AdBlock Plus attaqué en justice pour ses liens financiers avec Google et autres géants du Web

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Spiegel
Adblock-Plus

Le module de filtrage de publicités Adblock Plus fait aujourd'hui l'objet de poursuites de plusieurs groupes médias allemand. En cause : un modèle économique qui ne respecterait pas les lois de la concurrence.

Le journal Spiegel indique ainsi que les régies publicitaires de plusieurs groupes médias Allemands viennent de porter plainte contre Eyeo GmbH, l'éditeur d'Adblock Plus. Parmi les plaignants, on trouverait de grands noms des médias allemands : ProSiebenSat 1, RTL Group ou encore le groupe de presse Axel Springer qui reprochent à Adblock Plus de ne pas respecter les lois de la concurrence.

adblock plus Ce qui pose actuellement problème, c'est le lien financier entretenu entre Eyeo et certains grands groupes du Web. Car si AdBlock est un module visant à filtrer la publicité sur Internet, il est majoritairement financé par Google, Yahoo et d'autres grands acteurs au travers de ses critères de filtrage.

C'est ce qui explique aussi pourquoi Adblock ne bloque pas l'intégralité des publicités en ligne. En exagérant, on peut ainsi dire qu'Adblock ne filtre que les régies publicitaires considérées comme intrusives et non partenaires, tout en laissant le champ libre à ses propres associés ( du moment qu'elles sont non intrusives). C'est également pour cela que le filtrage est réalisé depuis une liste blanche activée par défaut, et non d'après un algorithme de détection automatique.

Par ailleurs, Adblock ne se cache pas de ce système de financement et de fonctionnement, pour apparaitre dans la liste blanche activée par défaut, il suffit de contacter l'éditeur. Ce dernier indique que la procédure est gratuite " pour les sites de petite et moyenne taille" en nuançant sur le fait que le logiciel est " rémunéré grâce à la contribution de gros sites qui respectent le programme Publicités acceptable et souhaitent y prendre part."

Pour se convaincre du fonctionnement du module, il suffit d'afficher la liste en question, et d'y découvrir la présence d'Opodo, Amazon, Google, Yahoo, Yandex et bien d'autres... Autant de grands acteurs du Web qui mettent la main à la poche et proposent des publicités en accord avec la politique d'Adblock.

Déjà critiqué pour cette pratique par diverses associations, cette fois, ce sera au tribunal de Munich de juger de la question de la concurrence dans le dossier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1791272
Adblock Edge .... que du bonheur
Le #1791292
Les règles de la concurrence sont respectées, puisque toute société peut faire partie de la liste blanche à partir du moment où elle respecte le principe de ADP :

la publicité NON INTRUSIVE, ce qui ne veut pas dire que la pub est prohibée.

Ensuite, il faut tout de même payer une obole, suivant le même principe que la quasi totalité des labels qualité, dont ceux par exemple de la nourriture BIO.

Les gens ne sont pas contre la publicité mais il faut que cela reste acceptable, sur certains sites, des dizaines de pub, de popups, de pages s'ouvrent. Il est donc devenu malheureusement impossible de surfer sans bloqueurs de pub.

Avant que tout cela ne devienne délirant, je me souviens, que sur certains petits sites, nous les habitués cliquions sur les quelques pubs juste pour produire un peu de revenu pour le site.

Le #1791312
MitchBuchanon a écrit :

Adblock Edge .... que du bonheur


Connaissait pas merci
Le #1792092
Ce que fait ce logiciel n'est ni plus ni moins que du rançonnement. Depuis l'arrivée de Faida le logiciel a pris une tournure détestable. Heureusement que le code est libre et que des fork beaucoup plus simples existent déjà.
Le #1792282
La liste blanche, c'est elle qu'on souhaite bloquer.
Oui, vive Adblock edge qui bloque tout sans exception selon la liste noir installée.
Le #1792342
Je ne comprends pas le problème la liste blanche on peut la bloquer aussi à l'installation.
En allant à préférence des filtres.

Le #1793352
PauletteParis a écrit :

Les règles de la concurrence sont respectées, puisque toute société peut faire partie de la liste blanche à partir du moment où elle respecte le principe de ADP :

la publicité NON INTRUSIVE, ce qui ne veut pas dire que la pub est prohibée.

Ensuite, il faut tout de même payer une obole, suivant le même principe que la quasi totalité des labels qualité, dont ceux par exemple de la nourriture BIO.

Les gens ne sont pas contre la publicité mais il faut que cela reste acceptable, sur certains sites, des dizaines de pub, de popups, de pages s'ouvrent. Il est donc devenu malheureusement impossible de surfer sans bloqueurs de pub.

Avant que tout cela ne devienne délirant, je me souviens, que sur certains petits sites, nous les habitués cliquions sur les quelques pubs juste pour produire un peu de revenu pour le site.


Les pubs de Google n'ont rien d'acceptable. ABP pratique le racket, qui pénalise avant tout les plus petites régies (les moins traçantes car moins répandues) qui n'ont pas forcément les moyens de payer pour la bienveillance de la mafia ABP. En taule Al Capone Plus.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]