Le téléphone mobile dangereux pour la sécurité du Zimbabwe

Le par  |  3 commentaire(s)
zimbabwe-drapeau.png

" Les opérateurs mobiles ont leur propre système de passerelles internationales, et d'un point de vue sécuritaire, c'est dangereux pour notre nation car il est nécessaire de réguler le trafic entrant et sortant, mais pour le moment, nous ne le pouvons pas " a indiqué le Colonel Livingstone Chineka, directeur de la communication des Forces Armées du Zimbabwe, selon des propos relayés par le journal Herald.

" Les opérateurs mobiles ont leur propre système de passerelles internationales, et d'un point de vue sécuritaire, c'est dangereux pour notre nation car il est nécessaire de réguler le trafic entrant et sortant, mais pour le moment, nous ne le pouvons pas " a indiqué le Colonel Livingstone Chineka, directeur de la communication des Forces Armées du Zimbabwe, selon des propos relayés par le journal Herald.

Chineka a précisé que les trois opérateurs du pays devraient rediriger les appels internationaux via la ligne fixe de l'opérateur historique TelOne, et non utiliser leurs propres passerelles, ce afin de faciliter le monitoring du trafic. Les opérateurs n'ont pas encore commenté la situation.


La sécurité nationale en péril '
Un tribunal du pays a suspendu ce mois-ci la décision de l'Etat de forcer Econet Wireless et Telecel Zimbabwe à router leurs appels internationaux vers TelOne, les deux opérateurs mobiles arguant que le gouvernement cherchait ici à subventionner la compagnie déficitaire de l'Etat. NetOne, le pendant mobile de TelOne, est également détenu par le gouvernement zimbabwéen.

D'après nos confrères de Reuters, le Zimbabwe avait proposé au début de l'année une loi qui lui donnerait l'autorité en ce qui concerne la gestion des télécommunications ( téléphonie, internet, etc. ) pour protéger la sécurité nationale et combattre le crime.

Chineka a également déclaré que l'armée apporterait son appui à ce projet avant que celui-ci ne soit adopté par le Parlement, ajoutant que les opérateurs mobiles auraient au moins un mois pour se connecter aux passerelles de TelOne. " Nous voulons écouter, nous assurer que la nation est en sécurité. Si nous libéralisons les passerelles alors cela signifie qu'il y aura la possibilité qu'un groupe de gens puisse communiquer sans que nous le sachions " a t-il assuré, selon un article du Mirror.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #143790
Le fait qu'il y ait "chine" dans le nom du gars serait'-il une coïncidence '
Le #143801
Non, "colonel" suffit
Le #143876
Ils ne sont vraiment pas gâtés dans les pays Africains en dirigeants
Pas étonnant qu'ils viennent chez nous
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]