Amazon avec l'USPS pour livrer le dimanche. Bientôt en Europe ?

Le par  |  10 commentaire(s)
Amazon-emballage

Le cybermarchand Amazon a trouvé un accord avec le service postal des États-Unis afin de livrer le dimanche sans surcoût.

Outre-Atlantique, Amazon a annoncé qu'il va livrer le dimanche en s'appuyant sur les services de la poste américaine. Dès cette semaine, cela concerne dans un premier temps les villes de New York et Los Angeles.

amazonEn 2014, l'initiative sera étendue à d'autres grandes villes afin de couvrir une " grande partie de la population américaine ". Un tel service s'appliquera d'abord pour les abonnés Premium du cybermarchand.

Cette livraison dominicale par la poste américaine sera sans surcoût, soit pour le même tarif que les autres jours de la semaine. C'est en fait ce point qui constitue la vraie nouveauté et va permettre à l'USPS de concurrencer d'autres prestataires.

Les ambitions de livraison le dimanche ne s'arrêteront pas aux frontières US pour Amazon. Le Wall Street Journal a évoqué le cas de Londres dès ce mois-ci. Il n'est toutefois plus question d'un accord avec un équivalent de la poste américaine. Amazon utilisera ses propres moyens de livraison.

En France, Amazon possède des plateformes à Orléans (Loiret), Montélimar (Drôme) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1560512
et pendant ce temps là en france on empeche les boutiques d'ouvrir apres 22h et le dimanche. Puis on se demande pourquoi les gens se tournent vers les sites internet

Ces sites qui usent de tous les moyens pour défiscaliser.
Le #1560532

" Les grandes surfaces ont été créées pour que les pauvres dépensent l'argent qu'ils n'ont pas "

Cette maxime , devrais-je dire , cette prophétie , signée Edouard Leclerc peut maintenant s'appliquer à l'internet marchand.

Il faut que les CONSommateurs puissent aussi ouvrir leur porte-monnaie le dimanche , là ou ils ont du temps de cerveau disponible
Le #1560592
Je ne vois pas en quoi le travail le dimanche devrait être interndit si les travailleurs sont d'accord pour travailler le dimanche. Ils sont trop cons pour penser le stravailleurs ? Il faut penser pour eux (notamment les syndicats qui représentent 7% de la populationa ctive occupée ?). La solution est simple : référendum (on en profitera pour poser d'autres questions) et on fait ce que le peuple demande en majorité. En fait même sans référendum ça serait acceptable car si on laissait le choix aux gens, il y en aurait bien assez qui accepteraient el travail le dimanche pour que ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche le puissent. Et de conclure qu'avec 5 semaines de congés payés + les fréquentes RTT sous forme de jours de congés, on a bien assez de jours pour prendre quelques dimanches si on en a besoin... On est un pays de fainéants.
Le #1560612
tiseult a écrit :

et pendant ce temps là en france on empeche les boutiques d'ouvrir apres 22h et le dimanche. Puis on se demande pourquoi les gens se tournent vers les sites internet

Ces sites qui usent de tous les moyens pour défiscaliser.


Certain superette sont ouverte bien apres 22H limite 24/24H sans que personne ne disent rien
Le #1560662
Malheureusement, vous réagissez en tant que consommateurs formatés, c'est à ce niveau là que le débat se joue.

La polémique d'ouvrir le dimanche concerne les grandes chaines de distribution.
Vous ne vous rendez même plus compte du vrai fond du problème.

Les gros groupes font un tapage pour obtenir légalement ce jour d'ouverture car ils ne savent plus comment progresser aujourd'hui.

Mais là où ça fait mal, c'est pour le commerce de proximité et l'artisanat. Dans la plupart des centres villes et régions touristiques les commerçants de quartier sont ouvert depuis très longtemps le dimanche (au moins le matin).
L'ouverture des grandes surfaces (bricolages, alimentaires, textiles ...) est un coup de massue sur leurs chiffres d'affaire !
Et vous pouvez croire ce que vous voulez, un commerce de proximité qui tourne, c'est des emplois de créés avec des salaires autrement plus valorisant que dans la grande distrib'.

Faut arrêter de dire que le Français est un fainéant, je reviens d'un voyage de plusieurs jours à N-York.
Et bien vous savez quoi ?
Le dimanche la ville est AU RALENTIT, comme en France. Vous traversez tous les carrefours de Manhattan presque sans regarder les signaux pour piétons !

Non, le débat "du dimanche" est bien plus complexe que vous ne l'imaginez.
Après avoir accepter toutes les demandes de la grande distrib', qui en échange faisait miroiter aux élus une croissance et une création d'emplois phénoménale qui ne sont jamais arrivés, ils ne veulent plus céder à leur dernier caprice.

Chez moi, a cause du statut de station balnéaire, la grande surface alimentaire a le droit d'ouvrir le dimanche. Mes ex-collègues qui y travaillent toujours m'ont dit :
- pas d'indemnités sur la paye
- on a un autre jour de repos à la place
- on a pas le choix (sinon on nous fait chier à notre poste)
- on a embauché personne en plus

En 5 ans l'effectif de ce Carrouf' est passé de 80 à 60 salariés et le chiffre d'affaire brut à augmenté de 30 millions à 38 millions d'euros. (source Société.com).
Pendant ce temps, les commerçants du centre ville on perdu 35% de CA le dimanche, primeurs, bouchers, boulangers-patissiers et cafés terrasses en tête. (source Asso's des Commerçant de la Ville dont je fait parti + CCI du département)

Voilà la réalité du travail dominical POUR LA GRANDE DISTRIB'
Le #1560782
cycnus a écrit :

Je ne vois pas en quoi le travail le dimanche devrait être interndit si les travailleurs sont d'accord pour travailler le dimanche. Ils sont trop cons pour penser le stravailleurs ? Il faut penser pour eux (notamment les syndicats qui représentent 7% de la populationa ctive occupée ?). La solution est simple : référendum (on en profitera pour poser d'autres questions) et on fait ce que le peuple demande en majorité. En fait même sans référendum ça serait acceptable car si on laissait le choix aux gens, il y en aurait bien assez qui accepteraient el travail le dimanche pour que ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche le puissent. Et de conclure qu'avec 5 semaines de congés payés + les fréquentes RTT sous forme de jours de congés, on a bien assez de jours pour prendre quelques dimanches si on en a besoin... On est un pays de fainéants.



Le volontariat , mais bien sur !

Tous ces heureux bénis oui-oui qui sont volontaires pour travailler le Dimanche

Certes pour certains étudiants , je conçois que ce soit une nécessité , et pour tous ceux là , il y a les commerces d'artisanat qui ont besoin de main d'œuvre le week-end !

Pour les centres commerciaux ( ceux qui servent de promenade dominicale à tous les beaufs qui se font chier le week-end ) le volontariat , ils ne connaissent pas :

Si tu refuses de travailler le Dimanche , tu es mal noté par ta hiérarchie , on te dit que tes primes annuelles vont s'en ressentir , on te met la pression.
On te menace de te donner tes vacances hors période ! Au lieu de partir en vacances avec ta famille , tes enfants , ton conjoint en Juillet Aout , ben tu partiras tout seul , en Juin ou en Septembre dans le meilleur des cas !

Vous me faites bien rire , ou pleurer , c'est selon
Le #1560922
Bien sûr, tout le monde à droit aux RTTs...
Et puis, c'est bien connu, on est mieux payé à travailler le dimanche...

Je ne connais personne de mon entourage qui est envie de travailler le dimanche, généralement, ceux qui le demande sont ceux qui ne travailleront pas ou alors ils n'ont pas de vie.
Le #1561332
Elbutcher a écrit :

Malheureusement, vous réagissez en tant que consommateurs formatés, c'est à ce niveau là que le débat se joue.

La polémique d'ouvrir le dimanche concerne les grandes chaines de distribution.
Vous ne vous rendez même plus compte du vrai fond du problème.

Les gros groupes font un tapage pour obtenir légalement ce jour d'ouverture car ils ne savent plus comment progresser aujourd'hui.

Mais là où ça fait mal, c'est pour le commerce de proximité et l'artisanat. Dans la plupart des centres villes et régions touristiques les commerçants de quartier sont ouvert depuis très longtemps le dimanche (au moins le matin).
L'ouverture des grandes surfaces (bricolages, alimentaires, textiles ...) est un coup de massue sur leurs chiffres d'affaire !
Et vous pouvez croire ce que vous voulez, un commerce de proximité qui tourne, c'est des emplois de créés avec des salaires autrement plus valorisant que dans la grande distrib'.

Faut arrêter de dire que le Français est un fainéant, je reviens d'un voyage de plusieurs jours à N-York.
Et bien vous savez quoi ?
Le dimanche la ville est AU RALENTIT, comme en France. Vous traversez tous les carrefours de Manhattan presque sans regarder les signaux pour piétons !

Non, le débat "du dimanche" est bien plus complexe que vous ne l'imaginez.
Après avoir accepter toutes les demandes de la grande distrib', qui en échange faisait miroiter aux élus une croissance et une création d'emplois phénoménale qui ne sont jamais arrivés, ils ne veulent plus céder à leur dernier caprice.

Chez moi, a cause du statut de station balnéaire, la grande surface alimentaire a le droit d'ouvrir le dimanche. Mes ex-collègues qui y travaillent toujours m'ont dit :
- pas d'indemnités sur la paye
- on a un autre jour de repos à la place
- on a pas le choix (sinon on nous fait chier à notre poste)
- on a embauché personne en plus

En 5 ans l'effectif de ce Carrouf' est passé de 80 à 60 salariés et le chiffre d'affaire brut à augmenté de 30 millions à 38 millions d'euros. (source Société.com).
Pendant ce temps, les commerçants du centre ville on perdu 35% de CA le dimanche, primeurs, bouchers, boulangers-patissiers et cafés terrasses en tête. (source Asso's des Commerçant de la Ville dont je fait parti + CCI du département)

Voilà la réalité du travail dominical POUR LA GRANDE DISTRIB'


J'irai même plus loin, il faut non seulement fermer TOUTES les grandes surfaces le dimanche, mais aussi le samedi

Non seulement elles détruisent des emplois en remplaçant les malheureuses caissières par des trucs plus ou moins automatiques, mais en plus elles étranglent leurs fournisseurs pour engranger des marges colossales

En parallèle, tous les petits commerces de proximité doivent avoir la possibilité d'ouvrir tous les jours et 24/24 si ça leur chante: ils auront l'occasion de faire un peu plus de business, d'embaucher peut-être un ou deux salariés, d'offrir des prix un peu plus modérés, un meilleur service et un peu de convivialité

On peut toujours rêver
Le #1561512
cycnus a écrit :

Je ne vois pas en quoi le travail le dimanche devrait être interndit si les travailleurs sont d'accord pour travailler le dimanche. Ils sont trop cons pour penser le stravailleurs ? Il faut penser pour eux (notamment les syndicats qui représentent 7% de la populationa ctive occupée ?). La solution est simple : référendum (on en profitera pour poser d'autres questions) et on fait ce que le peuple demande en majorité. En fait même sans référendum ça serait acceptable car si on laissait le choix aux gens, il y en aurait bien assez qui accepteraient el travail le dimanche pour que ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche le puissent. Et de conclure qu'avec 5 semaines de congés payés + les fréquentes RTT sous forme de jours de congés, on a bien assez de jours pour prendre quelques dimanches si on en a besoin... On est un pays de fainéants.



Tout simplement car les travailleurs doivent être protégés en priorité, de part les pressions possibles, qui font dans ce sens plutôt que dans l'autre.

Autoriser le travail le dimanche, ça reviendrait à nier l’intérêt du repos dominical, en "forçant" implicitement les gens à travailler le dimanche (celui qui n'accepterait pas n'aurait plus le poste, même pour les autres jours)

Le truc, c'est que les gens sont cons:

Quand ça les concerne, en tant que travailleur, ils sont d'accord pour reconnaitre que c'est nécessaire d'avoir ce repos, partagé avec la famille, les enfants, les amis,....

Quand ils ont besoin d'un truc, ils pestent contre les autres, qui sont dans le même cas, et qui ne travaillent pas le dimanche.

Sur le principe, seul les travaux d’intérêt général et "vitaux" devrait etre autorisé le dimanche: santé (alors que justement, les généralistes ne bossent pas), nourriture, hébergement, électricité, chauffage, transport, ....




Le #1561702
De toute manière à force de vouloir faire travailler les autres le dimanche, on va arriver à un truc simple : Le travail du dimanche ne sera plus récompensé (et encore j'ai des doutes pour certaines enseignes) et deviendra un jour de semaine comme les autres. C'est à dire obligatoire et pas plus avantageux financièrement parlant.

Mais bon pendant ce temps là les médias trouvent toujours des gens à qui ça fait plaisir que les magasins ouvrent le dimanche. Étrangement ça dérange personne à la télé...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]