Test TEVO Little Monster : l'impression 3D en taille XXL

Le par  |  8 commentaire(s)

Une fois le montage réalisé, les réglages mécaniques et logiciels réalisés, on peut enfin juger des performances de l'imprimante.

Tevo Little Monster GNT_34

Les réglages de l'impression nécessitent de passer par un logiciel, un "slicer" qui va transformer un modèle 3D en commandes interprétables par l'imprimante. Dans ce code généré vont également s'intégrer tous les paramètres renseignés par l'utilisateur comme les températures, vitesses d'impression, pourcentage de remplissage, épaisseur des parois... Ces réglages ont une incidence profonde sur les résultats obtenus et c'est avec l'expérience en fonction de chaque imprimante et de chaque filament que l'on obtient progressivement les résultats attendus.

Pour le reste, l'impression se lance directement depuis la carte SD fournie insérée dans l'écran tactile de l'imprimante qui se veut par ailleurs très réactif. Par commodité, on préférera lancer nos impressions via un serveur Octoprint installé sur un Raspberry Pi Zéro W connecté en USB à l'imprimante (et alimenté directement par via les ports USB de l'alimentation de la Little Monster, un bon point).

Tevo Little Monster GNT_20Tevo Little Monster GNT_23

Tevo Little Monster GNT_22Tevo Little Monster GNT_21

On apprécie ainsi rapidement le lit chauffant branché directement sur l'alimentation en 220 V : la chauffe est ultra rapide et l'on passe de 20 à 50 °C en 1min20, à 70°C en 3 minutes puis à 100°C en 5min08 et ce, sans caisson. En comparaison, la CR10 et son alimentation du lit en 12v nécessite plus de 15 minutes pour atteindre 90°C sans caisson, et notre modèle n'a jamais atteint les 100°C hors caisson sans augmenter le voltage à 13,5V.

La buse de type V6 permet d'atteindre 270 degrés. Là encore, la chauffe est très rapide et nécessite moins de 2 minutes pour atteindre la température souhaitée.

Tevo Little Monster GNT_33

Le système d'extrudeur Titan mise sur un gros coefficient de multiplication, la conception est particulièrement intéressante avec un guide qui permet de mieux gérer le filament flexible. Notons également que l'extrudeur est fixé par des courroies raccordées aux chariots de la buse. Le tout alimente la buse via un tube de PTFE d'environ 10 centimètres ce qui permet de limiter les bourrages et de mieux transmettre la poussée de l'extrudeur (qui pousse le fil via une roue dentée). On dispose ainsi d'une configuration hybride entre le bowden traditionnel et ses 15 à 30 cm de PTFE et une configuration direct drive avec l'extrudeur directement collé à la buse. Cela permet d'envoyer plus rapidement la matière vers la buse et donc d'imprimer plus vite. Malheureusement, cela se fait également aux dépens de quelques vibrations parasites liées au poids du moteur et de l'extrudeur en suspension au dessus de la tête d'impression.

Tevo Little Monster GNT_26

La tête d'impression pour sa part est équipée d'une buse Volcano de 0,4 mm, en théorie... D'après nos comparaisons avec d'autres impressions sur CR-10 notamment, le diamètre d'impression nous parait plus important et ce, même en effectuant un réglage de l'extrudeur pour être certain de ne pas envoyer trop de plastique par couche. La buse insérée affiche clairement 0,4mm, nous attendrons de recevoir des buses de haute qualité pour en juger et comparer.

Reste que cette dernière est équipée de 3 ventilateurs : un pour la buse et éviter au filament de fondre trop haut dans le système, deux pour refroidir les pièces et le filament dès qu'il sort et permettre notamment la réalisation de "bridges", soit l'impression dans le vide entre deux pièces.

Le système se montre simple mais efficace et finalement pas trop bruyant, le bruit étant largement couvert par la ventilation de l'alimentation.

Il nous aura fallu une bonne dizaine de jours pour maîtriser les réglages et enfin faire confiance à cette Tevo Little Monster, après quoi nous sommes progressivement montés dans les vitesses d'impression pour atteindre finalement les 300 mm/s. On note qu'à partir de 120 mm/s, il faut ajuster un peu plus précisément les coefficients d'extusion afin que la buse dispose de suffisamment de filament à déposer à mesure qu'elle progresse. Si la procédure est relativement simple sur des vitesses faibles, en accélérant, il faudra prendre en compte d'autres paramètres, notamment la hausse de la température de la buse ou encore la hauteur de la première couche qui est plus lente à s'appliquer pour s'assurer d'une bonne tenue, et qui, avec un coefficient d'extusion trop important a tendance à créer une sur-couche sur laquelle viendra taper la seconde couche... Tout les réglages se font ainsi sur le tas, en surveillant les premières couches d'impression pour tenter d'éviter tout problème et d'optimiser le tout.


Pour nos tests, outre les modèles de calibration standard, nous avons imprimé deux bustes, l'un de Spiderman à 120 mm/s en 0,2mm par hauteur de couche, sans remplissage interne et avec 4 périmètres. Le second est un buste de Wolverine imprimé à 300 mm/s en 0,2mm par hauteur de couche et 3 contours.

Tevo Little Monster GNT_09Tevo Little Monster GNT_10Tevo Little Monster GNT_11Tevo Little Monster GNT_12Tevo Little Monster GNT_13

Si l'impression à 120 mm/s n'a posé aucun problème particulier ni nécessité aucun ajustement dans les réglages, il aura fallu tâtonner pour l'impression à 300 mm/s et les résultats obtenus méritent encore d'être affinés, notamment pour la gestion du flow et des parois fines puisque notre Wolverine affiche boursouflures et légères déformations au niveau des oreilles. Malgré tout le résultat est plutôt bluffant compte tenu de la rapidité d'impression et on pourra améliorer tout cela assez facilement en menant des tests plus approfondis pour affiner nos réglages.

Tevo Little Monster GNT_17Tevo Little Monster GNT_16Tevo Little Monster GNT_14Tevo Little Monster GNT_15

Comme toujours, l'imprimante en elle-même propose des prestations assez impressionantes, tant en termes de qualité et de définition que de vitesse... En mode rapide, la tête a tout simplement l'air de se téléporter entre chaque point de départ d'impression... Mais selon la taille des pièces ou les détails que l'on souhaite, imprimer trop vite n'est pas toujours la meilleure solution. Pour les pièces de meilleure qualité, il faudra penser à limiter les vitesses, malgré tout on pourra imprimer à plus de 110 mm/s avec des résultats comparables à ce que l'on obtient sur CR-10 à 60 mm/s.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2006718
Merci pour ce dossier très intéressant

Malheureusement pour moi, je cherche une solution un peu moins compliquée, tant au niveau du montage que du calibrage. Mais je sais que ce n'est vraiment pas chose aisée quand il s'agit d'une imprimante à monter soi-même car il faudra forcément passer par une phase de calibration pour ajuster tout ça.

Autant le montage ne me fait pas peur, en prenant son temps en faisant les choses bien, ça peut même être reposant. Autant la calibration me semble trop complexe pour moi. Donc je vais passer mon tour encore cette et attendre que des améliorations significatives soient faites à ce niveau.

Merci encore, c'était très instructif! Belle bête en tous cas!
Le #2006756
FatMat a écrit :

Merci pour ce dossier très intéressant

Malheureusement pour moi, je cherche une solution un peu moins compliquée, tant au niveau du montage que du calibrage. Mais je sais que ce n'est vraiment pas chose aisée quand il s'agit d'une imprimante à monter soi-même car il faudra forcément passer par une phase de calibration pour ajuster tout ça.

Autant le montage ne me fait pas peur, en prenant son temps en faisant les choses bien, ça peut même être reposant. Autant la calibration me semble trop complexe pour moi. Donc je vais passer mon tour encore cette et attendre que des améliorations significatives soient faites à ce niveau.

Merci encore, c'était très instructif! Belle bête en tous cas!


Il existe des modèles plus accessibles et à la calibration bien moins complexe, notamment la CR-10 que nous avons testé ici : https://www.generation-nt.com/imprimante-3d-creality-cr10-test-avis-article-1950305-1.html

Et qui est très bien documentée sur Internet avec une communauté très active.
Le #2006974
Mathieu M a écrit :

FatMat a écrit :

Merci pour ce dossier très intéressant

Malheureusement pour moi, je cherche une solution un peu moins compliquée, tant au niveau du montage que du calibrage. Mais je sais que ce n'est vraiment pas chose aisée quand il s'agit d'une imprimante à monter soi-même car il faudra forcément passer par une phase de calibration pour ajuster tout ça.

Autant le montage ne me fait pas peur, en prenant son temps en faisant les choses bien, ça peut même être reposant. Autant la calibration me semble trop complexe pour moi. Donc je vais passer mon tour encore cette et attendre que des améliorations significatives soient faites à ce niveau.

Merci encore, c'était très instructif! Belle bête en tous cas!


Il existe des modèles plus accessibles et à la calibration bien moins complexe, notamment la CR-10 que nous avons testé ici : https://www.generation-nt.com/imprimante-3d-creality-cr10-test-avis-article-1950305-1.html

Et qui est très bien documentée sur Internet avec une communauté très active.


Bonjour Mathieu,

il me semble que j'ai déjà lu le test de la CR-10, qui était fort intéressant lui aussi, et du coup si je me souviens bien, à partir de ce test, j'étais allé voir quelques vidéos d'impression sur Youtube, et surtout, j'étais allé voir tout le manuel de montage qui se trouve en ligne sous la forme des démontages de smartphone de iFixit, c'est à dire une succession d'images décrivant étape par étape tout le processus de montage, accompagnées de descriptions textuelles. Je me suis dit que de le lire en entier avant d'acheter serait une bonne idée pour savoir dans quoi je m’engageais.

A vrai dire, le montage n'avait lui aussi pas l'air des plus aisé, bien que si mes souvenirs sont bons, ils proposent une version déjà montée mais plus chère.
Le seul truc qui m'a fait beaucoup hésité pour l'achat de ce modèle, c'est que, contrairement au modèle Little Monster présenté ici où toutes les pièces ont l'air usinées avec précision, les pièces de la CR-10 sont elles imprimés en 3D en plastique pour la plupart, et la précision laissait à désirer apparemment des fois.
En effet, dans le manuel de montage en ligne où il est possible de laisser des commentaires à chaque étape du montage pour demander de l'aide ou des précisions, il revenait souvent le fait que des utilisateurs se plaignaient d'avoir telle ou telle pièce qui n'était pas parfaitement ajustée, où une vis ne rentrait pas, ou qui ne s'alignait pas comme décrit dans le manuel.

Bien sûr la société proposait immédiatement un remplacement de la pièce en question, donc au moins le SAV assure derrière, mais je me rappelle m'être fait la réflexion que même si le prix est très contenu par rapport à la concurrence, cela reste quand même une certaine somme et que c'est dommage pour ce prix de devoir croiser les doigts pour que toutes les pièces que l'on reçoit n'aient pas de défaut d'impression. De même que l'utilisation de plastique m'a moyennement rassuré quant à la longévité et l'usure des pièces.

Pour finir, je fais de la 3D et essentiellement de la 3D architecturale pour les promoteurs immobiliers (images, vidéo, visites virtuelles) et je commence à en avoir un peu marre et depuis 2 ans je me suis mis à créer des bijoux à imprimer en 3D. J'en ai déjà imprimé quelques uns pour mon entourage (et ça me sert de test au passage) via le site Shapeways qui propose des tarifs assez intéressants et qui propose une large gamme de matériaux (plastique mais aussi acier, argent, bronze, laiton, or, plaqué or, plaqué rhodium etc...). Comme les prix de l'impression en métaux précieux, bien que raisonnables, représentent quand même une certaine somme, mon but serait de trouver une imprimante 3D pour chez moi afin d'y imprimer mes prototypes, pour que je puisse vérifier la résistance mécanique de certains design ou même juste, me rendre compte de la taille réelle de l'objet (c'est fou car en travaillant sur le modèle 3D dans un logiciel, on zoom dessus, on travaille les détails etc.. et ça me donne toujours l'impression que l'objet est beaucoup trop gros, mais une fois que je le reçois imprimé en 3D, à chaque fois je me dis "wow, mais en fait c'est pas si gros, c'est bien fin, les détails sont minuscules" ) Donc je pense qu'avoir une imprimante comme une CR-10 me permettrait de me rendre compte de tout ça avant de lancer une impression plus coûteuse en métal précieux.

Je suis encore dans la phase de préparation de cette nouvelle activité professionnelle, j'ai déjà 5 designs différents de bijoux, j'ai acheté un "Mini studio photo box" pour pouvoir placer mes bijoux au milieu et avoir une mise en lumière homogène, j'ai récupéré le reflex de mon père pour photographier tout ça, j'ai commencé à faire des photos et à mettre en place mon workflow pour les retoucher sur ordi ensuite. Bref, je suis en plein dans la mise en place et une fois que tout sera mis en vente sur le net et que ça se vendra tout seul, je vais prendre le temps et l'argent pour investir dans une imprimante 3D pour les prototypes (mais qui doit donc avoir une assez bonne précision histoire de pouvoir y retrouver les détails de mes design). Donc ce n'est pas pour tout de suite, mais grâce à toi, je me tiens au courant des bons modèles disponibles et de ce qu'ils impliquent en terme de montage, calibration, investissement de temps et d'argent

Par curiosité, j'imagine que si tu testes ces imprimantes, ce n'est pas juste pour faire un bel article mais aussi parce que tu dois t'en servir (vu tes connaissances assez avancées en vocabulaire technique, calibration etc..). Du coup je suis curieux de savoir ce que tu imprimes avec? Tu es un maker?

Dans tous les cas, merci encore à toi pour les tests et d'avoir pris le temps de me répondre
Le #2007121
FatMat a écrit :

Mathieu M a écrit :

FatMat a écrit :

Merci pour ce dossier très intéressant

Malheureusement pour moi, je cherche une solution un peu moins compliquée, tant au niveau du montage que du calibrage. Mais je sais que ce n'est vraiment pas chose aisée quand il s'agit d'une imprimante à monter soi-même car il faudra forcément passer par une phase de calibration pour ajuster tout ça.

Autant le montage ne me fait pas peur, en prenant son temps en faisant les choses bien, ça peut même être reposant. Autant la calibration me semble trop complexe pour moi. Donc je vais passer mon tour encore cette et attendre que des améliorations significatives soient faites à ce niveau.

Merci encore, c'était très instructif! Belle bête en tous cas!


Il existe des modèles plus accessibles et à la calibration bien moins complexe, notamment la CR-10 que nous avons testé ici : https://www.generation-nt.com/imprimante-3d-creality-cr10-test-avis-article-1950305-1.html

Et qui est très bien documentée sur Internet avec une communauté très active.


Bonjour Mathieu,

il me semble que j'ai déjà lu le test de la CR-10, qui était fort intéressant lui aussi, et du coup si je me souviens bien, à partir de ce test, j'étais allé voir quelques vidéos d'impression sur Youtube, et surtout, j'étais allé voir tout le manuel de montage qui se trouve en ligne sous la forme des démontages de smartphone de iFixit, c'est à dire une succession d'images décrivant étape par étape tout le processus de montage, accompagnées de descriptions textuelles. Je me suis dit que de le lire en entier avant d'acheter serait une bonne idée pour savoir dans quoi je m’engageais.

A vrai dire, le montage n'avait lui aussi pas l'air des plus aisé, bien que si mes souvenirs sont bons, ils proposent une version déjà montée mais plus chère.
Le seul truc qui m'a fait beaucoup hésité pour l'achat de ce modèle, c'est que, contrairement au modèle Little Monster présenté ici où toutes les pièces ont l'air usinées avec précision, les pièces de la CR-10 sont elles imprimés en 3D en plastique pour la plupart, et la précision laissait à désirer apparemment des fois.
En effet, dans le manuel de montage en ligne où il est possible de laisser des commentaires à chaque étape du montage pour demander de l'aide ou des précisions, il revenait souvent le fait que des utilisateurs se plaignaient d'avoir telle ou telle pièce qui n'était pas parfaitement ajustée, où une vis ne rentrait pas, ou qui ne s'alignait pas comme décrit dans le manuel.

Bien sûr la société proposait immédiatement un remplacement de la pièce en question, donc au moins le SAV assure derrière, mais je me rappelle m'être fait la réflexion que même si le prix est très contenu par rapport à la concurrence, cela reste quand même une certaine somme et que c'est dommage pour ce prix de devoir croiser les doigts pour que toutes les pièces que l'on reçoit n'aient pas de défaut d'impression. De même que l'utilisation de plastique m'a moyennement rassuré quant à la longévité et l'usure des pièces.

Pour finir, je fais de la 3D et essentiellement de la 3D architecturale pour les promoteurs immobiliers (images, vidéo, visites virtuelles) et je commence à en avoir un peu marre et depuis 2 ans je me suis mis à créer des bijoux à imprimer en 3D. J'en ai déjà imprimé quelques uns pour mon entourage (et ça me sert de test au passage) via le site Shapeways qui propose des tarifs assez intéressants et qui propose une large gamme de matériaux (plastique mais aussi acier, argent, bronze, laiton, or, plaqué or, plaqué rhodium etc...). Comme les prix de l'impression en métaux précieux, bien que raisonnables, représentent quand même une certaine somme, mon but serait de trouver une imprimante 3D pour chez moi afin d'y imprimer mes prototypes, pour que je puisse vérifier la résistance mécanique de certains design ou même juste, me rendre compte de la taille réelle de l'objet (c'est fou car en travaillant sur le modèle 3D dans un logiciel, on zoom dessus, on travaille les détails etc.. et ça me donne toujours l'impression que l'objet est beaucoup trop gros, mais une fois que je le reçois imprimé en 3D, à chaque fois je me dis "wow, mais en fait c'est pas si gros, c'est bien fin, les détails sont minuscules" ) Donc je pense qu'avoir une imprimante comme une CR-10 me permettrait de me rendre compte de tout ça avant de lancer une impression plus coûteuse en métal précieux.

Je suis encore dans la phase de préparation de cette nouvelle activité professionnelle, j'ai déjà 5 designs différents de bijoux, j'ai acheté un "Mini studio photo box" pour pouvoir placer mes bijoux au milieu et avoir une mise en lumière homogène, j'ai récupéré le reflex de mon père pour photographier tout ça, j'ai commencé à faire des photos et à mettre en place mon workflow pour les retoucher sur ordi ensuite. Bref, je suis en plein dans la mise en place et une fois que tout sera mis en vente sur le net et que ça se vendra tout seul, je vais prendre le temps et l'argent pour investir dans une imprimante 3D pour les prototypes (mais qui doit donc avoir une assez bonne précision histoire de pouvoir y retrouver les détails de mes design). Donc ce n'est pas pour tout de suite, mais grâce à toi, je me tiens au courant des bons modèles disponibles et de ce qu'ils impliquent en terme de montage, calibration, investissement de temps et d'argent

Par curiosité, j'imagine que si tu testes ces imprimantes, ce n'est pas juste pour faire un bel article mais aussi parce que tu dois t'en servir (vu tes connaissances assez avancées en vocabulaire technique, calibration etc..). Du coup je suis curieux de savoir ce que tu imprimes avec? Tu es un maker?

Dans tous les cas, merci encore à toi pour les tests et d'avoir pris le temps de me répondre


Tu t'es certainement trompé pour ce qui est de la CR-10, plusieurs points que tu évoques me font dire que tu ne parles pas de la bonne imprimante :

- La CR10 est livrée en kit à assembler certes, mais en gros le pack se constitue de 3 pièces principales : Base + plateau chauffant / cadre supérieur avec tête d'impression / Boitier de commande.
En clair l'assemblage prend 20 minutes, y'a kkes vis à serrer pour assembler le châssis et des câbles à brancher... Concrètement, il n’y a pas plus simple.

- Il n'y a pas de CR10 vendue assembler ou en kit, elles sont toutes comme je l'ai décrit dans le point ci-dessus.

- Il n'y a AUCUNE pièce imprimée sur la CR10, tout est en aluminium CNC ou en acier. Les seules parties en plastique sont les capuchons des rails alu (esthétique), le support bobine, les patins antivibrations et la partie extrudeur en jaune... Tout s'assemble correctement puisque c'est du plastique injecté et non imprimé, donc aucune approximation et quand bien même comme je le disais, il y a vraiment très peu de pièces à assembler...

Côté précision / fiabilité / durabilité, tu peux donc être rassuré de ce côté ... La mienne affiche près de 600 heures d'impression sans problème particulier...

Pour le SAV il est vrai que ça reste délicat... MAIS : les pièces ne coûtent franchement pas grand-chose, qu'il s'agisse de changer une buse, une tête complète, un moteur... Les parties les plus chères sont électroniques, et selon le modèle, changer toute l'électronique peut revenir à une centaine d'euros maxi... Donc en attendant que le SAV réagisse y'a toujours possibilité de réparer soi-même et pour pas trop cher... L'idéal étant un peu comme tout, de se préparer quelques pièces de change...

Si tu cherches à faire de la petite pièce comme tu l'indiques, notamment des bijoux, peut-être devrais-tu t'orienter sur autre chose. La CR10 est surtout intéressante par sa qualité d'impression conjuguée à son fort volume d'impression. Il existe d'autres modèles plus petits aussi performants et plus accessibles (CR-7 ou 8i, Ender) voire d'autres technologies si tu cherches vraiment la précision et la finition impeccable, notamment le SLA (mais le budget explose, pour l'imprimante, mais aussi pour la résine pas franchement bon marché ).


Le #2007367
Mathieu M a écrit :

FatMat a écrit :

Mathieu M a écrit :

FatMat a écrit :

Merci pour ce dossier très intéressant

Malheureusement pour moi, je cherche une solution un peu moins compliquée, tant au niveau du montage que du calibrage. Mais je sais que ce n'est vraiment pas chose aisée quand il s'agit d'une imprimante à monter soi-même car il faudra forcément passer par une phase de calibration pour ajuster tout ça.

Autant le montage ne me fait pas peur, en prenant son temps en faisant les choses bien, ça peut même être reposant. Autant la calibration me semble trop complexe pour moi. Donc je vais passer mon tour encore cette et attendre que des améliorations significatives soient faites à ce niveau.

Merci encore, c'était très instructif! Belle bête en tous cas!


Il existe des modèles plus accessibles et à la calibration bien moins complexe, notamment la CR-10 que nous avons testé ici : https://www.generation-nt.com/imprimante-3d-creality-cr10-test-avis-article-1950305-1.html

Et qui est très bien documentée sur Internet avec une communauté très active.


Bonjour Mathieu,

il me semble que j'ai déjà lu le test de la CR-10, qui était fort intéressant lui aussi, et du coup si je me souviens bien, à partir de ce test, j'étais allé voir quelques vidéos d'impression sur Youtube, et surtout, j'étais allé voir tout le manuel de montage qui se trouve en ligne sous la forme des démontages de smartphone de iFixit, c'est à dire une succession d'images décrivant étape par étape tout le processus de montage, accompagnées de descriptions textuelles. Je me suis dit que de le lire en entier avant d'acheter serait une bonne idée pour savoir dans quoi je m’engageais.

A vrai dire, le montage n'avait lui aussi pas l'air des plus aisé, bien que si mes souvenirs sont bons, ils proposent une version déjà montée mais plus chère.
Le seul truc qui m'a fait beaucoup hésité pour l'achat de ce modèle, c'est que, contrairement au modèle Little Monster présenté ici où toutes les pièces ont l'air usinées avec précision, les pièces de la CR-10 sont elles imprimés en 3D en plastique pour la plupart, et la précision laissait à désirer apparemment des fois.
En effet, dans le manuel de montage en ligne où il est possible de laisser des commentaires à chaque étape du montage pour demander de l'aide ou des précisions, il revenait souvent le fait que des utilisateurs se plaignaient d'avoir telle ou telle pièce qui n'était pas parfaitement ajustée, où une vis ne rentrait pas, ou qui ne s'alignait pas comme décrit dans le manuel.

Bien sûr la société proposait immédiatement un remplacement de la pièce en question, donc au moins le SAV assure derrière, mais je me rappelle m'être fait la réflexion que même si le prix est très contenu par rapport à la concurrence, cela reste quand même une certaine somme et que c'est dommage pour ce prix de devoir croiser les doigts pour que toutes les pièces que l'on reçoit n'aient pas de défaut d'impression. De même que l'utilisation de plastique m'a moyennement rassuré quant à la longévité et l'usure des pièces.

Pour finir, je fais de la 3D et essentiellement de la 3D architecturale pour les promoteurs immobiliers (images, vidéo, visites virtuelles) et je commence à en avoir un peu marre et depuis 2 ans je me suis mis à créer des bijoux à imprimer en 3D. J'en ai déjà imprimé quelques uns pour mon entourage (et ça me sert de test au passage) via le site Shapeways qui propose des tarifs assez intéressants et qui propose une large gamme de matériaux (plastique mais aussi acier, argent, bronze, laiton, or, plaqué or, plaqué rhodium etc...). Comme les prix de l'impression en métaux précieux, bien que raisonnables, représentent quand même une certaine somme, mon but serait de trouver une imprimante 3D pour chez moi afin d'y imprimer mes prototypes, pour que je puisse vérifier la résistance mécanique de certains design ou même juste, me rendre compte de la taille réelle de l'objet (c'est fou car en travaillant sur le modèle 3D dans un logiciel, on zoom dessus, on travaille les détails etc.. et ça me donne toujours l'impression que l'objet est beaucoup trop gros, mais une fois que je le reçois imprimé en 3D, à chaque fois je me dis "wow, mais en fait c'est pas si gros, c'est bien fin, les détails sont minuscules" ) Donc je pense qu'avoir une imprimante comme une CR-10 me permettrait de me rendre compte de tout ça avant de lancer une impression plus coûteuse en métal précieux.

Je suis encore dans la phase de préparation de cette nouvelle activité professionnelle, j'ai déjà 5 designs différents de bijoux, j'ai acheté un "Mini studio photo box" pour pouvoir placer mes bijoux au milieu et avoir une mise en lumière homogène, j'ai récupéré le reflex de mon père pour photographier tout ça, j'ai commencé à faire des photos et à mettre en place mon workflow pour les retoucher sur ordi ensuite. Bref, je suis en plein dans la mise en place et une fois que tout sera mis en vente sur le net et que ça se vendra tout seul, je vais prendre le temps et l'argent pour investir dans une imprimante 3D pour les prototypes (mais qui doit donc avoir une assez bonne précision histoire de pouvoir y retrouver les détails de mes design). Donc ce n'est pas pour tout de suite, mais grâce à toi, je me tiens au courant des bons modèles disponibles et de ce qu'ils impliquent en terme de montage, calibration, investissement de temps et d'argent

Par curiosité, j'imagine que si tu testes ces imprimantes, ce n'est pas juste pour faire un bel article mais aussi parce que tu dois t'en servir (vu tes connaissances assez avancées en vocabulaire technique, calibration etc..). Du coup je suis curieux de savoir ce que tu imprimes avec? Tu es un maker?

Dans tous les cas, merci encore à toi pour les tests et d'avoir pris le temps de me répondre


Tu t'es certainement trompé pour ce qui est de la CR-10, plusieurs points que tu évoques me font dire que tu ne parles pas de la bonne imprimante :

- La CR10 est livrée en kit à assembler certes, mais en gros le pack se constitue de 3 pièces principales : Base + plateau chauffant / cadre supérieur avec tête d'impression / Boitier de commande.
En clair l'assemblage prend 20 minutes, y'a kkes vis à serrer pour assembler le châssis et des câbles à brancher... Concrètement, il n’y a pas plus simple.

- Il n'y a pas de CR10 vendue assembler ou en kit, elles sont toutes comme je l'ai décrit dans le point ci-dessus.

- Il n'y a AUCUNE pièce imprimée sur la CR10, tout est en aluminium CNC ou en acier. Les seules parties en plastique sont les capuchons des rails alu (esthétique), le support bobine, les patins antivibrations et la partie extrudeur en jaune... Tout s'assemble correctement puisque c'est du plastique injecté et non imprimé, donc aucune approximation et quand bien même comme je le disais, il y a vraiment très peu de pièces à assembler...

Côté précision / fiabilité / durabilité, tu peux donc être rassuré de ce côté ... La mienne affiche près de 600 heures d'impression sans problème particulier...

Pour le SAV il est vrai que ça reste délicat... MAIS : les pièces ne coûtent franchement pas grand-chose, qu'il s'agisse de changer une buse, une tête complète, un moteur... Les parties les plus chères sont électroniques, et selon le modèle, changer toute l'électronique peut revenir à une centaine d'euros maxi... Donc en attendant que le SAV réagisse y'a toujours possibilité de réparer soi-même et pour pas trop cher... L'idéal étant un peu comme tout, de se préparer quelques pièces de change...

Si tu cherches à faire de la petite pièce comme tu l'indiques, notamment des bijoux, peut-être devrais-tu t'orienter sur autre chose. La CR10 est surtout intéressante par sa qualité d'impression conjuguée à son fort volume d'impression. Il existe d'autres modèles plus petits aussi performants et plus accessibles (CR-7 ou 8i, Ender) voire d'autres technologies si tu cherches vraiment la précision et la finition impeccable, notamment le SLA (mais le budget explose, pour l'imprimante, mais aussi pour la résine pas franchement bon marché ).


Effectivement, je me suis complètement trompé de modèle, j'ai lu tellement de trucs ces derniers mois que je m'embrouille.

Le modèle dont je parlais est celui ci:

https://shop.prusa3d.com/en/3d-printers/59-original-prusa-i3-mk2-kit.html

https://www.youtube.com/watch?v=DWu9z20_h-o

Plébiscitée par la chaine Youtube "Tested", c'est pour ça qu'elle m'était restée dans le cerveau.

Elle était intéressante au niveau budget mais aussi par l'ajout de mods pour par exemple faire de l'impression multicolore. Bien que ça ne me servirait pas trop. Mais du coup, c'est elle qui est composée de pièces de plastique imprimées en 3D.

C'est juste que comme j'ai un budget limité, je me dis qu'une imprimante qui fait pleins de choses (grosses pièces, multi-matériaux, multicolore etc...) c'est toujours mieux d'avoir toutes ces possibilités que de ce contenter que sur des petites pièces en plastique unicolore. Le jour où je souhaite imprimer une grosse pièce, je n'ai pas besoin de racheter une imprimante. Mais c'est toujours dans l'optique "qui peut le plus, peut le moins".

Après, tu as certainement raison que je devrais me concentrer sur des modèles plus accessibles, avec des montages plus simples et plus destinés à mon utilisation, dans un premier temps. Je commence par les bijoux car j'aime bien le design, mais par la suite, si j'arrive à en vivre, j'étofferais mon catalogue dans d'autres domaines (par exemple sur shapeways, on peut imprimer de la céramique, pour faire des assiettes, des tasses etc... donc ça peut être bien de faire des prototypes chez soi aussi).

Je constate en tous cas, l'énorme différence qu'il y a entre imprimer via un service externe, ou imprimer chez soi, ce qui demande beaucoup plus d'apprentissage, de tests, d'affinage des réglages et de la calibration etc...

En tous cas, je te remercie pour tous tes conseils et d'avoir pointé mon erreur. Je vais lire le test de la CR-10 du coup, et regarder sur le site de Creality3D les autres modèles dont tu me parles CR-7 etc..
Le #2007369
Ok, effectivement, la CR-10 n'est pas du tout ce que je pensais. Elle a l'air très intéressante, et plus facile d'accès.

Sur Gearbest, elle n'est que moyennement disponible, par contre sur Aliexpress, je vois qu'il y la CR-10S et qu'il y a même un modèle "customizé" avec le reprise de l'impression en cas de coupure de courant et un "customized touch LCD" et ce dont tu parles dans le test de la CR-10, un dual Z-axis. 454€ ça semble être un bon deal.

Comme je ne suis pas pressé à la semaine près, je vais patienter qu'éventuellement un bon plan apparaisse sur GNT pour que vous touchiez un petit quelque chose au passage

Merci encore!
Le #2007655
FatMat a écrit :

Ok, effectivement, la CR-10 n'est pas du tout ce que je pensais. Elle a l'air très intéressante, et plus facile d'accès.

Sur Gearbest, elle n'est que moyennement disponible, par contre sur Aliexpress, je vois qu'il y la CR-10S et qu'il y a même un modèle "customizé" avec le reprise de l'impression en cas de coupure de courant et un "customized touch LCD" et ce dont tu parles dans le test de la CR-10, un dual Z-axis. 454€ ça semble être un bon deal.

Comme je ne suis pas pressé à la semaine près, je vais patienter qu'éventuellement un bon plan apparaisse sur GNT pour que vous touchiez un petit quelque chose au passage

Merci encore!


Pas de souci !

Pour ce qui est des modifications, en fait tout est plus ou moins possible sur n'importe quelle imprimante ouverte comme la CR10 ...

Certains ont réussi à brancher un second extrudeur sur la machine pour imprimer en 2 couleurs (la carte mère de la CR10S a un emplacement pour microprocesseur de controle d'un 2e extrudeur, mais il faut du matériel pour pouvoir souder tout ça et ensuite se plonger dans le montage etc...) a défaut, il existe des têtes d'impression qui cumulent plusieurs extrudeurs pour une buse unique (type Diamond sur Aliexpress), mais ça nécessite une petite purge entre chaque changement de couleur, ce qui gâche pas mal de matière...

L'avantage de toutes ces machines, c'est véritablement de pouvoir les faire évoluer un peu comme on souhaite, les mods sont nombreux... Je m'apprête à tester une modification sur ma CR10 : buse AIO Evo et Extrudeur Bondtech, le tout en direct Drive avec peut être un palpeur BLTouch comme sur la Tevo.
Le #2007820
Mathieu M a écrit :

FatMat a écrit :

Ok, effectivement, la CR-10 n'est pas du tout ce que je pensais. Elle a l'air très intéressante, et plus facile d'accès.

Sur Gearbest, elle n'est que moyennement disponible, par contre sur Aliexpress, je vois qu'il y la CR-10S et qu'il y a même un modèle "customizé" avec le reprise de l'impression en cas de coupure de courant et un "customized touch LCD" et ce dont tu parles dans le test de la CR-10, un dual Z-axis. 454€ ça semble être un bon deal.

Comme je ne suis pas pressé à la semaine près, je vais patienter qu'éventuellement un bon plan apparaisse sur GNT pour que vous touchiez un petit quelque chose au passage

Merci encore!


Pas de souci !

Pour ce qui est des modifications, en fait tout est plus ou moins possible sur n'importe quelle imprimante ouverte comme la CR10 ...

Certains ont réussi à brancher un second extrudeur sur la machine pour imprimer en 2 couleurs (la carte mère de la CR10S a un emplacement pour microprocesseur de controle d'un 2e extrudeur, mais il faut du matériel pour pouvoir souder tout ça et ensuite se plonger dans le montage etc...) a défaut, il existe des têtes d'impression qui cumulent plusieurs extrudeurs pour une buse unique (type Diamond sur Aliexpress), mais ça nécessite une petite purge entre chaque changement de couleur, ce qui gâche pas mal de matière...

L'avantage de toutes ces machines, c'est véritablement de pouvoir les faire évoluer un peu comme on souhaite, les mods sont nombreux... Je m'apprête à tester une modification sur ma CR10 : buse AIO Evo et Extrudeur Bondtech, le tout en direct Drive avec peut être un palpeur BLTouch comme sur la Tevo.


Merci pour toutes ces précisions et tous tes conseils

Je vais donc guetter la CR-10 ou CR-10S. Comme tu le dis, ce sont des modèles éprouvés et avec une grosse communauté derrière, de plus le montage est accessible, et ça me met bien plus en confiance que de sauter sur un modèle qui viendrait juste de sortir.

Dans ton test de la CR-10, ainsi que sur divers sites et vidéos, j'ai regardé la qualité d'impression, et franchement, c'est largement suffisant pour les prototypes que je veux faire avec pour tester des contraintes mécaniques, me rendre compte des volumes dans le monde réel etc... Et vu la qualité, je pense même que je m'en servirais pour imprimer des bijoux en plastique pour ma petite soeur ou mon filleul et pourquoi pas aussi faire des objets qui simplifient la vie de tous les jours, sachant qu'en plus elle propose déjà un volume d'impression confortable. C'est vraiment ce que je cherchais depuis un moment et on est déjà un bon cran au dessus des imprimantes de bases qui sortent des pièces avec des fils de plastique dans tous les sens qu'il faut ébarber à la main

Merci encore pour ta patience, tu m'as bien dirigé
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme