Amazon Cloud Drive : Sony Music peste et menace

Le par  |  2 commentaire(s)
Amazon Cloud Drive

À peine lancé et déjà critiqué par l'industrie du disque qui n'a pas apprécié la surprise d'Amazon. Sony Music fait peser un soupçon d'illégalité sur Cloud Drive qui permet notamment de stocker et écouter sa musique en streaming.

Amazon Cloud Drive Amazon Cloud Drive a été lancé à la surprise générale. Sa possibilité de stocker et diffuser sa musique personnelle en streaming a pris de vitesse Google Music ainsi que le projet similaire que l'on prête à Apple.

Si les solutions de Google et Apple peinent à voir le jour, c'est a priori en raison de discussions ardues avec l'industrie du disque, et cette dernière n'a visiblement pas apprécié la précipitation d'Amazon.

Sony Music est notamment monté au créneau et fait planer la menace d'une action intentée en justice. Porte-parole de la maison de disque, Liz Young a déclaré à Reuters : " Nous espérons qu'ils vont parvenir à un nouvel accord de licences. […] Nous gardons toutes les options juridiques ouvertes ".

Selon une source anonyme proche de l'industrie du disque, Amazon n'aurait prévenu les labels musicaux qu'une semaine avant le lancement de son service. " Je n'ai jamais vu une entreprise de cette ampleur faire une annonce, lancer un service et en même temps essayer d'obtenir des licences ".

Le problème est justement de savoir si Amazon a besoin de négocier des licences, et de son point de vue, ce n'est pas le cas. Amazon a indiqué à AllThingsDigital que la fonctionnalité qui permet de " sauvegarder des fichiers MP3 dans Cloud Drive " est assimilable au fait q'un " consommateur sauvegarde sa musique dans un disque dur externe ou même iTunes ".

Plus que le simple stockage, le point litigieux semble néanmoins être la diffusion en streaming pour laquelle l'industrie du disque voudrait un accord spécifique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #766021
Si c'est son propre Cloud et que la diffusion s'effectue sur ses propres appareils, où est le problème ?
Que viennent encore faire les Majors sur nos platebandes privées ?
Le #766051
"Plus que le simple stockage, le point litigieux semble néanmoins être la diffusion en streaming pour laquelle l'industrie du disque voudrait un accord spécifique."
résumons : tu payes
- l'acquisition de la musique que tu télécharges via itune ou autre (le beurre)
- une taxe sur le cd à graver pour sauvegarder ton acquisition (l'argent du beurre)
- une taxe sur la capacité de ton baladeur MP3 (le cul de la crémière)
- et maintenant le droit d'écouter ta musique (et quelques gâteries par sa fille encore mineure) ...
et ils économisent toute la logistique physique ...

Je suis pas prêt de leur acheter une minute de leur musique !


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]