Alcatel-Lucent : 4 000 licenciements supplémentaires

Le par  |  1 commentaire(s)
Alcatel Lucent

Patricia Russo vient de dévoiler le nouveau plan d'urgence qui lui a été demandé. Comme prévu, il annonce de nouvelles suppressions d'emplois.

Alcatel lucentAu mois d'avril dernier, lors de la publication de ses résultats financiers pour le premier trimestre 2007, Alcatel-Lucent avait révélé une perte sèche s'élevant à 260 millions d'euros. Le groupe franco-étasunien, qui oeuvre dans le secteur des télécommunications, n'avait alors pas tardé à annoncer un plan social de grande envergure touchant 12 500 emplois, parmi lesquels 1 468 en France.

Pat russo directrice generale alcatel lucentAu mois de septembre dernier, considérant ce plan insatisfaisant, les membres du conseil d'administration ont ordonné à Patricia Russo, dirigeante du groupe, de leur en remettre un nouveau le 30 octobre.


4 000 licenciements supplémentaires

Alors qu'un total de 30 000 suppressions d'emplois à la clé était évoqué, il s'avère que le plan social révélé soit moins important. En effet, aux 12 500 licenciements, il faudra en rajouter 4 000, soit un total de 16 500 personnes remerciées. Ces suppressions d'emplois supplémentaires devraient permettre d'économiser 400 millions d'euros, amenant l'économie totale à 2,1 milliards d'euros d'ici 2009. Dans la foulée, le directeur financier Jean-Pascal Beaufret sera remplacé par Hubert de Pesquidoux.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #189577
Le principe c'est d'externaliser les emplois. On se separe d'un nombre important d'employés pour derriere faire appel à un nombre aussi important de sous traitants. Ben oui, le travail, en general il est toujours là et il faut bien quelqu'un pour le faire. Evidemment si on veut gagner du fric dans l'operation il faut que les sous traitants soient au minimum moins bien payés que les employés à l'origine. En general ils sont moins bien payés et leur conditions de travail sont aussi moins bonnes. Quand c'est possible on sous traite là ou le travail est moins cher. Quand c'est pas possible on sous traite en local aux sociétés les moins cheres. C'est le nivellement par le bas de l'economie neo-liberale.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]