Test Zone of the Enders HD Collection

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Zone of the Enders HD Collection - vignette

Hideo Kojima, créateur de la série Metal Gear, est également connu pour son travail sur la série Zone of the Enders. Sorti il y a plus de 10 ans sur PS2, le titre ainsi que sa suite arrivent dans le cadre de rééditions HD sur PS3 et Xbox 360. Bien maigre consolation au regard de tous les fans qui attendent avec impatience un ZOE 3, mais pourrait bien susciter l'intérêt si toutefois les ajustements graphiques escomptés s'avèrent de qualité.

Retour dans le Jehuty

Si le créateur japonais Hideo Kojima est connu pour son excellent travail sur la licence Metal Gear depuis les années 80, force est de constater qu'une autre série est moins populaire : Zone of the Enders. Sorti en 2001 sur PS2, le premier volet de cette franchise a cherché à se faire connaître du public en raison de l'inclusion d'une démo jouable exclusive de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty. Le titre est toutefois foncièrement différent des aventures de Solid Snake, puisqu'il s'agissait pour le coup d'un jeu d'action mettant en scène des mechas. Si le public japonais est très friand de ce genre d'ambiance, ce n'est pas toujours le cas pour les joueurs occidentaux. Aussi, son succès en dehors de l'archipel nippon n'était pas du tout assuré.

Connaissant le savoir-faire du créateur de MGS, les fans étaient en droit d'attendre quelque chose d'unique pour Zone of the Enders. Fort malheureusement, l'impression qui se dégage du soft rappelle fortement une simple démo jouable légèrement gonflée en termes de contenus. En effet, le scénario est étonnamment erratique, alors que Kojima a l'habitude de nous offrir des histoires alambiquées et très cinématographiques. Malgré tout, le background posait déjà des bases assez solides, laissant sous-entendre le développement d'une suite qui verra par ailleurs le jour deux ans plus tard avec Zone of the Enders : The 2nd Runner, une production pour le coup plus ambitieuses, intéressante et clairement mieux finalisée. Konami a toutefois eu la bonne idée de nous proposer de revivre ces aventures en haute définition sur PS3 et Xbox 360 avec Zone of the Enders : HD Collection.

Zone of the Enders HD Collection - 1 Zone of the Enders HD Collection - 2 

L'histoire de la série débute au 22ème siècle, une période pendant laquelle une guerre faisait rage entre les Enders, une population humaine qui a colonisé la planète mars et qui vit autour de Jupiter, et les habitants de la planète mars. Ce conflit a démarré en raison des avancées technologiques, à partir de la découverte du Métatron, un minerai très puissant, jusqu'à la construction de LEV ( Laborious Extra-orbital vehicule ), l'abréviation donnée pour les mechas à usage industriel ou militaire. Petit à petit, cette course à l'armement a mené à la construction de deux Orbital Frame développés par deux instituts différents, utilisant le Métatron comme énergie. L'armée de Bahram a donc rapidement été tenté de récupérer le second mecha qui n'est autre que le Jehuty. Et pour cela, il emploiera la manière forte, quitte à s'accuser de nombreuses pertes civiles.

Dans cet environnement de tous les dangers, un jeune garçon appelé Leo va vivre le pire jour de sa vie, puisque ses amis se verront détruits par un mecha qui se fait appeler Viola. Dans l'empressement pour sauver sa vie, Leo découvre un LEV qui se révèle être Jehuty, précisément celui qui est la cause de ce massacre. C'est à partir de là que vous commencerez votre aventure à bord de votre robot de combat, même s'il faudra composer avec le caractère horripilant de notre jeune héros qui souhaite seulement sauver sa vie et éviter de faire davantage de victimes. Il sera essentiellement en relation avec l'intelligence artificielle de Jehuty, ADA, ainsi qu'avec le groupe indépendant qui a pour objectif de récupérer le mecha afin de n'éviter que Braham ne mette la main dessus pour ses sombres desseins.

Zone of the Enders HD Collection - 3 Zone of the Enders HD Collection - 4 



Dynamisme à l'état pur

Pour l'époque, Zone of the Enders a été apprécié par la qualité de ses animations et du dynamisme dans son ensemble. Ces arguments étaient à eux seuls le fer de lance du jeu, bien que la prise en main générale se révèle très bonne, bien que perfectible. En effet, les mouvements de caméra se révèlent lourd et peu précis, réduisant ainsi fortement le confort et la lisibilité. C'est plutôt dommage au vu de la rapidité d'exécution des attaques. Ces dernières se révèlent par ailleurs assez variées, puisqu'elles diffèrent selon votre proximité avec l'ennemi : au loin, il faudra compter sur des tir à base de Métatron, de près ce sera des attaques frontales. En utilisant efficacement les propulseurs, vous pourrez effectuer des tirs à tête chercheuse à longue distance, ou lancer une puissante boule d'énergie si vous restez immobile. A proximité et à l'aide de la gâchette dédiée aux propulseurs, vous pourrez faire une attaque rapide de projection, ou procéder à un assaut rotatif très efficace. En sus, il faudra également compter sur des choppes, afin de projeter vos ennemis contre les décors.

