Smartphones et tablettes : des géants qui sont allés bien trop vite et des pirates qui se frottent les mains

Le par  |  5 commentaire(s) Source : AFP
Cortana mobile

Selon plusieurs chercheurs en sécurité, les géants sont allés bien trop vite. Les pirates se retrouvent ainsi avec des appareils mobiles connectés pleins de failles.

HackerQue ce soit à la maison, dans les transports en commun ou au boulot, les appareils mobiles connectés tels que les smartphones, les tablettes tactiles ou les ordinateurs portables sont partout, servent à de nombreuses choses et regorgent d’informations.

Pour Check Point Software Technologies, qui s’exprimait lors de la récente conférence Black Hat de Las Vegas, cela explique que ces dispositifs soient désormais des cibles privilégiées pour les pirates. Au mois de juin dernier, et sur une base de 900 000 appareils repartis dans une centaine de pays, la société israélienne estimait ainsi que 1 sur 1 000 était potentiellement infecté. Ce chiffre peut même passer à 6 sur 1 000 dans 50 % des entreprises où plus de 2 000 appareils utilisent le Wi-Fi.

Check Point Software Technologies a d’ailleurs dévoilé la vulnérabilité Certifi-Gate pour Android qui consiste à exploiter le service d’assistance technique à distance. La société indique qu’il suffit de faire installer une application spécialement conçue pour ouvrir les vannes. Pire encore, un simple envoi de SMS suffirait. Le destinataire n’aurait même pas besoin d’ouvrir le message, le pirate exploitant la fonctionnalité Stagefright normalement prévue pour précharger automatiquement les vidéos dans les messages afin d’en accélérer la lecture.

Selon Zimperium, une autre société de sécurité, la raison de cette grande vulnérabilité des appareils mobiles serait la trop grande rapidité de développement des systèmes d’exploitation. Comme le souligne un chercheur de la firme, dans leur course à l’innovation, les géants du secteur sont allés bien trop vite, et se retrouvent ainsi avec des systèmes d’exploitation mal développés qu’il faut corriger après coup. Google se retrouve par exemple à augmenter la cadence des mises à jour. Ses appareils Nexus profiteront désormais d’une rustine mensuelle. La première est intervenue mercredi dernier afin de corriger la faille citée plus haut.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1854174
Han l'image d'illustration aurait dû être une image d'Android vu toutes les failles qu'on y trouve en ce moment ! Là on a du Windows 10 mobile qui n'est même pas encore sorti.

Mais bref, je suis d'accord avec le constat. Mais il en va de même pour les voitures connectées et c'est d'autant plus flagrant.
Le #1854177
Ce n'est pas la course à l’innovation, c'est la course à la rentabilité au détriment de l'humanité, vive le capitalisme.
Le #1854297
génération tout , tout de suite et vite.
Le #1854313
La faute de Google et son Android pourri.
Il peut bien changer de nom...
Le #1855110
c clair que la photo de win10 alors que c qd meme android en ce moment qui fait parler de lui

sinon on s'en fout des nexus : le pb d'android c les autres tels qui ont quasi pas de maj !!
mon z3c (donc pas du bas de gamme et pas vieux) attend tjrs un patch sony pour les failles de securité !
et je risque d'attendre tres longtemps


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]