Abus de position dominante : Intel demande du temps

Le par  |  11 commentaire(s)
Intel logo

Dans le cadre d'une l'affaire d'abus de position dominante sur le marché européen, Intel réclame plus de temps pour présenter sa défense.

Intel logoPour rappel, à la fin du mois de juillet dernier, la société Intel qui se positionne en tant que numéro un mondial sur le marché des processeurs, avait été reconnue coupable d'abus de position dominante en Europe, zone où ou cette dernière accapare près de 80 % des ventes.

EuropeLa Commission européenne lui reprochait en effet ses pratiques commerciales, évoquant des ristournes accordées aux constructeurs qui favorisaient ses produits ou annulaient les commandes de produits de son concurrent AMD, mais aussi des ventes à perte lors d'appels d'offres faits par des sociétés importantes sur le marché des serveurs.

Intel n'avait alors par tardé à nier ces accusations à son encontre par l'intermédiaire d'un communiqué de presse, indiquant qu'elles étaient fondées sur les seules réclamations d'AMD et non pas sur celles des consommateurs. Mais au-delà de ces discours, Intel avait jusqu'au 8 octobre prochain pour préparer sa défense. Cela n'a pas suffi visiblement.

En effet, selon l'agence de presse Reuters, qui cite une source interne à l'exécutif européen, Intel aurait réclamé plus de temps pour présenter sa défense. La demande serait actuellement étudiée du côté de Bruxelles. Affaire à suivre donc.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #186923
"et non pas sur celles des consommateurs."
C'est sûr que nous, pauvres consommateurs, on se fait avoir sans le savoir alors comment se plaindre ?
Le #186927
Intel qui détruit les emails qu'il devait remettre au juge...
Parmis ceux-ci figurait ceux de tous les dirigeants d'Intel...
Malheureusement les backups ont aussi été effacés par erreur...

Et ce qui est encore plus dommage, c'est qu'ancun logiciel de récupération de données ne peut retrouver ces données effacées par mégarde...

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Intel est accusé et reconnu coupable au Japon d'avoir "convaincues" 38 sociétés d'utiliser des puces Intel au détriment de ses produits, parmi lesquels les constructeurs informatiques Dell, Sony, Toshiba, Gateway et Hitachi. Verdict: un avertissement sans frais, qui ne s'accompagne d'aucune amende.

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Intel est accusé par la Korean Fair Trade Commission. Le 12 septembre dernier Intel reçevait un "Rapport d'Objections" de la FTC. Intel doit maintenant se défendre devant la Commission avant qu'elle ne rende son verdict final.

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Le 2 juillet 2006, le quotidien financier Financial Times Deutschland a révélé qu'il aurait eu connaissance d'une correspondance révélant que le groupe Media Saturn n'aurait pas l'intention de vendre des produits AMD du fait d'un accord le liant avec le californien Intel. Ce dernier aurait payé Media-Saturn-Holding (Media Markt), à hauteur de 15 à 20 millions de dollars, afin qu'il ne vende pas de produits AMD mais uniquement les siens.

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Selon plusieurs sources, les revenus de Lenovo auraient été bonifiés par des primes venant d’Intel. La firme de Santa Clara aurait versé plus de 22 millions de dollars au cours du quatrième trimestre de l’année dernière. En échange, Lenovo devait acheter 17 millions de processeurs par an chez le père des Core 2 Duo, soit exactement le nombre d'ordinateurs vendus par Lenovo en une année. Selon Forbes, ce serait en tout plus de 100 millions de dollars qui seraient versé à l’année à la firme chinoise. Le frais publicitaires des produits Lenovo équipés de processeurs Intel seraient aussi pris en charge par la firme américaine.

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Après plusieurs années d'étude du dossier, l'autorité de concurrence de la Commission européenne a finalement communiqué ses griefs et accuse formellement Intel de pratiques illégales à l'encontre de son concurrent AMD.

~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~ - ~

Mais naturellement y'a un tas d'imbéciles qui vont défendre Intel, qui vont dire que c'est ça la compétition, que c'est de bonne guerre...

