Assistance informatique pour les particuliers : hausse de la TVA

Le par  |  9 commentaire(s)
Ordinateur portable genoux

Plus de TVA à taux réduit pour l'assistance informatique à domicile.

Depuis ce lundi 1er juillet, certains services à la personne ne sont plus concernés par un taux réduit de TVA à 7 %. Pour faire suite à une demande de la Commission européenne à la France et éviter une condamnation par la Cour de justice de l'Union européenne, ce taux a été relevé à 19,6 % qui est le taux normal.

Ordinateur portable genouxCe sont cinq services à la personne qui sont ciblés dont les petits travaux de jardinage, les cours à domicile hors soutien scolaire ou encore l'assistance informatique à domicile. Le gouvernement précise néanmoins ( PDF ) que le taux à 7 % sera maintenu pour les contrats conclus avant le 1er juillet 2013, et ce jusqu'au renouvellement du contrat.

Selon Bercy, la hausse de TVA " ne sera ressentie par beaucoup de consommateurs qu'à partir du 1er janvier 2014 ". Par ailleurs, pour l'assistance informatique à domicile, " le plafond autorisé par an et par foyer fiscal des interventions ouvrant droit au crédit ou à la réduction d'impôt a été relevé de 1 000 à 3 000 euros. "

Une assistance informatique à domicile peut couvrir le conseil sur le choix d'achat du matériel informatique, l'installation et le fonctionnement du matériel et des logiciels, l'aide à la connexion à Internet et son utilisation...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1389422
Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...
patheticcockroach Hors ligne VIP 7362 points
Le #1389742
amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...


En même temps, le 7% c'est pour les biens et services de première nécessité, pas pour payer de l'infogérance aux handicapés de l'informatique.
Le #1389772
amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...



C'est tout à fait anormal que des services non "essentiels" bénéficient de ce genre de réduction fiscales.

La nourriture, le chauffage, l?électricité, l'essence, les logements... devrait être à TVA réduite.

Se payer une heure de formation à l'utilisation d'un ordinateur, non. . Et il ne devrait même pas y avoir de crédit d?impôt du tout:

La moitié du prix est payé par les collectivités, alors qu'à coté, elles ont pas l'argent pour des secteurs essentiels comme la santé.....



Le #1389942
Evidemment, ce ne sont pas des services de premières necessitées, mais trop augmenter les taxes augmentera le travail au noir....

patheticcockroach Hors ligne VIP 7362 points
Le #1389952
Chitzitoune a écrit :

amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...



C'est tout à fait anormal que des services non "essentiels" bénéficient de ce genre de réduction fiscales.

La nourriture, le chauffage, l?électricité, l'essence, les logements... devrait être à TVA réduite.

Se payer une heure de formation à l'utilisation d'un ordinateur, non. . Et il ne devrait même pas y avoir de crédit d?impôt du tout:

La moitié du prix est payé par les collectivités, alors qu'à coté, elles ont pas l'argent pour des secteurs essentiels comme la santé.....


La nourriture ça dépend des aliments (je crois d'ailleurs que c'est déjà le cas), le chauffage et l'électricité oui mais uniquement en dessous d'une certaine quantité, le logement idem. (en gros, la TVA à 7% pour une marmitte de caviard dans un logement de 250 m² pour 1 personne qui surchauffe son loft à 25° même en hiver et a la lumière allumée 24/7, c'est non). L'essence par contre non. Se taper 50 km en voiture chaque jour, c'est pas un bien de première nécessité, c'est un choix de vie.
Le #1390022
patheticcockroach a écrit :

Chitzitoune a écrit :

amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...



C'est tout à fait anormal que des services non "essentiels" bénéficient de ce genre de réduction fiscales.

La nourriture, le chauffage, l?électricité, l'essence, les logements... devrait être à TVA réduite.

Se payer une heure de formation à l'utilisation d'un ordinateur, non. . Et il ne devrait même pas y avoir de crédit d?impôt du tout:

La moitié du prix est payé par les collectivités, alors qu'à coté, elles ont pas l'argent pour des secteurs essentiels comme la santé.....


La nourriture ça dépend des aliments (je crois d'ailleurs que c'est déjà le cas), le chauffage et l'électricité oui mais uniquement en dessous d'une certaine quantité, le logement idem. (en gros, la TVA à 7% pour une marmitte de caviard dans un logement de 250 m² pour 1 personne qui surchauffe son loft à 25° même en hiver et a la lumière allumée 24/7, c'est non). L'essence par contre non. Se taper 50 km en voiture chaque jour, c'est pas un bien de première nécessité, c'est un choix de vie.




L'essence et la voiture n'est pas un choix de vie, c'est plutôt un boulet nécessaire pour la plupart des gens (hormis dans le cadre professionnel, genre VRP).

Hors cas des très grandes villes, ne plus avoir de voiture, c'est être à l'écart de la société, exactement comme vivre sans électricité.


Pour la nourriture, la TVA n'est pas réduite pour la consommation sur place (la restauration quoi), mais l'est pour la nourriture pouvant etre concervés et consommé plus tard

Ainsi, si t'achète un bac de glace au supermarché, il sera réduit, si tu l'achète au camion ambulant, non



@warsoft:
Et ne pas taxer, revient à légaliser le travail au noir, et tuer toutes notions de vie en société( chacun pour sa pomme)
Les cotisations / taxes ont un but hein, c'est pas par plaisir d'en payer, mais car il faut bien financer les services publiques indispensables (santés, écoles, sécurité, infrastructures,....)

D'un coté tout le monde voudraient ne pas payer de taxes / impôts, mais de l'autre, ces mêmes personnes pestent contre le service de santé qui n'est pas assez bon / trop cher.



patheticcockroach Hors ligne VIP 7362 points
Le #1390922
Chitzitoune a écrit :

patheticcockroach a écrit :

Chitzitoune a écrit :

amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...



C'est tout à fait anormal que des services non "essentiels" bénéficient de ce genre de réduction fiscales.

La nourriture, le chauffage, l?électricité, l'essence, les logements... devrait être à TVA réduite.

Se payer une heure de formation à l'utilisation d'un ordinateur, non. . Et il ne devrait même pas y avoir de crédit d?impôt du tout:

La moitié du prix est payé par les collectivités, alors qu'à coté, elles ont pas l'argent pour des secteurs essentiels comme la santé.....


La nourriture ça dépend des aliments (je crois d'ailleurs que c'est déjà le cas), le chauffage et l'électricité oui mais uniquement en dessous d'une certaine quantité, le logement idem. (en gros, la TVA à 7% pour une marmitte de caviard dans un logement de 250 m² pour 1 personne qui surchauffe son loft à 25° même en hiver et a la lumière allumée 24/7, c'est non). L'essence par contre non. Se taper 50 km en voiture chaque jour, c'est pas un bien de première nécessité, c'est un choix de vie.




L'essence et la voiture n'est pas un choix de vie, c'est plutôt un boulet nécessaire pour la plupart des gens (hormis dans le cadre professionnel, genre VRP).

Hors cas des très grandes villes, ne plus avoir de voiture, c'est être à l'écart de la société, exactement comme vivre sans électricité.


Pour la nourriture, la TVA n'est pas réduite pour la consommation sur place (la restauration quoi), mais l'est pour la nourriture pouvant etre concervés et consommé plus tard

Ainsi, si t'achète un bac de glace au supermarché, il sera réduit, si tu l'achète au camion ambulant, non



@warsoft:
Et ne pas taxer, revient à légaliser le travail au noir, et tuer toutes notions de vie en société( chacun pour sa pomme)
Les cotisations / taxes ont un but hein, c'est pas par plaisir d'en payer, mais car il faut bien financer les services publiques indispensables (santés, écoles, sécurité, infrastructures,....)

D'un coté tout le monde voudraient ne pas payer de taxes / impôts, mais de l'autre, ces mêmes personnes pestent contre le service de santé qui n'est pas assez bon / trop cher.


"L'essence et la voiture n'est pas un choix de vie, c'est plutôt un boulet nécessaire pour la plupart des gens (hormis dans le cadre professionnel, genre VRP).

Hors cas des très grandes villes, ne plus avoir de voiture, c'est être à l'écart de la société, exactement comme vivre sans électricité."
=>Ca résulte directement d'un choix entre vivre en centre ville dans un 50m² vs vivre tranquille à la campagne péri-urbaine dans une maison de 150m² + le jardin qui va bien. C'est trop facile d'aller à la fois prendre la baraque la moins chère parce que trop loin et après toucher des subventions sur les frais inhérents.
Moi j'ai pas de voiture, sans vivre dans une très grande ville, et je m'en porte très bien. Par contre j'ai pas la place de mettre un home cinema dans mon apart. Si on subventionne l'essence de celui qui a acheté 3 fois plus grand pour moins cher à 10km du centre ville, alors moi il faut qu'on me subventionne l'achat de l'apart du dessus pour me faire un loft.
Le #1391002
patheticcockroach a écrit :

Chitzitoune a écrit :

patheticcockroach a écrit :

Chitzitoune a écrit :

amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...



C'est tout à fait anormal que des services non "essentiels" bénéficient de ce genre de réduction fiscales.

La nourriture, le chauffage, l?électricité, l'essence, les logements... devrait être à TVA réduite.

Se payer une heure de formation à l'utilisation d'un ordinateur, non. . Et il ne devrait même pas y avoir de crédit d?impôt du tout:

La moitié du prix est payé par les collectivités, alors qu'à coté, elles ont pas l'argent pour des secteurs essentiels comme la santé.....


La nourriture ça dépend des aliments (je crois d'ailleurs que c'est déjà le cas), le chauffage et l'électricité oui mais uniquement en dessous d'une certaine quantité, le logement idem. (en gros, la TVA à 7% pour une marmitte de caviard dans un logement de 250 m² pour 1 personne qui surchauffe son loft à 25° même en hiver et a la lumière allumée 24/7, c'est non). L'essence par contre non. Se taper 50 km en voiture chaque jour, c'est pas un bien de première nécessité, c'est un choix de vie.




L'essence et la voiture n'est pas un choix de vie, c'est plutôt un boulet nécessaire pour la plupart des gens (hormis dans le cadre professionnel, genre VRP).

Hors cas des très grandes villes, ne plus avoir de voiture, c'est être à l'écart de la société, exactement comme vivre sans électricité.


Pour la nourriture, la TVA n'est pas réduite pour la consommation sur place (la restauration quoi), mais l'est pour la nourriture pouvant etre concervés et consommé plus tard

Ainsi, si t'achète un bac de glace au supermarché, il sera réduit, si tu l'achète au camion ambulant, non



@warsoft:
Et ne pas taxer, revient à légaliser le travail au noir, et tuer toutes notions de vie en société( chacun pour sa pomme)
Les cotisations / taxes ont un but hein, c'est pas par plaisir d'en payer, mais car il faut bien financer les services publiques indispensables (santés, écoles, sécurité, infrastructures,....)

D'un coté tout le monde voudraient ne pas payer de taxes / impôts, mais de l'autre, ces mêmes personnes pestent contre le service de santé qui n'est pas assez bon / trop cher.


"L'essence et la voiture n'est pas un choix de vie, c'est plutôt un boulet nécessaire pour la plupart des gens (hormis dans le cadre professionnel, genre VRP).

Hors cas des très grandes villes, ne plus avoir de voiture, c'est être à l'écart de la société, exactement comme vivre sans électricité."
=>Ca résulte directement d'un choix entre vivre en centre ville dans un 50m² vs vivre tranquille à la campagne péri-urbaine dans une maison de 150m² + le jardin qui va bien. C'est trop facile d'aller à la fois prendre la baraque la moins chère parce que trop loin et après toucher des subventions sur les frais inhérents.
Moi j'ai pas de voiture, sans vivre dans une très grande ville, et je m'en porte très bien. Par contre j'ai pas la place de mettre un home cinema dans mon apart. Si on subventionne l'essence de celui qui a acheté 3 fois plus grand pour moins cher à 10km du centre ville, alors moi il faut qu'on me subventionne l'achat de l'apart du dessus pour me faire un loft.



Vivre en ville ou à la campagne n'est pas un choix pour la quasi totalité des gens: C'est comme ça, car déménager couterait trop cher / on vie où ça coute pas cher et non par plaisir d'aller en banlieue ou à xx kms de son boulot en zone rurale.

Y'a qu'une partie relativement aisée et très restreinte pour qui avoir une maison de campagne pour les vacances avec jardin xxx m² ou habiter en plein centre ville est un choix.

Le #1397382
patheticcockroach a écrit :

amiga a écrit :

Dommage pour ceux qui en profitaient.

Avec la crise, on taxe tout. Et les gens dépenseront moins.

Au lieu de détaxer, pour consommer plus, on fait l'inverse...


En même temps, le 7% c'est pour les biens et services de première nécessité, pas pour payer de l'infogérance aux handicapés de l'informatique.


Aujourd'hui l'informatique est omnipresent.
80% de ma clientelle, c'est des personnes agées, à qui l'urssaf demande de télé-déclarer leurs CESU, à qui l'état demande de télé-déclarer leurs revenus, à qui la caf envoie des relevés en ligne, etc. Et je ne parle pas même des banques, edf, et autres.
Ces personnes préfèrent être assisté d'une personne compétente plutôt que de faire une fausse manip. Ces personnes ne pouvant pas/plus se déplacer jusqu'à la ville (prendre le car, quand on à 80 ans, c'est pas simple).

Avec ce changement de TVA, je suis face à une perte de chiffre d'affaire d'environ 13%, parce que j'ai choisi de ne pas faire payer cet augmentation à mes clients. L'état cherche à couler les petites boites.
Essayez de voir combien ça fait 13% de moins sur votre salaire...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]