Cartes accélératrices : après la PhysX, l'Intelligence !

Le par  |  10 commentaire(s)
AIseek logo

Enfin de l’IA crédible 'Ce processeur nommé Intia opère de manière complémentaire avec les titres déjà optimisés afin d’améliorer l’Intelligence Artificielle des PNJ (Personnages Non-Joueurs).

Enfin de l’IA crédible 'Aiseek logo
Ce processeur nommé Intia opère de manière complémentaire avec les titres déjà optimisés afin d’améliorer l’Intelligence Artificielle des PNJ (Personnages Non-Joueurs). Au même titre que la carte PhysX d’Ageia qui elle, accélère à la fois le calcul de la gravité, le mouvement, l'inertie, l'éclatement, la dispersion, l'écoulement, etc., la puce Intia fonctionne elle aussi afin d’améliorer l’immersion du joueur dans l’univers videoludique. En effet, la puce IA contribuerait à rendre les PNJ moins « stupides », donc plus réactifs à leur environnement. Qui n’a jamais pesté contre des coéquipiers PNJ fonçant tête baissée dans des murs, se faisant fragger sans réagir ' Ou ces fantassins de Will of Steel (Steal oui…) définitivement coincés dans des arbres '


Surtout une démo technologique.
Selon les ingénieurs – et les agents marketing – de AIseek (« I seek » en anglais : « je veux, je cherche, je désire » ou « catalyseur d’IA »), le processeur dédié serait capable de calculer des tâches d’intelligence artificielle de bas niveau 200 fois plus rapidement que si c’était le CPU qui devait tout gérer. A l’heure actuelle, le labo israélien tente de lever des fonds pour finaliser son projet. Mais déjà, 4 démos technologiques sont téléchargeables depuis le site d’Aiseek. Je vous laisse juger de la pertinence de cette technologie. 300€ pour le processeur, 500€ pour la carte graphique, et combien pour une (très) hypothétique carte accélératrice physique/IA '

Complément d'information
  • LG souhaite réinventer la carte de crédit
    Face à la montée en puissance du commerce en ligne, les établissements bancaires sont contraints de renforcer la sécurité de la carte bancaire pour endiguer la fraude.
  • La carte bancaire veut se réinventer
    Le secteur des paiements est actuellement en mutation, avec l'avènement du commerce en ligne et la démocratisation du paiement mobile, la carte bancaire se doit d'évoluer, et les premières amorces du paiement sans contact ne sont que ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #128915
C'est un peu idiot à une période, où le processeuir perd du temps à attendre la réponse de la carte graphique ...
C'est pas comme si le processeur était resté un élément limitant de nos jours ...
Le #128920
Autant je comprends que les traitements "physiques" demandent des puissances de calcul, autant je ne comprends pas le rapport avec l'IA...
Ca ne serait pas plus un probleme de programmation plutot que de puissance de traitement des donnees'
Le #128923
Ben non, pas mal d'algorithmes d'IA trouvent leurs limites dans la puissance de calcul qui leur est concacrée. D'après toi, pourquoi Deep Blue (l'ordinateur champion d'echecs) est une machine si puissante '
Le #128924
euh, parce qu'elle connait "par coeur" la totalité des parties existantes ...
Le #128925
Be ouais, Deep Blue c'est plus du traitement massif en force brute de possiblités plutot que de l'IA
Le #128928
Deep Blue connait toutes les parties existantes, mais ce n'est pas tout. Il calcule aussi tous les coups possibles et ce qu'ils peuvent engendrer, le plus loin possible. C'est du calcul de masse, comme la plupart des types d'IA qu'on sait faire aujourd'hui ...
Le #128939
Surtout, je sais pas si vous vous en souvenez mais lors de l'ultime partie, alors que Deep(er) Blue allait tomber dans le panneau pour la 3e fois, les bidouilleurs de chez IBM modifièrent le programme IA pour qu'elle s'adapte au "style" de Kasparov. Il avaient le droit d'intervenir pour changer la donne... Toute cette histoire n'est qu'une vaste opération marketing d'IBM...
Le #128944
"...intelligence artificielle de bas niveau..." >>>bah l'intelligence de bas niveau, c'est pas la bétise '''

Plus sérieusement, je rejoins wisssams et canardo, c'est plutôt au niveau soft qu'on peut parler d'IA, la puissance du hard n'est là que pour la rendre plus proche de la réalité ("...la puce IA contribuerait..." )...
Le #128952
@lebonga
["...intelligence artificielle de bas niveau..." >>>bah l'intelligence de bas niveau, c'est pas la bétise ''']

Le #129007
Salut à tous !

Bizarre pour moi vos réactions.

Bien sûr que cette annonce n'apporte rien de bien interressant. Pour l'instant.

A une époque où la majorité (de loin) des jeux vidéos n'apporte que de l'esbrouffe, "n'innove" qu'au travers des graphismes et des animations, je pense depuis déjà longtemps que l'avenir des jeux vidéos se situe dans deux directions : L'IA et le moteur physique.

Le moteur physique a fait une énorme bon en avant avec le moteur Havoc ("Half-Life 2" ou "Oblivion" par exemple). Et tout le monde comprend que simuler les lois de la physique nécessite tant de calculs qu'une aide hardware soit justifiable.

Alors comment ce fait-il que personne ne semble comprendre que simuler l'intelligence humaine, c'est à dire le fonctionnement du cerveau humain (!), ne puisse nécessiter une puissance de calcul colossale (en admettant que cela suffise).

Croyez-moi, obtenir des jeux pouvant enfin se vanter sans abus de posséder une IA nécessitera bien plus que la pauvre puissance de calcul de nos processeurs actuels, et l'expérience de jeu en sera incroyablement transformée. On sera loin des scripts mécaniques actuels, même si certains jeux ("Fear" ou "Oblivion" par exemple) commencent à montrer la voie. "Commencent" seulement...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]