ARM : prudence sur les ventes de puces mobiles pour fin 2012

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Financial Times
ARM logo pro

Ses clients révisant leurs prévisions de ventes à la baisse pour cause de climat économique incertain, la société ARM, spécialiste des architectures pour produits mobiles, anticipe, une fois n'est pas coutume un ralentissement de son activité en fin d'année.

L'architecture ARM est au coeur des processeurs mobiles par sa combinaison équilibrée en puissance et consommation d'énergie que tente de reproduire le fondeur Intel sur sa plate-forme x86 via sa gamme Atom Medfield.

ARM, qui conçoit l'architecture interne des processeurs mobiles que les fondeurs développent et/ou fabriquent et touche des royalties sur leurs ventes, a largement profité de la forte croissance des ventes de smartphones à laquelle s'est greffée celle des tablettes tactiles.

Ces moteurs de croissance lui ont assuré des progressions de son activité à deux chiffres trimestre après trimestre. Mais avec les incertitudes économiques mondiales persistantes, les clients d'ARM sont en train de revoir leurs prévisions de livraisons de processeurs à la baisse, ce qui en retour générera moins de droits de licence pour ARM.

ARM logo proSi la société peut compter sur les gros lancements du second semestre 2012, comme le futur iPhone d'Apple ou le Samsung Galaxy Note II, la prudence semble être de mise dans l'industrie mobile et chez les fabricants de semiconducteurs, malgré la période généralement favorable des deux derniers trimestres de l'année.


Suspension des embauches
En prévision de ce tassement de l'activité, Warren East, CEO d'ARM, a déjà prévenu qu'il suspendait le programme de recrutements pour la fin de l'année, rompant avec les 200 à 250 embauches d'ingénieurs réalisées annuellement ces trois dernières années dans le cadre de l'élargissement de son architecture à d'autres produits comme les smart TV ou les serveurs.

S'il y aura moins d'embauches cette année, elles seront aussi orientées vers les nouvelles recrues sorties des écoles d'ingénieurs, moins onéreuses que les personnes d'expérience. Warren East précise qu'il s'agit d'une évolution ponctuelle, le marché restant très favorable à plus long terme, notamment grâce à des développements sur de nouveaux segments comme l'Internet des objets ( capteurs, domotique, RFID, NFC... ) qui aura besoin de microprocesseurs basse consommation pour réaliser des tâches de plus en plus complexes.

Car pendant que les ventes de téléphones mobiles ( hors smartphones ) ont tendance à se replier, d'autres secteurs s'ouvrent aux processeurs et microntrôleurs ARM. La difficulté reste d'anticiper les évolutions du marché à temps.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1013992
Comment ça, Microsoft a prévu de vendre des Surface par millions et ARM est pessimiste, encore un antimicrosoftien primaire. Si ça continu, le doute va finir par s'instiller.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]