Bref, de nombreuses combinaisons sont possibles dans ce premier épisode, mais c'est surtout dans Zond of the Enders 2 que le gameplay se voit affiné, de sorte à le rendre très précis. En effet, les attaques se révèlent plus percutantes, mais également agrémentées de subtilités : les missiles à tête chercheuse peuvent verrouiller de nombreux ennemis, ce qui s'avère très utile lorsque des nuées de vaisseaux vous assaillent. A contrario de ZOE, ZOE 2 propose bien plus d'action avec davantage d'ennemis à éliminer simultanément. Ce n'est d'ailleurs pas un mal, tant le premier épisode était assez peu fourni à ce niveau, surtout que les décors étaient vides et restreints. Dans le second volet, les décors se révèlent plus grands et surtout plus variés, ce qui n'est vraiment pas pour nous déplaire.

Zone of the Enders HD Collection - 5 Zone of the Enders HD Collection - 6 

Dans un jeu comme dans l'autre, vous serez amené à récupérer des armes secondaires qui, dans le premier épisode, seront limitées par des munitions et, dans le second volet, s'utilisera en fonction de votre jauge de Métatron. Dans les deux cas, les armes sont à récupérer à des moments clés du jeu ou en explorant davantage les environnements. Et, dans tous les cas, elles seront indispensable face à des ennemis récalcitrants et notamment les boss. Ces derniers sont finement travaillés et, comme Kojima nous y habitue, nécessite souvent d'utiliser un moyen bien précis pour les éliminer. Aussi, il faudra se révéler perspicace et observateur pour trouver les failles de ces puissants adversaires, dont certains sont plutôt farouches. Par ailleurs, l'intérêt de Zone of the Enders premier du nom se révèle dans son affrontement final et ses deux issues qui, bien qu'arrivant brutalement dans la progression dans le jeu, a un réel impact sur la scène de fin. Toutefois, de nombreuses questions restent en suspens à l'arrivée du générique, mais le scénario nous en dit davantage dans le second volet, le bien nommé Zone of the Enders : Anubis dans sa version américaine.

Si le scénario n'est nullement travaillé dans le premier épisode, le second développe fortement le background et propose bien plus de phases de dialogue intéressante avec une interface à base de codex, rappelant très clairement la série Metal Gear Solid. Le scénario prend dans cette suite son envol et apporte de nombreux clins d'oeil à son prédécesseur, confirmant que les deux volets sont complémentaire et ce, malgré le côté bien plus dispensable de ZOE 1. De plus, le héros du second volet, Dingo Egret, se veut plus charismatique que Leo, notamment pour la réputation qui le précède, ainsi que le lien très particulier qu'il tiendra avec Jehuty, suite à un renversement de situation au début du jeu que les fans connaissent plutôt bien. Plus profond et plus immersif, ZOE 2 reste incontestablement une pépite vidéoludique qu'il serait dommage de rater, pour ceux et celles qui n'ont pas pu s'y essayer sur PS2.

Zone of the Enders HD Collection - 7 Zone of the Enders HD Collection - 8 



Réédition laxiste

Le principal attrait de Zone of the Enders : HD Collection est évidemment concentré dans sa réalisation graphique, censer améliorer le confort visuel pour ces deux titres du début des années 2000. Ce travail de portage a été réalisé par le studio High Voltage, connu pour son travail vraiment moyen réalisé sur Silent Hill HD Collection, heureusement amélioré par la suite via des mises à jour. Toutefois, les craintes étaient bel et bien présentes avec cette compilation de Zone of the Enders. Le résultat n'est pas une catastrophe dans l'absolu, mais se révèle assez peu glorieux dans l'absolu. En effet, le framerate pourtant essentiel dans ces deux softs, a été mal optimisé dans le cadre de cette réédition HD. En effet, lors des phases d'action et surtout lorsque un certain nombre d'ennemis sont affichés à l'écran, le volume d'images par seconde chute radicalement, occasionnant des ralentissement plutôt pénalisants. Ce constat est surtout très visible dans le second épisode, ce qui est d'autant plus dommage.

Si les jeux disposaient souvent d'effets de rémanence sur PS2, apercevoir ces effets sur consoles HD n'est pas vraiment apprécié, mettant ainsi en cause l'intérêt de cette collection, outre la compatibilité avec des définitions plus avancées. Outre ces détails, il est clair que le premier Zone of the Enders a plutôt mal vieilli sur le plan technique, avec notamment des cinématiques désormais assez inesthétique. En revanche, le second volet bénéficie toujours d'un certain cachet, que se soit au niveau des cinématiques désormais réalisées comme un animé, mais aussi pour la réalisation graphique du moteur riche en couleurs et effets visuels dynamiques. C'est fort dommage que le traitement en haute définition n'aie pas profité d'un meilleur travail d'optimisation. Dans tous les cas, le chara design du jeu demeure toujours aussi efficace, à l'instar du travail fourni sur la série MGS.

