Un plan Marshall pour connecter l'Afrique à Internet ?

Le par  |  7 commentaire(s)
afrique-satellite

Alors que le monde compte de plus en plus d'internautes, l'Afrique reste en marge de cette évolution.

Afrique satelliteAlors que le monde comptait fin 2006 près de 4 milliards d’abonnés au téléphone fixe/mobile et plus d’un milliard d’internautes, les chiffres de l’institut JupiterResearch datés de juillet 2007 estimaient qu’ils seraient 1,5 milliard en 2022 à être connectés à Internet soit 22% de la population mondiale.

La technologie progresse, mais pas pour tous. En effet, d’autres chiffres parlent également de fracture numérique importante. Notamment celle qui existe entre l’Afrique et le reste du monde. Les données de l’InternetWorldStats datées de 2006 montre que le continent africain détient le taux de pénétration à Internet le plus bas (2,6%) comparé à l’Amérique du Nord (68,6%), l’Europe (36,4%) et l’Asie (10,4%).

L’agence de l’ONU, l’UIT (Union Internationale des Télécommunications), prépare un sommet « Connecter l’Afrique » qui aura pour but d’atteindre les objectifs précédemment approuvés par les participants au Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI).

« Connecter l’Afrique » aura donc lieu dans la ville de Kigali au Rwanda, les 29 et 30 octobre prochains où participeront plus de 17 pays africains dont la Tunisie. Ce sommet vise à réduire la fracture numérique entre les pays du Nord et du Sud. Et afin d'améliorer le contexte socio-économique du continent, il aura pour principale mission de faciliter l’accès aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en accélérant la conclusion de partenariats ainsi que leur déploiement infrastructurel qui sont les premiers éléments indispensables à leur accès.

Par ailleurs, l’UIT suggère la mise en place d’un plan Marshall en Afrique, au vu des résultats qui restent encore insuffisants dans son dernier rapport concernant les investissements réalisés sur le continent africain en matière d’infrastructures TIC.
Complément d'information
  • L'Afrique a t-elle déjà besoin de la 3G '
    Certains opérateurs de téléphonie mobile sont actuellement la cible de légères critiques pour ce qui est de leurs développements dans le continent le plus pauvre du monde.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #184012
Impossible en effet d'imaginer un développement de l'Afrique dans les domaines de l'éducation, de la santé, et même tout simplement de la paix, si on n'aide pas le continent (pardon, les peuples du continent) à obtenir un accès facile et pas cher à l'Internet
Le #184017
Je pense pas que ce soit la priorité...
Il y a tellement d'endroit en Afrique où il n'y a pas d'eau potable, encore moins d'eau courante, de tout à l'égout, d'électricité (ou alors pas tout le temps et pas fiable), pas de ramassage des ordures...
Bref avec tout ce qu'il y a à faire, l'internet n'est vraiment pas une priorité. Ils seront encore plus nombreux à voir de belles choses à l'écran et croire qu'en venant en Europe ou aux USA ils vivront dans le luxe, ça leur donnera plus envi de quitter l'Afrique qu'essayer de construire quelque chose chez eux.
Internet n'empêchera pas les massacres ethniques, on pourra juste voir les gens se faire massacrer ou mourrir de faim en direct avec une web-cam. Quelle avancée !
Pour sortir l'Afrique de sa misère, il faut faire les chose dans l'ordre.
Bref cette histoire d'internet permet surtout aux biens pensant de se donner bonne conscience pour pas un rond, pas un éffort, et à quelques industriels de remporter des marchés très juteux.
Pour ce qui est de l'école, bien sûr que c'est un mieux, mais en France dans les années 70, le niveau etait bon, les jeunes avaient le Bac, et tout ça sans internet, alors en Afrique c'est surtout du matériel scolaire, des écoles et des Profs qu'il faut (sans parler d'un ramassage scolaire pour éviter à des enfants de marcher 2 heures le matin pour aller à l'école..).
Encore une fois on met la charrue avant les boeufs.
Anonyme
Le #184018
"où participeront plus de 17 pays africains ainsi que la Tunisie"
=>la tunisie n'est-elle pas africaine?
ce serait plutot "dont" la tunisie

sinon christophe77 +10000000
en faisant les priorités (eau, electricité etc...) internet viendra bien rapidement... a quoi sert de donner internet à une population qui meurt de faim (pour certains)?
Le #184019
super des mails de fils de riche millionaire mais coinces pour rapatrier les fonds vont pulluler par milliards et polluer encore le net

c est vrai que pour une societe qui a meme pas 1$ par jour et de quoi vivre !!! INTERNET sera la solution a la pauvrete dans le monde tssss
ou comment leur rammasser la moitie de leur unique $ journalier pour FAI sans scrupulles
Le #184040
Pourquoi faire puisque au train ou va l'immigration clandestine ils seront bientôt tous en Europe ou aux USA
Le #184071
fils de millionnaire, ou veuve ayant touché un gros héritage

+1 christophe77, meilleure accès à l'information, pourquoi faire? Pour oublier que pendant ce temps la ils ont faim et soif?

Sinon ça peut toujours servir au expats et surtout pour mieux coordonner des missions humanitaire et de developpement.
Mais pour la population même, c'est aussi utile qu'une voiture sans essence.
Le #184210
Il faut également arrêter de penser que l'Afrique se limite à des individus squelettiques n'ayant ni eau ni nourriture. Comme on peut le constater en Occident, l'économie dépend de plus en plus d'Internet. Ben, là bas aussi il existe des entreprises et des universités qui aimeraient bien avoir un réel accès Internet fiable, rapide et permanent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]