Ouais, bien sûr...
Le #186931
Décidément la réussite ne plait pas à l' UE; aprés Microsoft c'est Intel qui est visé.
Quand on est incapable on s'attaque à ceux qui réussissent, et on traite d'imbéciles ceux qui ne sont pas de votre avis, c'est une façon de procéder que l'on a déja observé aussi en politique dans notre pays...
Le #186932
@pompin93: ce n'est pas "réussite" qui dérange, c'est le non respect des lois pour y arriver

Si je vais plastiquer les boutique de mes concurrents, et qu'au final, je suis le seul sur le marché dans le coin, t'es du genre à me féliciter pour ma réussite ?
Le #186938
"Mais naturellement y'a un tas d'imbéciles qui vont défendre Intel, qui vont dire que c'est ça la compétition, que c'est de bonne guerre..."
--
Il suffit de regarder le commentaire juste apres le tient, malheureusement...
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #186943
ed, illuminati, chitzitoune

+1
Le #186961
Je ne veux pas défendre Intel mais en quoi une exclusivité est un non respect des lois ? Dell l'a fait pendant des années, et avait en échange des tarifs ultra bas.
Cela dit je ne défends pas Intel, parce que leurs processeurs sont largement au dessus de ceux d'AMD en ce moment, et ils pourraient y arriver autrement qu'en trustant à mort.
Le #186972
@Hiwyx : ce n'est pas l'exclusivité le problème (après tout, n'importe qui peut choisir de vendre que du Intel si ça lui chante), mais plutot les "primes" et chantage effectués pour l'imposer chez les vendeurs, qui sont contraire à la libre concurrence.

En gros, la politique d'intel, c'était de dire aux assembleurs, on vous vend nos proc tel prix, mais attention, si vous vendez autres choses, on double le prix (donc forcement, vous pourrez plus du tout rivaliser avec les autres, donc vous serez obligé de faire du tout AMD par exemple, Le Intel étant devenu inabordable pour vous)
Le #187019
@edzilla

J'espère que pompin93 a fait exprès, question de lancer un troll par exemple.


J'ai même pas parlé du milliard de $ versé à Dell.
Ni d'un tas d'autres trucs tout aussi dégeulasse de la part d'Intel.


Par exemple, depuis le tout début de leur existence, Intel et AMD ont un accord de partage technologique pour tout ce qui touche les processeurs x86.

Pourtant lorsqu'Intel a sorti son 80386, il a refusé de partagé la techno avec AMD. Ce dernier produisait alors des 286 à 16 MHz alors qu'Intel se limitait à 12.5 MHz. AMD a du faire du reverse-engineering pour créer ses propres 386.

Une fois qu'AMD a su recréé des 386, il sorti une version à 40 MHz alors qu'Intel était limité à 33 MHz. Intel a alors sorti son 486, refusant encore une fois, malgré leur contrat, de donner les specs à AMD.

AMD a alors intenté une seconde poursuite contre Intel. Pendant ce temps, Intel était seul à offrir des 486. Mais AMD a encore une fois fait du reverse-engineering et a sorti ses propres 486. Cette fois AMD a offert des 486 DX4 120 MHz alors qu'Intel n'a jamais dépassé le 100 MHz.

Six ans après le début de la poursuite, le juge a donné raison à AMD. Mais il était déja trop tard car Intel venait de sortir son Pentium.

Naturellement, il est inutile de vous dire que les CPU d'AMD, bien que plus performants que ceux d'Intel étaient vendus moins cher que ces derniers...

Ensuite Intel a choisi de breveter son socket, contournant ainsi le contrat qui le liait à AMD.

L'Itanium, développé à partir de 1999, n'utilisait pas l'archi x86. Avec ce processeur, Intel désirait créer une nouvelle norme, différente et non-compatible avec le x86.

Pourquoi faire me direz-vous ?

Intel voulait briser son contrat d'échange avec AMD en créant une toute nouvelle architecture qui n'était pas inclue dans le contrat initial.

Si Intel avait gagné, étant le seul détenteur de tous les brevets de l'Itanium, et n'ayant aucun contrat d'échange pour cette nouvelle archi, avec qui que ce soit, Intel serait alors devenu un monopole mondial absolu.

Remerciez AMD d'avoir pu imposer son extension 64 bit, sinon c'était la fin de la concurrence, et la faillite assurée, de tous ceux qui produisaient des processeurs x86.


Pour ceux qui veulent plus d'info (anglais) :
http://www.mdronline.com/mpr_public/editorials/edit19_13.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]