L'Allemagne définit un cadre légal au piratage informatique

Le par  |  7 commentaire(s)
Hacker

Le Parlement allemand a adopté dans la nuit de vendredi à samedi derniers une loi sans amendement, assez controversée outre-Rhin et conçue pour faciliter la poursuite judiciaire des cyberdélits. Seul le parti de gauche a voté contre.

HackerDésormais, dans la loi allemande, est défini comme un délit toute création, vente, distribution ou acquisition d'outils permettant le piratage de logiciels qui sont écrits dans le but d'exercer des activités délictuelles comme par exemple accéder illégalement à des données protégées.

Seulement, des craintes naissent de cette loi, notamment du côté des administrateurs réseaux et autres experts en sécurité informatique. Ces derniers craignent de ne pas pouvoir pleinement exercer leurs tâches comme par exemple le test d'applications ou de réseaux pour améliorer la sécurité. Un travail qui va à l'inverse des activités malveillantes des black hats, des individus piratant des applications avec une intention de nuire ( pour rappel, un hacker n'est pas nécessairement quelqu'un de mal intentionné ).

L'accès non autorisé à des données sécurisées par le biais d'une désactivation ou d'un contournement de mesures de sécurité constitue également un nouveau délit inscrit dans la loi. Une interdiction qui demeure controversée à l'instar de la loi similaire des Etats-Unis : le Digital Millenium Copyright Act. Par ailleurs, cette loi étend le sabotage d'ordinateurs d'entreprises, d'organisations ou d'administrations déjà considéré comme un délit au domaine de la protection des données personnelles.

" L'acquisition délibérée de données en se connectant sur une transmission de données non publique ou bien en trouvant un moyen de lire des données s'étant échappées d'un système " constitue dès à présent un délit au niveau légal.

Cette loi devrait être mise en vigueur dès l'été prochain et permettra la mise en place d'un cadre juridico-légal dans les affaires de cyberdélits. Reste à observer sa mise en application qui s'est avérée difficile dans de nombreux pays ayant adopté des législations similaires.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #173091
J'aime bien "un moyen de lire des données s'étant échappées d'un système". C'est tellement vague que ça peut s'appliquer à n'importe quelle donnée. Même ce qui est affiché sur un écran.
Ca roule, la liberté progresse tout les jours en ce moment. Mais c'est pour notre bien soit disant.
Ca doit être une maladie des deputés qui pousse à leur faire voter des lois contre leur propres electeurs.
Vu qu'après les mêmes electeurs votent encore pour eux ils auraient tord de se gener d'un autre coté.
Le #173094
@mururoa : Surtout que bon, des données s'échappent pas toutes seule d'un système, et à part pour la personne qui les a dérobées, y'a souvent aucun moyen "fiable" de savoir si c'est des données volées ou qui sont disponibles publiquement.

De même que le "accéder illégalement à des données protégées". Ils ont besoin de rajouter une loi pour dire qu'accéder illégalement à quelque chose, c'est illégale

Pour le "L'accès non autorisé à des données sécurisées par le biais d'une désactivation ou d'un contournement de mesures de sécurité constitue également un nouveau délit", sur les réseaux d'échanges, aucun fichier n'est protégé de la sorte, c'est balo Hors, c'est celui qui aurait fait sauter ces protections qui serait coupable. Bon courage pour le retrouver, pendant que des milliers / millions d'autres profitent de son "travail"
Le #173100
" L'acquisition délibérée de données en se connectant sur une transmission de données non publique ou bien en trouvant un moyen de lire des données s'étant échappées d'un système " constitue dès à présent un délit au niveau légal.

Ca veut dire qu'ils n'ont pas le droit de venir fouiller dans les données des particuliers même ceux qui piratent?

:?
Le #173109
Au passage, le titre m'a vraiment induit en erreur, j'etais persuade que ca voulait dire que le piratage etait desormais legal en Allemagne
Le #173126
"Désormais, dans la loi allemande, est défini comme un délit toute création, vente, distribution ou acquisition d'outils permettant le piratage de logiciels qui sont écrits dans le but d'exercer des activités délictuelles comme par exemple accéder illégalement à des données protégées." c'est devenu illegal d'acheter un PC alors et de s'abonner à internet. va falloir qu'ils precise tout sa ou sa va etre le bordel
Le #173168
- Chloé ?
- Oui ?
- C'est Jack ! Il vous faut vous introduire dans le réseau allemande de la défense...
- Mais Jack, je ne peux pas. Vous savez bien que...
- Chloé ?
- OuiJack ?
- Exécution !
- Oui Jack.
Le #173282
Apres la France, l'allemagne...c'est le debut de la grosse offensive :s

Dreamer
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]