#BornSocial : les moins de 13 ans sur les réseaux sociaux

Le par  |  38 commentaire(s)
Reseaux-sociaux

Une tribune de Arthur Kannas, co-fondateur de l'agence Heaven, sur la montée des invisible kids. Les 11-13 ans présents sur les réseaux sociaux.

Arthur-KannasSuréquipés, sur-connectés, multi-réseaux, multi-comptes et multi-personae, les 11-13 ans occupent déjà clandestinement les réseaux de leurs aînés. Cette nouvelle génération post digital natives est née avec des réseaux sociaux plein la tête et avec un smartphone greffé à la main. Bienvenue dans le monde des #BornSocial.

L'adoubement par le smartphone

Mais que font donc les 11-13 ans sur les réseaux sociaux ? Si l'âge minimal requis pour s'y inscrire est de 13 ans, la plupart de ces social natives, qui mentent manifestement sur leur âge, maîtrisent encore mieux cette socialisation que leurs aînés. Avec l'entrée au collège vient le premier téléphone, un rite de passage presque sacré qui marque le début de l'autonomie. Si « premier téléphone » rime avec sécurité pour papa-maman, il veut surtout dire accès web et likes à foison pour un pré-ado. Parce que pour les social natives, le premier téléphone n'est plus un 3310 à coque personnalisable, et Snake n'est plus le must des cours de récré. Aujourd'hui, quand on parle premier téléphone, on parle systématiquement smartphone : en donnant leur iPhone 4S à leurs enfants, les parents leur ouvrent en grand les portes d'Internet, de l'hyper connectivité, de millions d'applications, des messageries, de jeux en ligne et des réseaux sociaux.

Facebook, the place-not-to-be

Quelle est la différence entre un adulte et un pré-ado ? Mêmes Stan Smith, même addiction à la pomme, mais une utilisation des réseaux sociaux sensiblement différente. Tout d'abord, s'ils sont nés en même temps que Facebook, les 11-13 le délaissent. Facebook a beau incarner le réseau social de référence pour les adultes (votre patron y est, votre mère y est, votre voisin, vos collègues de bureau et cette cousine un peu bizarre qui vous stalke y sont), ces petits clandestins du web y restent plutôt farouches. Leurs parents y ont sûrement posté leur trogne de bébé, mais eux voient en ce dinosaure une plateforme qui cristallise toutes les dérives de la communauté web : compliqué, et pas très sécure. Pas sûr qu'ils aient retenu précisément les faits divers tragiques de harcèlement en ligne, mais Facebook en est néanmoins, pour eux, le symbole. Et puis, comme ils disent, “il n'y a personne, sur Facebook”...

Je suis ce que je like

Snapchat est leur MSN, Instagram, leur Skyblog. Messagerie pour les vrais amis d'un côté, plateforme d'expression publique de l'autre. Les points forts de ces plateformes : elles sont mobiles et visuelles. Voilà la tendance que cette génération précoce promet aux années à venir : la puissance du smartphone combinée à celle de l'image.

Sur 8 millions d'utilisateurs Snapchat en France, 600 000 auraient moins de 13 ans. C'est 7% de jeunes de moins de 13 ans qui squattent la plateforme pour rester proches de leurs amis. Il faut dire que les filtres rigolos qui défigurent, subliment ou forcent les traits canalisent leur appétence pour le fun et leur permet d'instaurer un réseau social privé et restreint - comme s'ils avaient appris, de manière innée, à se prémunir des dangers liés au caractère public du web.

Instagram talonne le petit fantôme sur fond jaune. Dans une classe de 5ème, ils sont une grosse vingtaine à y avoir un ou plusieurs comptes. A l'inverse de leurs aînés, ils complètent l'utilisation classique de la plateforme de publication sociale, par un usage pur réseau social, avec par exemple la création de groupes de discussions par classes.

