Le Logiciel Libre au coeur de la campagne présidentielle

Le par  |  42 commentaire(s)
Tux lit un journal

En marge du salon Solutions Linux 2007, l' Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre intimement liée à la Free Software Foundation et qui réunit plusieurs individus, entreprises ou autres organisations oeuvrant pour la démocratisation et la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts dans l'espace francophone (grand public, professionnels, institutions), vient d'annoncer dans un communiqué de presse le lancement d'une initiative baptisée candidats.

En marge du salon Solutions Linux 2007, l' Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre intimement liée à la Free Software Foundation et qui réunit plusieurs individus, entreprises ou autres organisations oeuvrant pour la démocratisation et la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts dans l'espace francophone (grand public, professionnels, institutions), vient d'annoncer dans un communiqué de presse le lancement d'une initiative baptisée candidats.fr.


Le Logiciel Libre s'invite dans la campagne
Via un site Web de même nom, l' APRIL va ainsi tenter de placer la large question tournant autour du logiciel libre au coeur du débat présidentiel de 2007 : " Brevetabilité, mesures techniques, loi DADVSI, interopérabilité, vente liée, informatique de confiance, ..., autant de sujets sur lesquels un grand nombre de développeurs et d'utilisateurs de logiciels libres, et plus largement de citoyens, souhaiteraient sans doute connaître les positions des candidats à la présidentielle. "

Un questionnaire de synthèse relatif à cette thématique a donc été envoyé aux candidats à l'élection présidentielle afin qu'ils puissent publiquement faire part de leur position et propositions éventuelles :
  • Quelle position la France va-t-elle défendre lors des prochains débats autour du brevet communautaire '
  • Comment sortir du casse-tête de la protection juridique des mesures techniques de protection des oeuvres protégées '
  • Comment agir en Europe pour favoriser le développement de l'interopérabilité '
  • Faut-il réviser rapidement la loi DADVSI '
  • Comment faire cesser la vente liée ordinateurs / logiciels qui nuit à la démocratisation de l'informatique libre '
  • Faut-il imposer aux administrations françaises d'utiliser des standards ouverts et des logiciels libres '
  • Quelle place pour le Logiciel Libre dans les écoles de la République '
  • ...
En outre, l' APRIL dit inviter les citoyens à soutenir son initiative en participant au débat mais également en signant une déclaration d'utilisation réclamant que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur et que les pouvoirs publics encouragent l'utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres.


N.B : cette initiative sera également prolongée dans le cadre des élections législatives.
Complément d'information
  • APRIL : le pacte du Logiciel Libre
    L' Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre est de toutes les campagnes et comme promis, profite des Législatives françaises de 2007 afin de s'assurer que les candidats ont bien saisi l'importance du Logiciel ...
  • Logiciel Libre : campagne de recrutement pour l' APRIL
    Après avoir fait parler d'elle à maintes reprises au cour de la Présidentielle française de 2007 avec notamment le lancement de l'initiative Candidats.

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #153809
C'est l'avantage des présidentielles, ça : tous les corporatismes sortent plus ou moins de l'ombre pour essayer de gratter quelque chose
Je vais me dépêcher de monter un truc pour pouvoir réclamer aussi quelques promesses, on sait jamais
Le #153818
euh tu es sur que tu as bien compris le sujet '
Le #153821
J'ai bien compris le sujet. C'est juste que j'écoute également France Info (entre autres) et que depuis le lancement de la campagne présidentielle, tout le monde ou presque "profite" de ce moment-là pour réclamer quelque chose ou "demander leur avis" aux candidats, etc...
Les acteurs de l'informatique, libre ou non, ne pouvaient donc pas être en reste.

Sur le fond, pourquoi pas, car le sujet est intéressant et le débat indispensable, mais c'est le moment choisi qui m'a fait réagir.
Quand c'est pas les verts avec Nicolas Mulot, c'est les noirs (cf étude publiée ce matin par le CRAN), quand c'est pas les profs/instits ce sont les scientifiques... Bref, tout le monde y va de ses questions "perso" avec d'autant plus d'entrain que c'est la période des promesses.
Le #153824
mouais enfin ... non
les doléances mises en avant par l'APRIL sont les même depuis toujours (brevets, vente lièes, interopérabilité, ...). Effectivement avec les présidentielles les sollicitations se font plus médiatiques mais elles ont toujours été là et depuis (trop !) longtemps pour certaines ! tu peux (re)voir les papiers des précédents Solutions Linux, les doléances étaient déjà là !
Le #153826
becafuel et puis comme le dit si bien Jacques CHIRAC avec un cynisme que limite je lui envie :
" Les promesses n'engagent que ceux qui les croient ".

Dans le cas de la défense de l'informatique libre, il n'est pas question de défense d'un hobbie, mais plutot d'une stratégie à long terme sur des domaines scientifiques (ils auront l'air fin le jour ou les debugger feront l'objet d'une DADVSI), économiques (bien que mérités, c'est autant d'argent qui pourrait rester dans notre écosysteme) et politiques (on aura l'air fin si l'ICANN décide de suppr le .fr).
Le #153827
Avant que n'enfle la polémique sur mon propos : sur le fond, je soutiens bien évidemment la démarche, qui n'est certes pas nouvelle comme le rappelle Panurge. C'est simplement l'opportunisme lié à la présidentielle qui me gratte...
Le #153836
Nos députés n'ont rien compris à l'informatique et à Internet pour nous voter cette daube de DADVSI,
Comment voulez vous que Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy y connaissent quelque chose '
http://blogenrade.canalblog.com/images/sarko_salut.jpg
http://sarkostique.over-blog.com/
Le #153841
Le #153871
Moi je suis contre le forcing des logiciels libres. Qu'ils laissent le marché tranquille !

J'ai rien contre les logiciels libres en privée mais cette arrogance de pousser les gens à les utiliser rien que pour embêter les américains capitalistes m'irrite au plus haut point. Les partouzes (de geek) ça doit rester dans la sphère privée. Qu'est-ce que vous diriez si des promoteurs (geek) vous incitaient à participer à leurs partouzes (de geek) '
Le #153881
Je suis parfaitement d'accord avec "liooooonel", il faut conserver le monopole de Microsoft dans les institutions gouvernementales, les actionnaires américains ne doivent pas souffrir d'actions prisent en faveur du libre.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]