Test Rogue Galaxy

Le par  |  0 commentaire(s)
Graphiquement, Rogue Galaxy est particulièrement avancé, même si le jeu date de 2005. On dépasse donc allègrement la qualité de Dragon Quest VIII, avec un Cel-Shading particulièrement détaillé qui prend toute sa dimension lors des cut-scenes particulièrement nombreuses. Par ailleurs, on notera un atout de taille sur les chargements qui se révèlent quasi-inexistants de part leur intégration presque invisible dans l'aventure. Fini donc les chargements à chaque porte, à chaque section de village / donjon. Tout se fait de façon continuelle et ne casse pas l'élan du jeu. Seuls les déplacements via téléportation entre les points de sauvegarde donneront lieu à de brefs loadings. On notera également la présence du mode 60Htz.

Rogue Galaxy   17 Rogue Galaxy   18

Le côté sonore n'est pas en reste avec des thèmes composés par Tomohito Nishiura, qui s'est précédemment occupé des Original SoundTracks de Dark Cloud et de Dark Chronicle. Les thèmes sont très doux, rendant le déroulement du jeu très agréable et paisible. On notera aussi l'apparition du thème chanté « Dreaming My Way Home » lors de certaines phases épiques ou émotionnellement fortes. Quoi qu'on en dise, Rogue Galaxy reste l'un des RPG à retenir sur PlayStation 2.
+ Les plus
  • Un gameplay extrêmement riche.
  • Le moteur Cel-Shading époustouflant.
  • Temps de chargement ultra-réduits.
  • La qualité sonore.
- Les moins
  • Des combats parfois fouillis.
  • Un scénario qui aurait pu être davantage développé.

Notes

  • Graphisme Bien que le titre ait déjà presque deux années d'existence, les résultats graphiques sont d'excellente facture. Le rendu du moteur en Cel-Shading est encore plus léché que celui de Dragon Quest : L'Odyssée du Roi Maudit. De plus, on notera la quasi absence des temps de chargement au cœur des villes et des donjons.
    8/10
  • Bande son Il s'agit irrémédiablement d'un des points forts de la production de Level-5. On reconnaît bien la patte du compositeur de Dark Chronicle et de ses thèmes tantôt doux, tantôt soutenus. Toujours en adéquation avec les évènements, les thèmes donnent une profondeur supplémentaire à votre conquête de la galaxie.
    9/10
  • Jouabilité Le gameplay est assez déroutant au début, surtout en combat. En effet, les affrontements semblent un peu fouillis au premier abord, d'autant plus que les deux angles de caméra possibles ne sont pas toujours arrangeants pour bien visualiser les actions. Une fois la prise en main assimilée, c'est que du bonheur.
    7/10
  • Durée de vie Comme tout RPG qui se respecte, la forte durée de vie est de mise. Ne serait ce que le temps de faire le scénario et de visiter les six planètes du jeu, il faudra une bonne quarantaine d'heures. Ensuite, le titre recèle de nombreuses quêtes et autres secrets, comme devenir premier du classement des chasseurs, remporter les tournois insectron ou encore créer les meilleurs objets du jeu. De plus, on éprouve une certaine envie de monter les niveaux des personnages au maximum et de créer les armes les plus monstrueuses.
    8/10
  • Scénario L'histoire est de bonne facture, bien que c'est plus ou moins ce que l'on connait de tout RPG classique. Tout de même, le dépaysement est total, et c'est bien ce que l'on demande de ce genre de jeu. Les protagonistes se montrent très charismatiques, parfois même attachants, chose que l'on ne voit plus vraiment dans les RPG actuels. De plus, un petit côté Skies of Arcadia s'immisce dans l'ambiance du jeu, ce qui donne une petite touche de nostalgie.
    7/10
  • Note générale Rogue Galaxy, c'est un peu comme un Graal qu'on a cherché depuis des lustres et qui se dévoile devant nos yeux ébahis. Au final, on est séduit par la richesse due à la version Director's Cut japonaise et à la qualité des sous-titres français. On se glisse très vite dans la peau de Jaster et on évolue, rêveur, sur des planètes totalement dépaysantes. Certes, quelques légers défauts viennent entraver la prise en main du titre, mais on se délecte de plus en plus au fil des heures.
    8/10
Dans le même style
  • Test Rogue Trooper
    Edité par Eidos, Rogue Trooper se présente comme un jeu d'action à la troisième personne sur fond de guerre futuriste quasi-apocalyptique. Aux commandes de Rogue, un guerrier à la peau bleu génétiquement modifié, vous devrez venger ...
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme