L'Allemagne expulse le chef des services secrets américains

Le par  |  12 commentaire(s) Source : AFP
Angela Merkel

Depuis les révélations des activités secrètes de la NSA et la mise sous écoute de la Chancelière allemande Angela Merkel, rien ne va plus entre l'Allemagne et les USA. Point d'orgue de cette montée en tension : Berlin a demandé au chef des services secrets américains de quitter le pays.

Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement Allemand a partagé dans un communiqué " Il a été demandé au représentant des services secrets américains à l'ambassade des États unis d'Amérique de quitter l'Allemagne".

NSA Une expulsion qui interviendrait " en réaction d'un manque de coopération ( constaté) depuis longtemps dans les efforts pour éclaircir" l'activité des agents de renseignements américains en Allemagne, a précisé le député allemand Clemens Binninger, président de la commission de contrôle parlementaire sur les activités de renseignement.

Sur le papier, la décision fait suite à deux affaires d'espionnage possibles récemment dévoilées. Par ailleurs, un agent du renseignement allemand ( BND) a été arrêté la semaine passée, il est soupçonné d'avoir fourni des documents sensibles à la CIA.

Pour autant, on ne peut s'empêcher de voir là un signe de mise en garde de l'Allemagne aux USA. Le pays renforce ainsi son autorité sur le sujet de l'espionnage entre alliés, une thématique houleuse depuis les révélations de l'ex-membre de la CIA Edward Snowden et plus particulièrement depuis le scandale de la mise sous écoute du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel.

Cette dernière partageait d'ailleurs son sentiment peu avant l'annonce de l'expulsion du représentant américain : " Je crois que dans ces moments qui peuvent être très confus, il est décisif de pouvoir se faire confiance entre alliés. Plus de confiance peut impliquer plus de sécurité."

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1791332
Au moins, l'Allemagne a réagit, elle. La France, regarde tout ça en chien de faïence.... alors peut-être qu'elle fait exactement la même chose et n'ose pas trop gueuler, mais bon, un peu de courage politique n'est pas trop demander à nos chers dirigeants...
Le #1791462
graveen a écrit :

Au moins, l'Allemagne a réagit, elle. La France, regarde tout ça en chien de faïence.... alors peut-être qu'elle fait exactement la même chose et n'ose pas trop gueuler, mais bon, un peu de courage politique n'est pas trop demander à nos chers dirigeants...


"France et courage politique"

Voilà une sacrée oxymore comme je les aime .


Le #1791472
Nos dirigeants sont notre honte, en acceptant TOUT ce qui leur est demandé, qu'il s'agisse des directives de Bruxelles, soutenues par l'Allemagne, les US, etc.

On a pu le voir dans l'affaire Snowden, pour les différentes interventions militaires qu'ils ont soutenu et "applaudi" des deux mains, ou encore pour toutes les tentatives de dérégulation proposées par les marchés financiers (dernières en date : TAFTA, qui devient le TISA).

En quoi est-ce que notre gouvernement représente et défends encore le peuple français ? Sérieusement, quelle mesure est réelement prise dans son intérêt aujourd'hui ?
A part restreindre nos libertés sous de faux prétextes (liberté d'expression, droit du travail) et nous assomer de taxes pour empêcher les entrepreneurs de s'en sortir, ils font quoi au juste ?
Le #1791532
C'est intéressant parce que cela n'a rien à voir avec une question de santé financière.

Sarko a commençait à soumettre la France à des puissances étrangères et Hollande continue cette politique.
Le #1791592
orakaa>Les directives européennes sont l'équivalent des lois nationales, mais à l'echelle européenne (et voté par le parlement européen). Donc à partir du moment où un pays fait partie de l'europe, il est de facto soumis aux directives européennes. A charge pour chaque état membre de l'UE de transposer ces directives en lois.
Le #1791602
Au moins un pays et un chef d’état qui pose "ses couilles sur la table", j'aimerai bien que cela ce fasse en France, on se fait marcher dessus par tout le monde et on se revendique grande puissance mondiale...... Big LoL
Le #1791622
fitfat a écrit :

orakaa>Les directives européennes sont l'équivalent des lois nationales, mais à l'echelle européenne (et voté par le parlement européen). Donc à partir du moment où un pays fait partie de l'europe, il est de facto soumis aux directives européennes. A charge pour chaque état membre de l'UE de transposer ces directives en lois.


Je le sais bien, sauf que nos dirigeants (droite comme gauche) nous vendent le fait que l'Europe est à suivre et repoussent toute alternative. Quand le "remède" fait plus de dégats que le mal qu'il est censé combattre, il est temps de le remettre en question.

Donc comme dit au dessus : s'ils ne nous défendent pas et acceptent ou forcent la mise en application de directives (Maastricht, etc.) et d'un pouvoir "autre" que le pouvoir du peuple qui les a élu, à quoi servent-ils ?

Tout ce qu'on voit ce sont des "nous ne nous laisseront pas faire" (Montebourg, ce comique), et en douce, le TAFTA/TISA qui est négocié en douce, les usines qui ferment, etc.
Le #1791912
TAFTA/TISA, ça fait 15 ans que ça essayes de passer sous différent nom (avant, c'était CETA, puis avant encore ACTA,...) et c'est sans cesse rabroué.
Après, ceux qui nous défendent à ce niveau, ce sont les parlementaires européens. Ce sont eux qui vote pour ou contre les dérictives.
Les député servent à transposer les directives, légiférer sur le reste, voter les budgets,... mais certainements pas à remettre en cause les directives votées par le parlement européen. C'est aussi ridicule que de demander au conseil régional de te défendre contre les lois qui sont voté au parlement national.
Le #1791952
fitfat a écrit :

TAFTA/TISA, ça fait 15 ans que ça essayes de passer sous différent nom (avant, c'était CETA, puis avant encore ACTA,...) et c'est sans cesse rabroué.
Après, ceux qui nous défendent à ce niveau, ce sont les parlementaires européens. Ce sont eux qui vote pour ou contre les dérictives.
Les député servent à transposer les directives, légiférer sur le reste, voter les budgets,... mais certainements pas à remettre en cause les directives votées par le parlement européen. C'est aussi ridicule que de demander au conseil régional de te défendre contre les lois qui sont voté au parlement national.


Ok, déjà d'une, le CETA et ACTA n'ont rien à voir avec le TAFTA et TISA, qui sont des accords d'échange économiques mettant les (grosses) entreprises (qui ont les moyens d'engager de longs et coûteux procès) au dessus de nos lois.

En gros(dans le cadre où ce truc passe), si jamais Philip Morris trouve que l'interdiction de faire de la pub pour ses cigarettes affecte ses profits en France, ils seront en droit d'attaquer l'Etat pour demander une amende. C'est ce qui se passe (déjà ) en Australie, ou en Argentine par exemple. Ca pourra aussi s'appliquer aux OGMs, à l'exploitation du gaz de schiste, etc.

Ensuite quand je dis "nos dirigeants", je parle de l'ensemble de notre classe politique, de nos élus. On les retrouve au gouvernement, mais aussi au Parlement Européen. Et à ce sujet, comme au sujet du TISA, je te conseille de lire cet article pour voir le problème dont je parle...
http://www.marianne.net/Au-royaume-des-aveugles-l-accord-TISA-est-roi_a239874.html
Le #1791992
On va finir par regretter de ne pas vivre en Allemagne ! Il va falloir se gouger le cul en France. Et pas que les politiques, nous tous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]