Mais Instagram, c'est surtout le lieu de la projection publique, le lieu de l'exposition, un vecteur d'expression du narcissisme virtuel. Avec un peu de recul, c'est le seul réseau qui réunit les trois grands usages des plus jeunes : d'abord la conversation, puisqu'ils détournent l'application en utilisant sa messagerie ; puis le divertissement, car c'est le réseau sur lequel ils regardent des vidéos courtes et drôles, ou suivent leurs idoles ; et enfin l'exposition, aussi bien dans les posts qu'ils publient, puis suppriment, que dans ceux qu'ils aiment.

Instagram va donc au-delà d'une case trendy, foodporn, fashion et travel pour toucher le cœur d'une nouvelle audience. Avec Instagram, Facebook s'est acheté un futur.

Youtube, Télé 2016

Biberonnés aux vidéos Youtube qu'ils voient comme une télé à la demande gratuite et accessible et proposant un nombre de chaînes infini en accord avec leurs attentes, les plus jeunes sont scotchés à leurs écrans et boivent les paroles de leurs idoles du web. Le problème, c'est que ce n'est pas toujours à ce public que leurs idoles s'adressent. Si la question du contrôle parental se pose évidemment, les parents ne peuvent pas tout contrôler : lorsque les youtubeurs font des campagnes de communication avec des annonceurs, il faut qu'ils aient en tête la moyenne d'âge réelle, et non pas uniquement souhaitée, de leurs followers. Norman, Cyprien, Squeezie et les autres doivent être vigilants : une grande partie de leurs spectateurs n'a pas plus de 11 ans.

What's next? Musical.ly

Un croisement de selfies et de karaoké qui permet à l'utilisateur d'enregistrer une vidéo de 15 secondes où il coordonne le mouvement de ses lèvres avec les paroles d'une chanson choisie, accompagnée d'une chorégraphie maison, Musical.ly est le prochain carton annoncé. Mark Zuckerberg en parle, les kids l'ont adopté. Les stars aussi. Attention, la prochaine tornade a déjà débarqué, et elle met le futur au présent.

Complément d'information
  • Euro 2016 France-Allemagne : les réseaux sociaux explosent
    Certains sujets ont le vent en poupe sur les réseaux sociaux... Et si depuis quelques mois, la politique et les débats sur la loi El Khomri tenaient le top des sujets de discussion, depuis hier, c'est la rencontre France-Allemagne de ...
  • Carte mondiale des réseaux sociaux dominants
    Beaucoup de bleu foncé et donc de Facebook sur la dernière édition de la carte mondiale des réseaux sociaux. Le produit de Mark Zuckerberg est en position dominante dans 130 pays sur 137.

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1949628
"Norman, Cyprien, Squeezie"
;_; comme s'ils avaient le monopole de YT, on peut citer IbraTV, raptorDissident etc... Ces gens là sont tellement néfaste pour ces mômes, et pis...

D'où on autorise les mômes à regarder YT qui n'est pas 100% sécurisé? Tout comme FB et tout le tralala qui suivent?
Que fait-on des livres, des grands auteurs? Des artistes?

L'avenir est très prometteuse en tout cas... Filer un smartphone à un ado de 11 ans... Wouha, je reste sans voix
Anonyme
Le #1949630
"s'ils sont nés en même temps que Facebook, les 11-13 le délaissent"
=>J'y crois pas trop mais espérons.... S'ils pouvaient délaisser Google aussi pendant qu'ils y sont
Le #1949631
bugmenot a écrit :

"s'ils sont nés en même temps que Facebook, les 11-13 le délaissent"
=>J'y crois pas trop mais espérons.... S'ils pouvaient délaisser Google aussi pendant qu'ils y sont


En même temps, je préfèrerais que mon gosse soit sur facebook et que je puisse suivre son activité, que sur des sites moins connus, et qu'il se fasse avoir sans que je puisse l'aider...
Anonyme
Le #1949633
saepho a écrit :

bugmenot a écrit :

"s'ils sont nés en même temps que Facebook, les 11-13 le délaissent"
=>J'y crois pas trop mais espérons.... S'ils pouvaient délaisser Google aussi pendant qu'ils y sont


En même temps, je préfèrerais que mon gosse soit sur facebook et que je puisse suivre son activité, que sur des sites moins connus, et qu'il se fasse avoir sans que je puisse l'aider...


Euh... En tant que parent tu peux le suivre en étant à côté de lui, plutôt que de rester chacun dans son coin à interragir uniquement en ligne alors que vous êtes à qq mètres l'un de l'autre !
Le #1949635
Pour les petits n'enfants il y a LEGO Life. C'est LEGO qui l'a dit "il y a une réelle demande des moins de 13 ans à avoir leur réseau social, changer et se faire des amis" (se faire des amis... :facepalm.
C'est délicat la question de faire attention à ce que les diffuseurs disent sur YouTube, il n'y a pas d'âge minimum pour accéder à YouTube, pour avoir un compte oui, mais pour y accéder non, ça devrait être encadré différemment, mais pas au niveau de YouTube, ça devrait être fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses. Ce n'est pas que les enfants n'ont rien à faire sur internet, mais il y a plein de choses auxquels ils ne devraient pas avoir accès.
________
Le problème des enfants avec smartphone c'est "mais que font les parents ?" Quand dans le tramway j'entends des gamins au début du collège (et peut-être même primaire) parler de ce qu'ils regardent sur internet ça fait peur.
Les parents sont justes irresponsables de donner des téléphones avec abonnement illimité comme ça à leurs mioches ; à partir du moment où ils ont ça ils ont accès à ce qu'ils veulent ; 4chan/b/, BestGore, les sites de culs et compagnie, tout ça est en accès libre. Il ne faut pas s'étonner quand à la récré dans les toilettes on trouve une petite avec le zguègue d'un de ses camarades de classe dans la bouche avec les autres qui regardent pour faire comme ils ont vu sur internet...
Enfin, comme je disais, les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...), les opérateurs devraient s'occuper de ça, ce serait simple pour eux (surtout que la censure ils savent déjà faire).

En cherchant les conditions je suis tombé là-dessus https://support.google.com/accounts/answer/1350409?hl=fr
Anonyme
Le #1949637
Subutox a écrit :

Pour les petits n'enfants il y a LEGO Life. C'est LEGO qui l'a dit "il y a une réelle demande des moins de 13 ans à avoir leur réseau social, changer et se faire des amis" (se faire des amis... :facepalm.
C'est délicat la question de faire attention à ce que les diffuseurs disent sur YouTube, il n'y a pas d'âge minimum pour accéder à YouTube, pour avoir un compte oui, mais pour y accéder non, ça devrait être encadré différemment, mais pas au niveau de YouTube, ça devrait être fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses. Ce n'est pas que les enfants n'ont rien à faire sur internet, mais il y a plein de choses auxquels ils ne devraient pas avoir accès.
________
Le problème des enfants avec smartphone c'est "mais que font les parents ?" Quand dans le tramway j'entends des gamins au début du collège (et peut-être même primaire) parler de ce qu'ils regardent sur internet ça fait peur.
Les parents sont justes irresponsables de donner des téléphones avec abonnement illimité comme ça à leurs mioches ; à partir du moment où ils ont ça ils ont accès à ce qu'ils veulent ; 4chan/b/, BestGore, les sites de culs et compagnie, tout ça est en accès libre. Il ne faut pas s'étonner quand à la récré dans les toilettes on trouve une petite avec le zguègue d'un de ses camarades de classe dans la bouche avec les autres qui regardent pour faire comme ils ont vu sur internet...
Enfin, comme je disais, les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...), les opérateurs devraient s'occuper de ça, ce serait simple pour eux (surtout que la censure ils savent déjà faire).

En cherchant les conditions je suis tombé là-dessus https://support.google.com/accounts/answer/1350409?hl=fr


"fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses"
=>oui, histoire de bien leur enseigner qu'un internet censuré c'est normal, comme ça le temps qu'ils grandissent, quand internet sera comme en Chine ça les choquera pas....

"les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...)"
=>les parents de jeunes enfants sont maintenant bien souvent d'une génération qui connaît pas mal internet, quand même. Bon, le problème c'est qu'ils sont aussi d'une génération déresponsabilisée, qui pense que c'est à l'Etat de s'occuper de leurs gosses à leur place...
Le #1949655
bugmenot a écrit :

"s'ils sont nés en même temps que Facebook, les 11-13 le délaissent"
=>J'y crois pas trop mais espérons.... S'ils pouvaient délaisser Google aussi pendant qu'ils y sont


Pour mon gamin qui a 15 ans sur Facebook tu ne trouve que des cons ou des bots.
Le #1949657
bugmenot a écrit :

Subutox a écrit :

Pour les petits n'enfants il y a LEGO Life. C'est LEGO qui l'a dit "il y a une réelle demande des moins de 13 ans à avoir leur réseau social, changer et se faire des amis" (se faire des amis... :facepalm.
C'est délicat la question de faire attention à ce que les diffuseurs disent sur YouTube, il n'y a pas d'âge minimum pour accéder à YouTube, pour avoir un compte oui, mais pour y accéder non, ça devrait être encadré différemment, mais pas au niveau de YouTube, ça devrait être fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses. Ce n'est pas que les enfants n'ont rien à faire sur internet, mais il y a plein de choses auxquels ils ne devraient pas avoir accès.
________
Le problème des enfants avec smartphone c'est "mais que font les parents ?" Quand dans le tramway j'entends des gamins au début du collège (et peut-être même primaire) parler de ce qu'ils regardent sur internet ça fait peur.
Les parents sont justes irresponsables de donner des téléphones avec abonnement illimité comme ça à leurs mioches ; à partir du moment où ils ont ça ils ont accès à ce qu'ils veulent ; 4chan/b/, BestGore, les sites de culs et compagnie, tout ça est en accès libre. Il ne faut pas s'étonner quand à la récré dans les toilettes on trouve une petite avec le zguègue d'un de ses camarades de classe dans la bouche avec les autres qui regardent pour faire comme ils ont vu sur internet...
Enfin, comme je disais, les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...), les opérateurs devraient s'occuper de ça, ce serait simple pour eux (surtout que la censure ils savent déjà faire).

En cherchant les conditions je suis tombé là-dessus https://support.google.com/accounts/answer/1350409?hl=fr


"fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses"
=>oui, histoire de bien leur enseigner qu'un internet censuré c'est normal, comme ça le temps qu'ils grandissent, quand internet sera comme en Chine ça les choquera pas....

"les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...)"
=>les parents de jeunes enfants sont maintenant bien souvent d'une génération qui connaît pas mal internet, quand même. Bon, le problème c'est qu'ils sont aussi d'une génération déresponsabilisée, qui pense que c'est à l'Etat de s'occuper de leurs gosses à leur place...


Il y a quand même une différence entre contrôle parental (géré par l'opérateur oui, parce que beaucoup des parents sont à la ramasse -ça n'empêche que l'opérateur peut proposer un contrôle, et le parent le gère-) et censure...
Sinon on laisse tout libre aux gosses hein, sous prétexte d'un internet libre, on leur file un moteur non-censuré aussi et accès à tout ce dont on a accès sans filtre...
C'est quoi l'autre solution sinon ? Parce que ce n'est pas non plus avec une vraie éducation à internet à l'école que les gamins n'iront pas là où il ne faut pas.
Ils ont quelque chose dans les mains qu'ils ne devraient pas avoir en l'état. C'est comme un gosse dans un bar, ça n'a rien à y faire tout seul.
Le #1949658
Nan mais faut arrêté de croire que les mômes sont complétement stupide au point de ne pas savoir utilisé le wifi des mcdo et autres bornes wifi...et l'opérateur avec sa censure il ne sert a rien du coup.

Et y'a un Mcdo juste a coté du collège.
Anonyme
Le #1949659
Subutox a écrit :

bugmenot a écrit :

Subutox a écrit :

Pour les petits n'enfants il y a LEGO Life. C'est LEGO qui l'a dit "il y a une réelle demande des moins de 13 ans à avoir leur réseau social, changer et se faire des amis" (se faire des amis... :facepalm.
C'est délicat la question de faire attention à ce que les diffuseurs disent sur YouTube, il n'y a pas d'âge minimum pour accéder à YouTube, pour avoir un compte oui, mais pour y accéder non, ça devrait être encadré différemment, mais pas au niveau de YouTube, ça devrait être fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses. Ce n'est pas que les enfants n'ont rien à faire sur internet, mais il y a plein de choses auxquels ils ne devraient pas avoir accès.
________
Le problème des enfants avec smartphone c'est "mais que font les parents ?" Quand dans le tramway j'entends des gamins au début du collège (et peut-être même primaire) parler de ce qu'ils regardent sur internet ça fait peur.
Les parents sont justes irresponsables de donner des téléphones avec abonnement illimité comme ça à leurs mioches ; à partir du moment où ils ont ça ils ont accès à ce qu'ils veulent ; 4chan/b/, BestGore, les sites de culs et compagnie, tout ça est en accès libre. Il ne faut pas s'étonner quand à la récré dans les toilettes on trouve une petite avec le zguègue d'un de ses camarades de classe dans la bouche avec les autres qui regardent pour faire comme ils ont vu sur internet...
Enfin, comme je disais, les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...), les opérateurs devraient s'occuper de ça, ce serait simple pour eux (surtout que la censure ils savent déjà faire).

En cherchant les conditions je suis tombé là-dessus https://support.google.com/accounts/answer/1350409?hl=fr


"fait niveau opérateurs, avec des forfaits spécial enfants (je ne parle pas des ados) qui bloquent pas mal de choses"
=>oui, histoire de bien leur enseigner qu'un internet censuré c'est normal, comme ça le temps qu'ils grandissent, quand internet sera comme en Chine ça les choquera pas....

"les parents ne se rendent pas compte de tout ce à quoi on a accès là-dessus (eux-mêmes sont déjà largués pour la-plupart...)"
=>les parents de jeunes enfants sont maintenant bien souvent d'une génération qui connaît pas mal internet, quand même. Bon, le problème c'est qu'ils sont aussi d'une génération déresponsabilisée, qui pense que c'est à l'Etat de s'occuper de leurs gosses à leur place...


Il y a quand même une différence entre contrôle parental (géré par l'opérateur oui, parce que beaucoup des parents sont à la ramasse -ça n'empêche que l'opérateur peut proposer un contrôle, et le parent le gère-) et censure...
Sinon on laisse tout libre aux gosses hein, sous prétexte d'un internet libre, on leur file un moteur non-censuré aussi et accès à tout ce dont on a accès sans filtre...
C'est quoi l'autre solution sinon ? Parce que ce n'est pas non plus avec une vraie éducation à internet à l'école que les gamins n'iront pas là où il ne faut pas.
Ils ont quelque chose dans les mains qu'ils ne devraient pas avoir en l'état. C'est comme un gosse dans un bar, ça n'a rien à y faire tout seul.


"Sinon on laisse tout libre aux gosses hein, sous prétexte d'un internet libre, on leur file un moteur non-censuré aussi et accès à tout ce dont on a accès sans filtre"
=>Il y a toute une génération d'enfants qui ont accédé à internet "brut", sans filtre et avec en plus des parents complètement largués bien incapables de les y contrôler. Ils n'en sont pas morts pour autant...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]