Cartes graphiques AMD Polaris : et voici la petite Radeon RX 460 !

Le par  |  12 commentaire(s)
AMD Logo 2015

Au tour de la petite Radeon RX 460 d'arriver sur les étals. Cette carte graphique utilisant la dernière architecture Polaris d'AMD s'adresse aux amateurs d'eSport.

Radeon RX 460Après la carte graphique Radeon RX 480 censée rendre la réalité virtuelle accessible et le modèle Radeon RX 470 promettant du jeu HD à prix attractif, c’est au tour de la Radeon RX 460 d’arriver sur les étals. Orientée eSport, cette solution avec 896 unités de calcul était attendue ce lundi 8 août et vient d’être annoncée par AMD au prix conseillé de 109 dollars sur le marché US.

En parallèle, les partenaires d’AMD commencent à lancer leurs propres versions, ce qui permet d'avoir les tarifs en euros. Chez Asus, dont la tarification a été précisée dans un communiqué, le prix oscille ainsi entre 139 et 169 euros selon les modèles (fréquences et quantité de mémoire vidéo). Du côté de Sapphire, dont les modèles sont déjà visibles chez les revendeurs, on parle de 125,90 euros pour le modèle 2 Go et de 154,90 euros pour celui de 4 Go. Il faudra donc débourser aux alentours de 150 euros pour la Radeon RX 460.

Asus Radeon RX 460 Sapphire Radeon RX 460
Des Radeon RX 460 (cliquer pour agrandir)

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1915722
Put**n de taxes...
Le #1915729
lebonga a écrit :

Put**n de taxes...


Zone euro
Le #1915739
Je fais remarquer que grace a l'euro et aux Allemandes on paye des taux d'interets quasi nuls. Sans l'euro les taxes necessaires pour rembourser une dette alors insupportable seraient icomparablement plus fortes. Et avec un franc faible on importerait aussi nettement plus cher. L'euro east un bouc émissaire facile.
Le #1915752
cycnus a écrit :

Je fais remarquer que grace a l'euro et aux Allemandes on paye des taux d'interets quasi nuls. Sans l'euro les taxes necessaires pour rembourser une dette alors insupportable seraient icomparablement plus fortes. Et avec un franc faible on importerait aussi nettement plus cher. L'euro east un bouc émissaire facile.


Oui, ce n'est pas la "zone Euro" qui taxe, mais bien les divers pays... Donc en l'occurence la France et nos chers gouvernements socialistes (inclure là-dedans la pseudo-droite) successifs.
Le #1915754
bugmenot a écrit :

cycnus a écrit :

Je fais remarquer que grace a l'euro et aux Allemandes on paye des taux d'interets quasi nuls. Sans l'euro les taxes necessaires pour rembourser une dette alors insupportable seraient icomparablement plus fortes. Et avec un franc faible on importerait aussi nettement plus cher. L'euro east un bouc émissaire facile.


Oui, ce n'est pas la "zone Euro" qui taxe, mais bien les divers pays... Donc en l'occurence la France et nos chers gouvernements socialistes (inclure là-dedans la pseudo-droite) successifs.


Non, une fois de plus boucs émissaires faciles. Si les Français sont super taxés c'est que les Français, collectivement, font n'importe quoi. Quand on file 100 de taxes, je rappelle que les pouvoirs publics nous rendent 105 en moyenne (oui, ça s'appelle le déficit). Faisant semblant de ne pas le voir. Continuons à dépenser (dès que l'on veut réformer pour dépenser moins, tout le monde dans le rue) et à râler contre les impôts. On verra bien où ça nous mènera (à la grecque : je doute que beaucoup puisse s'acheter des cartes graphiques ces temps-ci).
Le #1915756
cycnus a écrit :

bugmenot a écrit :

cycnus a écrit :

Je fais remarquer que grace a l'euro et aux Allemandes on paye des taux d'interets quasi nuls. Sans l'euro les taxes necessaires pour rembourser une dette alors insupportable seraient icomparablement plus fortes. Et avec un franc faible on importerait aussi nettement plus cher. L'euro east un bouc émissaire facile.


Oui, ce n'est pas la "zone Euro" qui taxe, mais bien les divers pays... Donc en l'occurence la France et nos chers gouvernements socialistes (inclure là-dedans la pseudo-droite) successifs.


Non, une fois de plus boucs émissaires faciles. Si les Français sont super taxés c'est que les Français, collectivement, font n'importe quoi. Quand on file 100 de taxes, je rappelle que les pouvoirs publics nous rendent 105 en moyenne (oui, ça s'appelle le déficit). Faisant semblant de ne pas le voir. Continuons à dépenser (dès que l'on veut réformer pour dépenser moins, tout le monde dans le rue) et à râler contre les impôts. On verra bien où ça nous mènera (à la grecque : je doute que beaucoup puisse s'acheter des cartes graphiques ces temps-ci).


"une fois de plus boucs émissaires faciles. Si les Français sont super taxés c'est que les Français, collectivement, font n'importe quoi. Quand on file 100 de taxes, je rappelle que les pouvoirs publics nous rendent 105 en moyenne"
=>Et donc, si l'ETAT décide de vivre à déficit c'est de NOTRE faute ? Excuse-moi, mais je n'ai jamais voté pour ces cons-là alors je ne vois pas en quoi c'est de MA faute.
Par ailleurs, ce n'est même pas vrai que l'Etat nous "donne" 5% de plus que ce qu'il nous vole : l'essentiel du déficit (et même encore récemment, sa totalité!) ne sert qu'à couvrir les seuls intérêts de la dette.
Le #1915769
Notons toutefois que le Japon, qui lui affiche un taux de dette publique de plus de 230%de son PIB, n'est pas inquiété par les marchés financiers...
Prce que les créanciers de la dette du Japon sont les japonais.. donc rien a voir avec notre dette souveraine qui ne l'est pas......

Pour rappel, la dette de l'État français, émise sur les marchés financiers, est détenue à 65% par des ''non-résidents'', principalement des sociétés financières européennes.... Ce qui implique un risque systémique et majeur en cas de crise....!!!

Bref..... la France n'a pas affiché une seule année budgétaire positive depuis... 1975!

Tic-tac, tic-tac..... http://www.dettepublique.fr/
Le #1915854
J'ai souvenir d'une vidéo de M. Asselineau (UPR) qui expliquait que dans les années 60, un crétin nous a sorti une loi qui interdit à l'état français d'emprunter à la banque de France. Autrement dit : on est obligé d'aller emprunter ailleurs, en payant un maximum d'intérêts, et en nous endettant artificiellement. D'autre part, il faut arrêter de nous raconter des conneries : ce pays n'a jamais eu autant de fric. La crise entretenue par les élites ne sert qu'à cacher le fait que depuis Maastricht, c'est à dire depuis 25 ans, les riches ont multiplié leurs capitaux comme jamais. Tout ce qu'on nous raconte à côté, c'est du bidon : l'Europe n'a jamais défendu le travailleur : elle a défendu le rentier, et la dernière loi travail continue tout à fait dans ce sens, et n'est pas une loi française, mais bien un Diktat de plus de Bruxelles. Les élites en place font partie du système des nantis, et l'aristocratie élue n'ira jamais rééquilibrer la balance au risque de se tirer une balle dans le pied. Quand M. Asselineau démontre que la France est l'un des seuls pays qui laisse quelques 7 milliards d'euros par an dans les institutions européennes, sur 25 ans, je vous laisse calculer la somme, et juger des résultats ! Le déficit de la sécu, c'est du bidonné complet qu'on vous sert sur un plateau pour vous faire gober leur propagande !
Alors la question n'est pas de savoir si les taxes sur une pauvre carte graphique sauvera notre pays. La question est de virer les clowns qui nous gouvernent, et de mettre des gens sérieux et honnêtes à la place qui leur revient. Et je suis quand même affolé de voir qu'avec près de 13 000 adhérents officiels, les media complices continuent de snober la communication de l'UPR à 1 an des présidentielles, alors que les discours de M. Asselineau sont largement moins polémiques que ceux du FN. La raison est simple : l'UPR reste le seul parti qui invite la France à sortir du piège de l'Europe et de l'OTAN, et sur des bases démocratiques, réalistes et réalisables. Ah tiens : on n'entend plus parler du Brexit ? Les anglais auraient donc survécu à l'apocalypse ? Etrange...

Le #1915862
Hansi a écrit :

J'ai souvenir d'une vidéo de M. Asselineau (UPR) qui expliquait que dans les années 60, un crétin nous a sorti une loi qui interdit à l'état français d'emprunter à la banque de France. Autrement dit : on est obligé d'aller emprunter ailleurs, en payant un maximum d'intérêts, et en nous endettant artificiellement. D'autre part, il faut arrêter de nous raconter des conneries : ce pays n'a jamais eu autant de fric. La crise entretenue par les élites ne sert qu'à cacher le fait que depuis Maastricht, c'est à dire depuis 25 ans, les riches ont multiplié leurs capitaux comme jamais. Tout ce qu'on nous raconte à côté, c'est du bidon : l'Europe n'a jamais défendu le travailleur : elle a défendu le rentier, et la dernière loi travail continue tout à fait dans ce sens, et n'est pas une loi française, mais bien un Diktat de plus de Bruxelles. Les élites en place font partie du système des nantis, et l'aristocratie élue n'ira jamais rééquilibrer la balance au risque de se tirer une balle dans le pied. Quand M. Asselineau démontre que la France est l'un des seuls pays qui laisse quelques 7 milliards d'euros par an dans les institutions européennes, sur 25 ans, je vous laisse calculer la somme, et juger des résultats ! Le déficit de la sécu, c'est du bidonné complet qu'on vous sert sur un plateau pour vous faire gober leur propagande !
Alors la question n'est pas de savoir si les taxes sur une pauvre carte graphique sauvera notre pays. La question est de virer les clowns qui nous gouvernent, et de mettre des gens sérieux et honnêtes à la place qui leur revient. Et je suis quand même affolé de voir qu'avec près de 13 000 adhérents officiels, les media complices continuent de snober la communication de l'UPR à 1 an des présidentielles, alors que les discours de M. Asselineau sont largement moins polémiques que ceux du FN. La raison est simple : l'UPR reste le seul parti qui invite la France à sortir du piège de l'Europe et de l'OTAN, et sur des bases démocratiques, réalistes et réalisables. Ah tiens : on n'entend plus parler du Brexit ? Les anglais auraient donc survécu à l'apocalypse ? Etrange...


Vrai !

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/213182-dette-publique-et-loi-rothschild-le-silence-des-medias.html
Le #1916509
Hansi a écrit :

J'ai souvenir d'une vidéo de M. Asselineau (UPR) qui expliquait que dans les années 60, un crétin nous a sorti une loi qui interdit à l'état français d'emprunter à la banque de France. Autrement dit : on est obligé d'aller emprunter ailleurs, en payant un maximum d'intérêts, et en nous endettant artificiellement. D'autre part, il faut arrêter de nous raconter des conneries : ce pays n'a jamais eu autant de fric. La crise entretenue par les élites ne sert qu'à cacher le fait que depuis Maastricht, c'est à dire depuis 25 ans, les riches ont multiplié leurs capitaux comme jamais. Tout ce qu'on nous raconte à côté, c'est du bidon : l'Europe n'a jamais défendu le travailleur : elle a défendu le rentier, et la dernière loi travail continue tout à fait dans ce sens, et n'est pas une loi française, mais bien un Diktat de plus de Bruxelles. Les élites en place font partie du système des nantis, et l'aristocratie élue n'ira jamais rééquilibrer la balance au risque de se tirer une balle dans le pied. Quand M. Asselineau démontre que la France est l'un des seuls pays qui laisse quelques 7 milliards d'euros par an dans les institutions européennes, sur 25 ans, je vous laisse calculer la somme, et juger des résultats ! Le déficit de la sécu, c'est du bidonné complet qu'on vous sert sur un plateau pour vous faire gober leur propagande !
Alors la question n'est pas de savoir si les taxes sur une pauvre carte graphique sauvera notre pays. La question est de virer les clowns qui nous gouvernent, et de mettre des gens sérieux et honnêtes à la place qui leur revient. Et je suis quand même affolé de voir qu'avec près de 13 000 adhérents officiels, les media complices continuent de snober la communication de l'UPR à 1 an des présidentielles, alors que les discours de M. Asselineau sont largement moins polémiques que ceux du FN. La raison est simple : l'UPR reste le seul parti qui invite la France à sortir du piège de l'Europe et de l'OTAN, et sur des bases démocratiques, réalistes et réalisables. Ah tiens : on n'entend plus parler du Brexit ? Les anglais auraient donc survécu à l'apocalypse ? Etrange...


Bonne vision de l'actualité technocratique ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]