Zone of the Enders HD Collection - 9 Zone of the Enders HD Collection - 10 

En tant que bonus pour les deux jeux, il faudra se contenter d'un maigre mode Versus avec la possibilité de contrôler plusieurs mechas, ainsi qu'un mode permettant de contrôler l'Orbital Frame de Leo dans ZOE 2, à la manière d'un Gradius en 3D. Amusant, mais cela ne suffira pas à faire grimper la durée de vie très réduite pour le premier volet ( environ cinq heures ) et également plutôt modeste avec le second.

En bref, si la série Zone of the Enders demeure une référence en son genre – surtout avec le second volet qui dispose de nombreux arguments visuels, de gameplay et sonores – force est de constater que Zone of the Enders : HD Collection manque quelque peu à son objectif de proposer une réédition efficace pour les fans, comme pour ceux qui découvrent la licence. C'est d'ailleurs plutôt à ces derniers que cette compilation est dédiée, les amateurs de la première heure feraient mieux de réfléchir avant de franchir le pas, puisque la partie graphique n'est clairement pas irréprochable en termes de framerate notamment. De plus, il manque quelques détails tels que la possibilité de choisir les voix en japonais, entre autres.

Zone of the Enders HD Collection - 11 Zone of the Enders HD Collection - 12 



+ Les plus
  • Le scénario et background travaillés
  • Le gameplay très dynamique
  • Le chara design très efficace
  • Certaines thèmes musicaux cultes
- Les moins
  • Manque d'optimisations graphiques : framerate, rémanence
  • Voix américaines uniquement
  • Le premier Zone of the Enders vieillissant

Notes

  • Graphisme Très clairement, cette réédition HD de Zone of the Enders n'a pas profité des optimisations attendues. En effet, le framerate accuse une mauvaise stabilité, notamment dans ZOE : The 2nd Runner lorsque trop d'éléments sont affichés à l'écran. Ces lenteurs sporadiques s'accompagnent des effets de rémanence des versions PS2 toujours de mise dans cette adaptation. En dehors de ces détails, les softs jouissent d'un excellent chara design, ainsi qu'une réalisation artistique très réussie pour le second volet, tant et si bien qu'il est toujours très agréable à l’œil.
    6/10
  • Bande son Le thème principal de la série, très apprécié des fans de la première heure, propose une superbe entrée en matière. Les autres musiques se révèlent plutôt réussie, dont certains morceaux cultes dans le second épisode. Les bruitages sont de bonne qualité et rappellent fortement la réalisation des Metal Gear Solid. Toutefois, on regrettera que cette version HD ne comporte pas les voix originale en japonais, ce qui aurait été un avantage pour éviter ce doublage américain parfois moins percutant.
    8/10
  • Jouabilité La prise en main des deux jeux est aisée, malgré une caméra bien molle et souvent gênante quant à la lisibilité. Les affrontement se veulent très dynamiques, constituant le principal point fort de la série. Les possibilités d'attaques sont assez nombreuses suivant la méthode d'approche, pour un résultat proche du psychédélique. Bref, c'est plutôt jouissif !
    7/10
  • Durée de vie Le premier Zone of the Enders fait clairement penser à une grosse démo jouable, tant le contenu est erratique et la durée de vie plutôt réduite. En effet, le jeu peut se terminer en moins de cinq heures montre en main. Le second volet est légèrement plus long, mais dispose également de cut-scenes plus nombreuses pour une aventure plus haletante. Mais, dans l'absolu, la durée de vie globale se veut assez faible, en dépit de la présence d'un mode Versus dispensable et d'un mode « à la Gradius » en 3D qui se révèle surtout comme une curiosité.
    6/10
  • Scénario L'histoire peine à s'enrichir dans le premier ZOE, mais pose les bases d'un background plutôt intéressant. Ce dernier est exploité avec plus d'approfondissements dans le cadre du second opus, proposant dans un même temps un scénario clairement plus alambiqué, tel que Hideo Kojima sait les mener. Les retournements de situation sont ainsi plus percutants, permettant de ce fait une immersion totale.
    7/10
  • medaille
    Note générale Si la série Zone of the Enders est culte - notamment pour son excellent second volet - cette HD Collection vantait surtout son intérêt de son optimisation graphique pour apporter un rendu plus généreux sur nos écrans plats. Toutefois, le travail effectué par le studio High Voltage n'a pas été mené avec brio. En effet, les deux jeux accusent un framerate instable, se répercutant sur des lenteurs lors des phases d'action, ainsi que des problèmes de rémanence non totalement corrigés. C'est vraiment dommage, mais la compilation demeure un excellent investissement pour ceux et celles qui n'ont jamais touché à la série. Pour les fans et les possesseurs des versions PS2, mieux vaut réfléchir à deux fois avant de se jeter dessus.
    7/10

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar