2016 : une année charnière pour le marché du smartphone

Le par  |  5 commentaire(s)
utilisation-smartphone

Selon les dernière estimations du cabinet d'analyse IDC, le marché du smartphone affichera un ralentissement de croissance cette année.

Et si l'âge d'or du smartphone était déjà derrière les constructeurs ? C'est ce que suggère le cabinet IDC qui prévoit un ralentissement de la croissance du secteur cette année, située autour des 3% contre 10% l'année passée.

Ce début d'année a déjà montré des signes de ralentissement avec une croissance de 5,8% seulement contre 10% en 2015. Au total, on estime que le marché affichera 3,2% d'évolution sur l'année entière.

Le ralentissement des ventes s'explique par l'arrivée à maturité du marché, en Europe comme aux USA et en Chine, mais également dans les pays émergents. Il reste peu de marchés à fort potentiel pour les fabricants qui subissent également de par leur relatif immobilisme dans les produits proposés.

smartphone-poche

Les évolutions d'une génération à l'autre de smartphone sont mineures et si les gains de puissance sont bien au rendez-vous chaque année, rien n'exploite encore réellement ces capacités. Nous disposons ainsi dans notre poche d'une puissance équivalente à un PC fixe, sans pourtant être capables de la mettre à contribution pour autre chose que des messageries ou des jeux basiques.

Et cela entraine un autre phénomène : les cycles de renouvellement s'allongent. Les utilisateurs ne voient pas l'utilité de changer de smartphone lorsque celui-ci fonctionne avec toutes les applications disponibles sur le marché, et encore moins si la nouvelle version ne propose pas ou peu de différence.

La situation elle-même est favorisée par la mutation du secteur des télécoms : avec les forfaits SIM only, les acheteurs s'orientent vers des smartphones achetés directement sur les sites de vente en ligne. Ils hésitent ainsi beaucoup à changer leur terminal payé au prix fort à chaque renouvellement de gamme.

Le constat profite à Android, décliné sur des smartphones toujours plus abordables et qui devrait gagner plus de 3% de parts de marché cette année pour s'établir à 84%. Avec un prix moyen situé autour des 218 dollars, les smartphones sous Android de moyenne gamme sont les plus prisés.

Ces analyses mènent à une autre prévision : l'iPhone pourrait reculer un peu plus et s'offrir difficilement 15% de parts de marché, soit un point de pourcentage comparé à 2016. Enfin, Windows Phone devrait être en chute libre et s'établir à 0,8% de parts de marché, faute de nouveaux terminaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1901267
Ca c'est fort possible ! Vu que l'on commence à avoir des portable vraiment puissant à petit prix, moins de raison de les renouveler donc le marché va forcément ralentir.
Le #1901282
Safirion a écrit :

Ca c'est fort possible ! Vu que l'on commence à avoir des portable vraiment puissant à petit prix, moins de raison de les renouveler donc le marché va forcément ralentir.


Faut faire une pause ...

Respirer un grand coup, et ça va mieux ....
Le #1901311
Et oui, la croissance des choses tout comme les arbres ne monte pas jusqu'au ciel.
Ce principe ne s'applique pas aux prix de l'immobilier bien entendu.
Le #1901336
zeds a écrit :

Et oui, la croissance des choses tout comme les arbres ne monte pas jusqu'au ciel.
Ce principe ne s'applique pas aux prix de l'immobilier bien entendu.


lol
Le #1901435
zeds a écrit :

Et oui, la croissance des choses tout comme les arbres ne monte pas jusqu'au ciel.
Ce principe ne s'applique pas aux prix de l'immobilier bien entendu.


Si si c'est aussi le cas pour l'immobilier, et quand cela tombe cela tombe très très bas : exemple récent les subprimes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]