Test Phantasy Star Universe : L'Ambition des Illuminus

Le par  |  1 commentaire(s)
Bien que le jeu propose une trame scénaristique en solo assez ficelée, l'intérêt est très limité au vu des nombreux défauts présents. La maniabilité n'a pas bougé d'un iota depuis l'opus DreamCast, présentant toujours des actions rigides et des angles de caméra pas toujours confortables, surtout lorsqu'on est attaqué par plusieurs ennemis. On aurait apprécié des déplacements plus naturels et un dynamisme des combats plus présents. De plus, la version PS2 dispose d'un scintillement des textures fatiguant pour les yeux et peu agréable en plein affrontement. Pour couronner le tout, le moteur graphique d'une autre époque fait pâle figure face aux Action-RPG sortis précédemment, sans parler de la mise en scène et autres mimiques des personnages lourdement exagérée et répétitive. En gros, on se croirait revenu dans Phantasy Star Online, à quelques légères différences près.

Phantasy Star Universe : L\\\'Ambition des Illuminus - 9 Phantasy Star Universe : L\\\'Ambition des Illuminus - 10

Fort heureusement, les fans de la saga sauront se retrouver sur le mode multijoueur, le versant du jeu qui s'en sort plutôt bien. Exit donc les coéquipiers CPU-légume et bonjour les joueurs contrôlés humainement. À partir de là, les missions sont plus agréables puisque la stratégie peut enfin avoir sa place. De plus, effectuer une course à l'expérience à plusieurs, c'est toujours mieux que seul dans son coin. Seulement, ceux qui ne peuvent pas jouer en ligne via la PS2 se rappelleront avec nostalgie du mode coopération jusqu'à quatre joueurs en local sur Phantasy Star Online I&II, malheureusement absent sur ce nouveau volet. Le titre se présente donc comme un trophée de plus pour les amateurs de PSO, et une aventure intéressante pour les joueurs qui ont la possibilité de jouer en ligne, puisque le mode solo pourrait en dégoûter plus d'un.

Phantasy Star Universe : L'Ambition des Illuminus est disponible à l'achat à partir de 29,00€.
+ Les plus
  • La customisation de son avatar.
  • La gestion de l'équipement.
  • Le mode en ligne.
- Les moins
  • Un mode solo peu intéressant.
  • Une maniabilité toujours aussi rigide.
  • Des problèmes de caméra.
  • Un moteur graphique dépassé et aliasé.
  • Des missions répétitives.

Notes

  • Graphisme Le moteur graphique se montre plutôt pauvre à l'heure actuelle, avec des textures grossières et un aliasing tout simplement scandaleux sur la version PS2. De plus, les animations des personnages sont peu variées et hautement caricaturales.
    5/10
  • Bande son Au niveau des effets sonores, aucune innovation est à noter par rapport à Phantasy Star Universe, eux-mêmes majoritairement issus de Phantasy Star Online. La bande sonore se montre quant à elle assez inégale avec des thèmes tantôt bien élaborés, tantôt brouillon et peu accrocheurs.
    5/10
  • Jouabilité La série de Sega s'engouffre dans une maniabilité toujours aussi inconfortable. Les mouvements de son personnage sont rigides, les combats manquent souvent de dynamisme et la disposition des caméras s'avèrent rarement à son avantage. Peu d'amélioration n'a été faite de ce côté là depuis l'opus DreamCast, ce qui est résolument handicapant à l'heure actuelle.
    4/10
  • Durée de vie Le mode solo se termine assez promptement en ligne droite (10 chapitres), mais de nombreuses missions secondaires vous seront proposées sur chaque planète. Seulement, ces dernières s'avèrent souvent très répétitives, surtout si vous n'êtes pas friand de la course à l'expérience. Dans le cadre où vous avez l'opportunité de jouer en ligne sur votre console, le jeu reprend un nouveau souffle en coopération, à l'image de tout MMORPG qui se respecte.
    6/10
  • Scénario La trame du jeu en solo est faiblarde mais tout de même assez bien ficelée. Ne vous attendez pas à du grand art, surtout que le charisme des personnages n'est pas vraiment au goût du jour. Néanmoins, on se laisse prendre à l'histoire et ses multiples rebondissements, que l'on ait terminé le premier volet ou non.
    5/10
  • Note générale Au final, Phantasy Star Universe : L'Ambition de l'Illuminus est un jeu très moyen en solo, pour cause d'un manque d'innovation depuis les précédents volets. Seuls ceux qui ne jurent que par l'extermination de monstres à foison, dans le but de faire évoluer son avatar en une véritable machine à tuer seront ravis par cette expérience. Si l'on veut apprécier un tant soit peu cette extension à sa juste valeur, c'est du côté du mode multijoueur en ligne qu'il faudra se tourner.
    5/10
Dans le même style
  • Test Phantasy Star Portable
    Après le succès rencontré au Japon l'été dernier, voici enfin que nous parvient Phantasy Star Portable, sur PSP comme son nom l'indique clairement. Il est vrai que mettre plusieurs mois pour traduire un jeu du japonais est une ...
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #197286
Quand est-ce que Sega va vraiment ressusciter Phantasy Star en proposant un RPG digne de concurrencer la saga des Final Fantasy et celle des Dragon Quest ???
J'ai la grosse nostalgie de Phantasy Star IV, dont j'espère désespérément la suite.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme