé dans ses multiples travaux, le résultat sur cette OST est nettement supérieur à ce qu'il a pu effectuer récemment. Aussi, les morceaux sont relativement variés, respectant bien le climat des lieux côtoyés. De plus, nous retrouvons certains thèmes dissonants bien connus de la série. Les bruitages, quant à eux, sont relativement similaires aux précédents volets.
    7/10
  • Jouabilité Malgré son passage sur DS, la série Golden Sun s'adapte très bien aux capacités tactiles de la console portable de Nintendo. Aussi, il est possible d'effectuer la totalité du jeu avec uniquement le stylet, pour un résultat relativement confortable. Toutefois, les plus habitués préféreront probablement une prise en main plus conventionnelle, permettant ainsi une meilleure réactivité dans les combats. En parallèle, nous retrouvons stricto sensu les mêmes mécaniques de gameplay que par le passé, basé sur la combinaison de Djinns et l'utilisation de psynergies pour résoudre des énigmes, même si ces dernières se veulent globalement assez faciles à résoudre.
    8/10
  • Durée de vie Contrairement à ce que nous pourrions penser, Golden Sun : Obscure Aurore ne propose pas une aventure extrêmement longue. Malgré tout, l'aventure offre une bonne trentaine d'heures, extensible suivant les éventuels blocages face aux énigmes et la recherches de Djinns. La durée pourra être enrichie en engrangeant de l'expérience dans l'optique de vaincre de terribles boss optionnels, et parallèlement le seul véritable challenge du jeu. Nous regretterons toutefois les points de non retour dans l'aventure, nous forçant ainsi à poursuivre notre progression.
    7/10
  • Scénario Se basant sur le background très fourni de la série, ce nouvel épisode de Golden Sun propose de nous immerger dès les premiers instants dans les contrées de Weyard et des événements bouleversants qui s'y sont déroulés. Très riche en narration - surtout au début du jeu - le titre sert toutefois une aventure relativement simple : récolter une plume d'un oiseau légendaire. Cet objectif basique fait l'objet d'une aventure qui permet de sillonner le monde avec la nouvelle bande de héros aux pouvoirs peu communs.
    7/10
  • Note générale Longtemps attendu par les fans, Golden Sun: Obscure Aurore permet de retourner dans les contrées de Weyard pas moins de trente ans après les faits du second volet. En dépit d'une progression exempt de réelle difficulté, le titre propose toujours un gameplay solide en raison des possibilités offertes par la combinaison de Djinns et l'utilisation de psynergies. Bien que nous aurions apprécié davantage d'innovations, le rendu final est convainquant à la fois pour les amateurs de la série que les néophytes. Le passage à la 3D est également de bonne facture, toujours accompagné d'un chara-design de qualité et d'une bande sonore variée. Bref, il s'agit ici d'un très bon RPG, même si le manque de challenge se fait cruellement sentir.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire