AOL se sépare d'un quart de ses employés

Le par  |  5 commentaire(s)
AOL

AOL, la filiale Internet du grand groupe américain de médias Time Warner, a récemment annoncé qu'elle allait se séparer d'une bonne partie de ses employés, presque un quart d'entre eux.

AolAOL, la filiale Internet du grand groupe américain de médias Time Warner, a récemment annoncé qu'elle allait se séparer d'une bonne partie de ses employés, presque un quart d'entre eux.


5.000 employés sur la sellette
AOL, qui est depuis peu en cours de négociations pour la cession de sa filiale française à Neuf Cegetel pour 300 millions d'euros, dans le cadre d'un plan de restructuration, prévoit un important plan social. 5.000 des 19.000 personnes employées à travers le monde sont concernées.

Ce jeudi, l'agence de presse Reuters rapportait les propos tenus par un porte-parole du groupe : " Lors d'une réunion d'entreprise ce matin, Jon Miller ( ndlr : le directeur général de la filiale AOL ) a informé ce matin les 19.000 salariés du groupe que d'ici six mois, il était probable que 5.000 d'entre eux n'en feraient plus partie. "


Le cas de l'Europe

Pour information, les trois filiales européennes du fournisseur d'accès, actuellement en vente, comptent 3.000 salariés. Il ne fait aucun doute que les premiers salariés à subir de plein fouet cette taille dans les effectifs seront de ceux-là.

Il reste cependant à attendre l'automne prochain, période où toutes les cessions devraient être normalement achevées, pour savoir ceux qui seront concernés par ce plan social. D'ici là, les acquéreurs des filiales allemande et britannique auront certainement été désignés ce qui permettra d'en savoir plus quant à l'avenir de leurs salariés.

Pour l'heure, les groupes toujours en lice pour le rachat de la première sont BSkyB, Carphone Warehouse, et Orange. Quant à la seconde, sont toujours intéressés les groupes freenet.de, KPN, Telecom Italia, United Internet et Versatel.

Le groupe AOL estime que cette importante restructuration, ayant pour but de quitter un segment peu rentable pour lui, pourrait lui coûter jusqu'à 350 millions de dollars d'ici la fin 2007.
Complément d'information
  • Sega : vers la suppression de 300 postes
    L'heure n'est pas vraiment à la fête chez SEGA. L'ancien grand nom du jeu vidéo annonce aujourd'hui un plan de restructuration avant même de publier ses résultats financiers pour 2014.
  • HP : vers la suppression de 5000 postes
    L'année 2014 démarre mal pour HP et une partie de ses employés puisque la firme qui cherche toujours à recentrer ses activités pour gagner en rentabilité vient d'annoncer la suppression de 5000 nouveaux postes.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #122954
Je crois que depuis le premier CD trouvé dans un magazine info jusqu'à ce licenciement en passant par le cable, AOL m'a toujours été antipathique.
Peut-être plus depuis qu'un "support" m'a racroché au nez parce que je ne voulais pas poser les questions dont il avait la réponse et que je lui ai mis le nez dans son incompétence.
Le #122956
Je ne suis pas d'accord sur le fait que les filières européenes seront les premières touchées.

AOL va les vendre et laisser les nouveaux dirigeants gérer la rentabilité et la viabilité des effectifs (ce qui ne veut pas dire que les 3000 postes seront conservés, ce qui serait là, vraiment étonnant).
Le #122960
C'est comme ça quand on bride ses abonnés et dénonce les P2Pistes aux majors, juste retour de baton car ce sont toujours les Clients qui ont le dernier mot
Le #122969
@phebus : enfin, là ce sotn les employés qui trinquent, pas les types qui décident de la politique de la boite...
Le #123009
@LordFFM : comme d'habitude non '
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]