MacBook et iPad bannis de l'administration ? La Chine dément

Le par  |  2 commentaire(s)
Apple-Store-Chine

Les autorités chinoises opposent un démenti. Il n'y a pas d'interdiction pour l'achat de produits Apple à destination de l'administration mais un malentendu.

Cette semaine, Bloomberg a publié une information - que nous avons reprise - d'après laquelle une dizaine de produits d'Apple dont le MacBook et l'iPad ne sont plus autorisés à l'achat pour l'administration chinoise. A priori en cause, des raisons de sécurité nationale.

Les autorités chinoises ont démenti. Il semble avoir eu une confusion au sujet d'une liste d'équipements économes en énergie dans laquelle les dispositifs d'Apple ne figurent pas. Cependant, de nombreuses listes existent et l'absence d'Apple dans celle-ci n'est pas synonyme de son bannissement de l'administration.

Qui plus est, la firme à la pomme a elle-même précisé ne jamais avoir été dans cette fameuse liste des produits peu énergivores. Un aveu à double tranchant ? Pas vraiment puisque dans un fax ( oui… un fax ) transmis à Reuters, le ministère chinois des Finances a écrit :

" Même si Apple a les certifications pour des produits économes en énergie… il n'a jamais fourni les documents de vérification et les accords nécessaires conformément à la réglementation. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1804553
Je cite : " A priori en cause, des raisons de sécurité nationale".

Et ensuite un problème d'économie énergétique ?

Sur le plan sécurité, les chinois sont suffisamment doués pour décortiquer les produits Apple (matériels et logiciels) pour déjouer les pièges. Et envoyer à la place de fausses informations.


Le #1804618
Je ne pense pas qu'ils en aient les moyens pour le moment..

Si l'écosystème Apple est si verrouillé et fermé, c'est pas pour rien..

les chinois étant les rois de la copie et du "fais tourner avec les copains", si la moindre parcelle du code de iOS avait pu être lue, ça aurait déjà fait le tour de la planète sur le deep web, et donc, tôt ou tard sur le web.. Et je ne vois rien venir...

D'ailleurs la quasi totalité des exploits trouvés sur iOS et sur Android sont américains..
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]